L'isegoria,
droit de parole pour tous, à tout moment et à tout propos :
l'institution centrale de la démocratie ;
celle qui, grâce à des milliers d'yeux de citoyens vigilants, protège le mieux et le plus durablement les institutions
contre les oligarques.

La liberté d'expression n'a pas toujours existé et n'est pas en vigueur partout, c'est le moins que l'on puisse dire.
Mais il est des régimes qui lui ont donné une importance toute particulière et qui s’en sont très bien portés.

Pour les Athéniens, il y a déjà 2 500 ans, cette liberté de parole avait un nom, l'isègoria, et un rôle décisif : les citoyens d'Athènes accordaient plus d'importance à l'isègoria qu'à toute autre institution car ce droit de parole est un droit de dénoncer et il fait de chaque citoyen un défenseur possible de la démocratie.

Or il faut savoir qu'un des traits marquants qui a permis à la démocratie grecque de durer si longtemps (200 ans), c'est que les citoyens défendaient eux-mêmes leur démocratie, personnellement, les armes à la main.

Ceci est essentiel.

 

Lisez ceci : http://blog.veronis.fr/2007/01/lexique-isegoria.html

(C’est Jean Véronis qui parle) :

 

Lexique: Isegoria

 

La vie démocratique d'Athènes était, si je me souviens bien, régie par trois grands principes, l'isonomia, égalité devant la loi, l'isokrateïa, l'égalité des pouvoirs et l'isègoria, l'égalité de la parole. Ce dernier mot a ressurgi dans une longue et passionnante conversation que je viens d'avoir avec Etienne Chouard (les conversations avec Etienne sont toujours passionnantes). L'isègoria était le droit à la parole pour tous : chaque citoyen pouvait intervenir à tout moment du débat, pour dire ce qui lui tenait à cœur, et ce droit était considéré comme sacré.




Nous parlions, entre autres, de la notion de « Cinquième pouvoir » de Thierry Crouzet, pour qui (voir son livre) les citoyens fédérés grâce aux technologies de communication forment un nouveau pouvoir, après les pouvoirs exécutif, législatif, judiciaire et médiatique. Etienne s'est exclamé : « Non, c’est le premier pouvoir ! » Et il a enchaîné sur une comparaison qui m'a frappé. Je vous la livre dans son intégralité.


« Je trouve que les blogs sont une réactivation de quelque chose qui était essentiel sous la démocratie athénienne, l’isègoria, le droit de parole pour tous à tout moment. Les Athéniens le considéraient comme le plus important de tous les droits dans la démocratie. Le fait que toutes les opinions dissidentes aient voix au chapitre protégeait la démocratie contre les erreurs, contre les dérives. Avec l’élection, on a renoncé au droit de parole pour chacun. Et Internet est un outil pour les humains qui ont toujours cette pulsion, ce besoin de s’exprimer, de protester, de résister. C’est l’isègoria qui revient sur le devant de la scène malgré les hommes politiques et je trouve ça très fort. »

 

Rapprochement saisissant, non, à 2500 ans d'intervalle ? C'est une citation qui ira tout droit dans le livre en préparation pour les Editions Max Milo.



Jean Véronis (1/24/2007 12:23:00 AM)

 

Donc, si on en croit les plus grands penseurs de la cité grecque, l'isègoria est un des piliers fondateurs de la démocratie : la liberté d'expression n'est donc pas une simple modalité, un détail, que l'on pourrait remettre en cause aisément.

 

-----

 

Les démocraties modernes se prétendent et se croient les championnes de ce droit d'expression, sans s'apercevoir d'une véritable dérive sectaire (intolérance, étroitesse de vues par rapport à un dogme) qui s'amplifie en leur sein : petit à petit, on voit se former une pensée dominante, une sorte d'orthodoxie, accompagnée d'une déqualification systématique des opinions dissidentes radicales, sans examen raisonné possible, sans recours, sans appel, quand ce n'est pas une criminalisation, même, de certaines pensées.


Il est d’ores et déjà des paroles en France qui peuvent vous envoyer en prison... Il est déjà des pensées interdites.


À suivre ce chemin, on pourrait bien retourner au Moyen-âge ; les sociétés totalitaires en ont fait l’expérience : ça n’arrive pas qu’aux autres.

 

Comme exemples de pensée interdite aujourd'hui, on peut citer l'eurolâtrie obligatoire (ceux qui tiennent à la nation, faute de mieux, comme niveau optimum d'agrégation d'une société pacifiée sont disqualifiés comme de vulgaires "souverainistes", des nationalistes qui devraient avoir honte, autant dire des fascistes, peut-être même des antisémites...), ainsi que l'affaire du 11 septembre, affaire dans laquelle tout journaliste ou tout homme public (français) qui affiche un doute par rapport à la théorie officielle du gouvernement américain (I.e. une invraisemblable théorie d'un complot islamiste) voit sa carrière brisée, ses relations s'éloigner (par crainte d'une disgrâce inévitable, par contagion) et sa parole définitivement discréditée dans tout le petit monde des éditocrates... C'est tout simplement extravagant : la police de la pensée que font régner les journalistes professionnels (c'est-à-dire subordonnés à quelqu'un) sur la scène publique est simplement révoltante.

 

Le mot négationiste est devenu l'injure suprême : nier la vérité officielle, quelle qu'elle soit, conduit le dissident dans les rangs du "négationnisme". Il est de plus en plus mal vu (par ces messieurs) d'être sceptique.

 

Tout cela pue le totalitarisme en pleine croissance.

 


Il n'y a donc plus, aujourd’hui, que les journalistes citoyens non professionnels (et donc possiblement indépendants) qui sont au front pour dénoncer toutes ces manœuvres.

 

On ne peut pas s'empêcher de penser aux mécanismes de cristallisation des religions autour de leurs dogmes, avec leur clergé, leur catéchisme, leurs blasphèmes et leurs anathèmes.


C'est Jean Grenier, le professeur de philo de Camus, qui, dans un merveilleux petit livre, "Essai sur l'esprit d'orthodoxie", dénonce fortement cette tendance naturelle des sociétés vieillissantes. Je vous propose un extrait savoureux et qui vous servira longtemps pour comprendre l’actualité :

 

 

« Les essais qui suivent sont une longue protestation contre les orthodoxies.

 

Il me faut m’expliquer sur ce mot. Je laisse de côté la définition admise par Littré : « Conformité aux doctrines de l’Église. On appelle auteur orthodoxe celui qui n’enseigne rien que de conforme à l’autorité de l’Église, etc. » Ce qui m’intéresse plutôt c’est le sens du mot par extension : « Quiconque ne produisait pas des certificats ou des gages suffisants d’orthodoxie païenne était exclu non seulement des écoles entretenues par les cités, mais de toute espèce d’enseignement public (sous l’empereur Julien). » Cette citation donne un sens encore trop restreint au mot orthodoxie. Je l’ai pris plutôt au sens qu’a employé Émile Burnouf dans la Science des religions quand, revenant à l’étymologie du mot, il écrit : « Quand une opinion se déclare droite et vraie, cela signifie que toute opinion différente n’est ni l’un ni l’autre. » « Chaque orthodoxie a pour opinion qu’elle est la seule bonne et la seule vraie. » Une orthodoxie est donc avant tout une doctrine d’exclusion.

 

L’orthodoxie succède à la croyance. Un croyant en appelle à tous les hommes pour qu’ils partagent sa foi ; un orthodoxe récuse tous les hommes qui ne partagent pas sa foi. C’est que la foi du premier est surtout un sentiment et la foi du second surtout un système. Le premier dit : « Laissez venir à moi… » et le second : « Qu’il soit anathème… »

C’est une loi presque fatale que ceci succède à cela.

 

Pourquoi ce durcissement, ce passage de l’appel au refus ? C’est que toute croyance contient en germe un élément négatif : la même idée qui est un moyen de ralliement sert aussi un moyen d’exclusion : « Qui n’est pas avec moi est contre moi. »

C’est surtout qu’une croyance en s’implantant dans une société s’organise et se défend comme une plante qui étend ses racines jusqu’à ce qu’elle trouve de l’eau, recouvre sa tige d’écorce, tourne ses feuilles vers le soleil, enfin use de tous les moyens pour se développer et repousse avec intransigeance tout ce qui ne peut pas l’y aider. L’orthodoxie est donc une suite fatale de toute croyance qui réussit ; ou, en tout cas, elle est une tentation à laquelle peu de croyances résistent.

(…)

 

[Les orthodoxies] rapprochent des hommes très différents qu’elles rendent semblables ; elles éloignent des hommes très semblables qu’elles rendent différents et même hostiles, témoins les luttes interminables, à l’époque des Croisades, entre les Latins et les Grecs.

Ces grandes forces sociales que constituent les orthodoxies risquent de faire perdre complètement le contact avec la croyance primitive.

 

Toute orthodoxie repose en effet sur des conventions, et la première de toutes est qu’il faut se ranger à l’avis soit d’une majorité, soit d’un chef, et, une fois que cette majorité ou ce chef se sont prononcés, se ranger à leur avis sous peine d’être bannis de la société. Une hérésie se distingue d’une orthodoxie par le fait qu’elle ne groupe qu’une minorité. Tel est au moins le caractère de l’hérésie pour celui qui voit les choses du dehors. Pour celui qui les voit du dedans, la majorité et le chef se décident d’après la tradition, ils sont animés d’un esprit qui dicte leurs décisions ; l’arbitraire du nombre ou de la dictature ne serait ainsi qu’apparent.

En tout cas, le résultat est que l’orthodoxie devient de plus en plus une convention et s’appuie de plus en plus sur des formulaires, de même qu’elle cherche un soutien dans un État ou dans une classe sociale.

 

Cette cristallisation et ce raidissement sont des nécessités pour l’orthodoxie. Elle ne peut se maintenir qu’en restant immobile, car la moindre fissure pourrait entraîner l’écroulement de tout l’édifice : si on laisse critiquer un point, pourquoi pas un autre point et ainsi de suite ? L’orthodoxie est donc parfaitement intransigeante.

 

Et le croyant se sent rassuré : dans un univers changeant il s’attache à quelque chose qui ne bouge pas, et se sent d’accord avec un grand nombre d’hommes. Or les deux causes les plus aiguës de souffrance sont incontestablement la solitude dans la Nature et la solitude dans la société. ÉCHAPPER À L’ISOLEMENT EST LE PREMIER BESOIN DE L’HOMME. ON S’EXPLIQUE, QUAND ON PENSE À CELA, L’ADHÉSION À UNE ORTHODOXIE DE NOMBREUX INTELLECTUELS, exigeants pour leur propre pensée, mais PRÊTS À ACCEPTER N’IMPORTE QUEL SYSTÈME AFIN DE N’ÊTRE PLUS SEULS, et aussi parfois afin de rejoindre la communion humaine.

 

De telles conversions quand elles sont désintéressées sont très respectables. Elles n’en sont pas moins suspectes du point de vue de l’intégrité intellectuelle, car on ne doit admettre aucune idée, même bienfaisante, que l’on ne croie vraie. Le « pieux mensonge » est chose haïssable. C’est l’honneur de l’homme de se soumettre à des choses qui le dépassent.

 

(…)

 

À peine née, la foi agit ; à peine agit-elle qu’elle cherche à se nommer. Elle rassemble autour d’elle un nombre d’hommes qu’elle sépare des autres : ce partage forme les partis. Déjà l’idéal se trouble et s’obscurcit en passant dans la pratique. Il existait pour unifier ; voici qu’il divise. Le croyant s’étonne qu’on ne participe pas à sa croyance. Mais il ne nie que parce qu’il affirme ; il ne déteste que parce qu’il aime. Un moment vient où il finit par oublier le but pour ne plus voir que le moyen.

(Commentaire [de Jean Grenier]) : Nous n’examinons ni le fascisme ni le social-nationalisme. La Nation et la Race peuvent être efficaces mais c’est, nous semble-t-il, plutôt comme mythes que comme idéaux. Un mythe divise dès le début ; un idéal peut se dégrader en mythe, mais commence toujours par unir. Nous sommes contre les mythes.

 

 

DU PARTI.


Il peut être intéressant de voir maintenant comment se fait l’adhésion à un parti une fois que nous avons circonscrit le champ dans lequel peut se faire cette adhésion. Nous laissons le cas de ceux qui ont souffert et n’ont pas eu à choisir, pour nous tourner du côté de ceux qui n’ont pas souffert et dont le choix doit être déterminé par l’intelligence. Nous ne parlons plus ici des mêmes hommes ; et nous allons signaler quelques difficultés qui se présentent aux intellectuels.

3° Un intellectuel qui s’est montré dilettante et n’a envisagé dans la vie que sa part de rêve et de jeu, dès qu’il est converti à l’action sociale, se précipite vers la conception la plus rigide de l’art populaire : il ne veut plus écrire une ligne qui ne serve à la société ; et surtout il ne verra aucune difficulté à adhérer au Credo le plus catégorique. Plus on a pris de libertés autrefois, plus on doit se montrer sévère envers soi-même — et aussi envers les autres. La psychologie de saint Augustin est celle de tous les convertis.

 

4° Comme l’intellectuel a d’habitude (et rien n’est plus malheureux) peu de contact avec les autres hommes, en tout cas en a moins que l’ouvrier, le technicien ou l’homme politique, comme par suite il ne peut agir directement autour de lui, il se croit obligé d’adopter des opinions extrêmes afin de compenser le peu d’étendue de son action. Il sera d’autant plus tenté de le faire, s’il a le sentiment de la justice, que sa situation sociale paraîtra aux autres plus avantageuse.

 

5° Quand on doit traiter une affaire qui vous concerne personnellement on réfléchit avant de s’y engager, car si l’affaire tourne mal vous en supportez les conséquences. Un pilote, un chirurgien, un mécanicien, n’ont pas le droit de se tromper. Si vous adoptez une théorie politique vous n’aurez pas ces scrupules… Et même… Laissons parler Descartes :

« II me semblait que je pourrais rencontrer plus de vérité dans les raisonnements que chacun fait touchant les affaires qui lui importent, et dont l’événement le doit punir bientôt après s’il a mal jugé, que dans ceux que fait un homme de lettres dans son cabinet touchant des spéculations qui ne produisent aucun effet, et qui ne lui sont d’autre conséquence sinon que peut-être il en tirera d’autant plus de vanité qu’elles seront plus éloignées du sens commun, à cause qu’il aura dû employer d’autant plus d’esprit et d’artifice à tâcher de les rendre vraisemblables. »

 

6° Il faut tenir compte du désir de simplification naturel à tout homme. Autrefois il y avait dans les villages les « blancs » et les « rouges » et il ne fallait pas sortir de là. Maintenant si l’on n’est pas « marxiste » ou susceptible de le devenir, on vous tient pour « fasciste ». Ce n’est pas une mauvaise tactique étant donné la peur des mots ; et l’on voit des gens résignés à tout dire et à tout faire « pour ne pas passer pour… ». Mais un pareil procédé n’est preuve ni de bon sens ni de bonne foi.

Peut-on être convaincu de la nécessité et de la bienfaisance de ce qu’on appelle en gros « le socialisme » ? Oui. Est-on forcé pour cela d’être marxiste? Non. — Peut-on admettre une politique d’extrême gauche? Oui. Est-on forcé pour cela d’admettre la métaphysique de l’extrême gauche ? Non.

Transformer la propriété, renoncer à toute conquête et à toute colonisation, faire du travail un droit et un devoir, pourquoi pas? Mais comme cela m’ennuie si vous exigez pour cela que je croie au progrès, à la raison et à la science, au sens où les hommes du siècle dernier ont pris ces mots-là!

Il convient de dissocier les idées, avant et afin d’associer les cœurs.

Voici quelques dissociations :

 

7° L’extension de l’instruction ne va pas toujours de pair avec le progrès de la culture. Les masses sont de plus en plus éclairées, mais les lumières sont de plus en plus basses. Les idées courtes et simplistes ont plus de succès que les autres. Un homme cultivé a de moins en moins de contemporains. Pour peu qu’il mette en doute certaines idées générales et optimistes, un peu trop générales et un peu trop optimistes, il passe pour un buveur de sang. Mais cette marche inverse de l’instruction et de la culture n’était pas fatale. (…) »

 

Jean Grenier, « Essai sur l’esprit d’orthodoxie » (1938).

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Jean_Grenier_Essai_sur_l_esprit_d_orthodoxie.pdf

 

Aujourd'hui, ceux qui contestent la Doxa et qui dénoncent des manoeuvres politiciennes ou oligarchiques, au lieu de voir respecter leur élémentaire liberté d'expression (en vertu de l'hygiène politique de l'existence de dissidences multiples), sont traités de paranoïaques, de complotistes, de conspirationnistes et, un peu plus tard, on croit rêver... d'antisémites : on leur reproche aussitôt d'être des "adeptes-de-la-théorie-du-complot".

 

Comment ?! Tu crois, toi aussi, à la théorie du complot ?! Ha ha ha...

 


 


Étienne Chouard : la liberté d’expression, la... par cinequaprod

 


 

Vendredi 20 juillet 2012 - Rencontres de Pétrarque, thème : "Internet, stade final de la démocratie ?" :


20 juillet 2012 Etienne Chouard Montpellier... par Le_Plan_C

 


 

    Ci-dessous, un échange avec Paul Jorion
    (qui me reproche d'accepter de lire et signaler des analyses qu'il étiquette lui-même d'"extrême droite") :

    PJPaul Jorion dit :
    26 décembre 2009 à 07:51

Etienne,


[Tu dis :] … ils font passer tous les résistants un tant soit peu dangereux pour des paranoïaques ridicules ou des antisémites odieux (parfois les deux).


D’où une première mesure d’hygiène mentale si l’on veut être écouté et entendu : éviter de présenter des paranoïaques ridicules, des antisémites odieux, et ceux qui sont les deux à la fois, comme des « résistants ». Un monde nouveau n’a rien à attendre d’eux : ils furent les piliers de tous les ordres anciens que personne ne regrette.


 

• Exiger que les accusés soient publiquement entendus avant de les condamner (liberté de pensée, présomption d’innocence et droits de la défense),


• dénoncer des idées plutôt que des personnes : ne pas étiqueter des personnes, à vie (ni en bien ni en mal),


• laisser une place au pardon et à l’amendement,


• devant l’impossibilité de définir de façon juste et à l’avance les pensées utiles et les pensées nuisibles, respecter une très générale liberté d’expression et faire confiance au débat public pour faire le tri.
____________

 

Paul,


Je te comprends, mais va jusqu’au bout : selon toi, QUI décide ceux qui SONT (vraiment) des paranoïaques et/ou des antisémites ?


Toi ?


Qui d’autre ?


Il y a là une aporie, une difficulté majeure.


Autrement dit, suffit-il d’accuser quelqu’un de paranoïa et/ou d’antisémitisme pour le discréditer, définitivement, lui et même tous ceux qui ont été intéressés un jour ou l’autre par une partie de sa pensée ?


Faut-il, ou pas, PROUVER la réalité de l’accusation ?


Autrement dit, es-tu bien sûr de passer toi-même, comme d’autres valeureux, à travers les balles de la calomnie ? Es-tu certain, par exemple, de n’avoir jamais profondément admiré et porté au pinacle quelqu’un qui était par ailleurs, sans que tu le saches, ou même malgré le fait de le savoir, disons raciste ?


Est-ce qu’une mauvaise pensée peut discréditer un homme entier pour toujours ? Et alors, qui fixe (et tient à jour) la liste des pensées interdites ?


Quelle église ?


Quels prêtres ?


Parce que, si tu te retrouves toi-même un jour injustement calomnié —ce qui est un pléonasme : si on est calomnié, c’est par définition toujours injuste—, traité d’antisémite ou de collaborateur ou je ne sais quelle saloperie infamante, ce sera trop tard : tu seras sans défense à cause du système de pensée que tu avais laissé grandir à l’époque où tu n’avais pas encore été calomnié.


Autrement dit, et vu sous l’angle plus général de l’état de droit (imaginé pour protéger tout le monde, par principe), est-ce que nous sommes capables, chacun d’entre nous, de nous mettre à la place des accusés en présumant leur innocence, pour nous protéger nous-mêmes le jour où nous seront injustement mis en cause ?
Respecter les droits de la défense pour les autres, c’est anticiper les injustices à venir et se protéger soi-même, le jour où on en aura peut-être grandement besoin, en toute justice.


___


Par ailleurs, est-il raisonnable d’apposer (ou de laisser apposer) des ÉTIQUETTES définitives et globales (qualifiantes ou infamantes) sur le front de qui que ce soit ? Ne faut-il pas, dans les deux sens, rester VIGILANT par rapport à ceux qui ont toujours été valeureux jusqu’ici, mais qui peuvent changer (en mal) et OUVERT par rapport à ceux à qui il est arrivé de dire les pires sottises, mais qui peuvent changer (en bien).


Est-ce que l’étiquetage politique, par définition, par construction, ne nous conduit pas progressivement à une caricature de pensée dans laquelle il n’y a plus que deux camps : ceux-qui-pensent-exactement-comme-moi et tous-les-autres, définitivement SALIS pour avoir osé penser un jour une des pensées interdites dans mon camp ?


Est-ce que l’amalgame qui consiste à discréditer un humain tout entier et pour toujours au lieu de limiter la condamnation, éventuellement solennelle, aux seules idées nuisibles (sans préjuger du reste, ni de l’avenir), est-ce cet amalgame n’est pas une forme de l’esprit d’orthodoxie, l’esprit partisan qui empêche toute concorde en exacerbant toutes les différences, en montant en épingle les dissensions qui devraient rester à leur place relative ?
_______

 

Mais surtout, Paul, est-ce que cette propension à l’amalgame (que nous avons tous, je ne me considère nullement supérieur en quoi que ce soit, cela va sans dire), est-ce que cette tendance que nous avons à simplifier l’autre pour aller plus vite n’est pas un formidable outil pour les calomniateurs, ceux qui redoutent toute critique parce qu’ils sont les privilégiés du moment ?


Et alors, ne serions-nous pas LES IDIOTS UTILES DES PRIVILÉGIÉS CALOMNIATEURS, en acceptant de salir des personnes au lieu de salir des idées ?

______

 

Au risque de me tromper, je reste donc sur la position athénienne, l’isègoria, vieille de 2 500 ans, que TOUS doivent avoir un accès libre à la parole publique, même et surtout ceux dont je tiens à combattre publiquement les idées nuisibles, et je compte sur le débat public pour permettre à chacun de séparer le bon grain de l’ivraie, les bonnes idées des mauvaises, quel que soit leur auteur.


Amicalement.


Étienne.
_____________________________

La liberté seulement pour les partisans du gouvernement, pour les membres d’un parti, aussi nombreux soient-ils, ce n’est pas la liberté. La liberté, c’est toujours la liberté de celui qui pense autrement. Non pas par fanatisme de la « justice », mais parce que tout ce qu’il y a d’instructif, de salutaire et de purifiant dans la liberté politique tient à cela et perd de son efficacité quand la « liberté » devient un privilège.

Rosa Luxembourg (La révolution russe).
___

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose.

Francis Bacon.
___

Ou tu défends la liberté d’expression pour des opinions que tu détestes, ou tu ne la défends pas du tout. Même Hitler et Staline étaient ravis de défendre la liberté d’expression pour des idées qui leur convenaient.
Voilà les enjeux essentiels. Pour pouvoir éluder ce débat, il y a toujours le flot de mensonges habituels.

Noam Chomsky

 


 

Saint-Just
Pas de liberté pour les ennemis de la liberté.
Saint-Just

 

@ Paul, qui me dit :


« pas de liberté pour les ennemis de la liberté (Saint-Just). » :

 

Liberté avant toute autre chose ?


Vraiment ?

 

Mais QUI donc a INTÉRÊT à cette devise libérale qui met la liberté AVANT l’égalité et même avant la fraternité ?


Les plus forts, assurément, et eux seuls.


Ce beau slogan (qui me fait réfléchir, bien sûr) me semble aussi séduisant que trompeur.


Je tiens, très prioritairement, à l’état de droit.


Et la liberté, la vraie, mesurée, tempérée, généralisée, en découlera.


Pas l’inverse.


_______________

 

Tu ne m’as pas bien lu, Paul, je crois.


Je répète mes questions, en les adaptant à ta pensée la plus récente:


D’après toi, au-delà du slogan révolutionnaire, qui décide qui est « ennemi de la liberté » ? Et comment ?

Avec quels droits pour la défense ? Quels recours ? Quels débats contradictoires publics ? Quels remparts contre l’injustice ?


La rumeur ?


Non merci.


Que deviendras-tu quand ce sera ton tour d’être crucifié politiquement comme « ennemi de la liberté » (ou autre anathème), sans droit de te défendre publiquement, interdit de parole publique, sans recours, au cœur de l’injustice la plus crasse ? Dis, que deviendras-tu ?


L’injustice, ça n’arrive pas qu’aux autres.


Amicalement.


Étienne.
_________________________

 

Entre le fort et le faible,
entre le riche et le pauvre,
entre le maître et le serviteur,
c’est la liberté qui opprime,
c’est la loi qui affranchit.
Henri Lacordaire (1802-1861).

 

 


Dernière mise à jour : 4 août 2012.

 

 

 

Venez participer


ACTUALITÉ DU BLOG :

Quelle démocratie voulons-nous aujourd’hui ? Rdz-vs à Aix-en-Prov, le 23 sept, avec F. Bosqué (Tera)

L’atelier constituant (entretien avec L’Affranchi-Presse, mai 2014) (vidéo)

15 minutes avec ‘Nouvelle Donne’ SUR LE CHÔMAGE : ‘dette publique’ comme coup d’État bancaire, et ‘remboursement de la dette publique’ comme source infaillible de crise majeure, chartalisme, UE chômagène, libre échange imposé par les empire à leurs colonies, NAIRU comme preuve du scandale et trahison… et indispensables ateliers constituants populaires

Un bon film de synthèse sur l’exigence démocratique populaire qui monte dans le pays : « J’ai pas voté »

Invité à ‘Ce soir ou jamais’ demain 5 sept. 2014

Frédéric Lordon : se débarrasser du capitalisme

Bordeaux, 21 août 2014 : les ateliers constituants, c’est épatant !

Rendez-vous le 31 août à Saint-André-de-Valborgne, pour une journée démocratique

Revenu de base et renouveau démocratique (Périgueux, 22 août 2014) : introduction aux ateliers constituants dédiés au RDB

Entretien avec Frédéric Bosqué (projet ‘Tera’ : éco-villages avec revenu de base en monnaie locale et constitutions populaires communales)

Trois différents usages politiques du tirage au sort, à bien distinguer :
1) chambres de contrôle
2) corps législatif
3) assemblée constituante


Rendez-vous à Amiens, pour un débat organisé par "Nouvelle Donne", dimanche 24 août 2014

Rendez-vous les 22 et 23 août près de Périgueux, pour la première Université d’Été du Revenu de Base, avec atelier constituant dédié à l’allocation universelle inconditionnelle

Qu’est-ce qu’un « atelier constituant » ?

Rendez-vous à Bordeaux, le 21 août, pour un atelier constituant

HOLOCAUSTE DES ANIMAUX NON HUMAINS : pétition pour un nouveau statut juridique de l’animal

HOLOCAUSTE AU CONGO, durablement et actuellement assisté par nos « représentants » : où sont nos « journalistes » ?

En faisant preuve de retenue, la Russie n’a fait que persuader Washington qu’elle était faible, par Paul Craig Roberts, traduit et signalé par les-crises.fr

Avignon, 9 juillet 2014, Fête de la démocratie, suggestions d’ateliers constituants, avec Camille Halut

Innombrables expériences démocratiques non athéniennes : lire Graeber, Dupuis-Déri et Rediker

Saint-André-de-Valborgne « Sous surveillance »

Roméo Bouchard : « Constituer le Québec – Pistes de solution pour une véritable démocratie »

Le point de vue d’Usul

Emprunts toxiques : le maire, la banque et les truands

Atelier constituant en Avignon, le 9 juillet 2014 : artisans de spectacles et démocratie locale, avec Camille Halut

Pour une vraie démocratie à Saint-André-de-Valborgne : les efforts admirables de Camille Halut – Filmer les élus en train de travailler ou pas ?

Contrôle social des forces armées. Réflexion publique avec Laurent Henninger

Publication chez Utovie des Actes du colloque « Henri Guillemin et la révolution française : le moment Robespierre »

Ken Loach – Défier le récit des puissants

TRAVAIL ou EMPLOI ? par Bernard FRIOT

Demain La Décroissance N° 14 – Entretien à la maison avec Christian Laurut

Conseils de lectures anti-esclavagistes

Attentat démocratique

François Asselineau : L’histoire vraie : il y a 50 ans, le 6 juin 1964, Charles de Gaulle refusait de commémorer « le débarquement des anglo-saxons »

Au hasard, citoyens !

Suite de l’entretien avec « La Mutinerie » : conseils de lecture pour nous émanciper des "libéraux" esclavagistes

Formidable expérience du G1000 : démonstration en marche de la pertinence du tirage au sort en politique

Prochain atelier constituant, « sur les forces armées », à Paris, samedi 7 juin 2014, 16 h, avec « Flamme éternelle »

Participer tous au tournage du film « DEMAIN »

CHARTALISME : les peuples crèvent par MANQUE D’ARGENT. C’est L’ÉTAT qui DOIT créer l’argent, AVANT qu’on le lui rende en impôts, et PAS LE CONTRAIRE.

Le SCANDALEUX organe privé de règlement des différends est DÉJÀ EN COURS DE VOTE AU « PARLEMENT » EUROPÉEN !

GOUVERNEMENT PAR ORDONNANCES (SANS PARLEMENT) : UNE VRAIE TYRANNIE SE MET EN PLACE (DISCRÈTEMENT) EN FRANCE

COMMENT SE FINANCE UNE DÉMOCRATIE ?

Comment fonctionnerait une vraie démocratie

Indécence ordinaire : « Plus belge la vie – Les exilés fiscaux votent pour l’Europe »

Passionnant David Van Reybrouck « en direct de Mediapart » : spéciale élections européennes

Anne-Marie Le Pourhiet sur l’UE : « Renationaliser le pouvoir de décision pour le repolitiser »

Les Citoyens Constituants chez Bob vous dit toute la vérité

Discours ESSENTIEL prononcé par Philippe Séguin le 5 mai 1992 contre la TRAHISON parlementaire qui consiste à nous imposer l’Union européenne sans référendum

« Démocratie Réelle » la liste la plus censurée de France

Entretien avec Dominique Jamet (DLR), Paris 17 mai 2014

35 ans de promesses d’Europe sociale : vol de crapules au-dessus d’un nid de cocus. Ça fait 150 ans que les travailleurs sont roulés par des vendus d’extrême droite (escrocs politiciens au seul service des 1% privilégiés) fallacieusement autoproclamés « socialistes »

Élections européenne – UPR – partis politiques : entretien avec « L’affranchi » (10 min.)

Contre la thèse (fautive) des prétendues « crises », Emmanuel Todd évoque enfin L’EUROFASCISME

MOUSELAND : synthèse formidable sur l’escroquerie du faux « suffrage universel » (élire des maîtres parmi les candidats des riches)

La prétendue "Union Européenne" est un piège fasciste et antisocial : explications et preuves.

DÉMOCRATIE, RELIGIONS et LAÏCITÉ

Compte rendu d’atelier constituant, à Maxéville (54) en mai

Le clip télé de Démocratie Réelle est prêt (pour les élections européennes)

FAUT-IL FAIRE SAUTER BRUXELLES ? (François Ruffin & Fakir)

« Se battre à l’heure de l’empathie – Lignes de front », jeudi prochain à Paris, au Théâtre du Rond-Point

Qui peut écrire une constitution ? (5 min.)

Émission « Trait pour trait » (France Culture) du 7 mai, sur les ateliers constituants populaires qui viennent

Les raisons de notre impuissance politique : l’anticonstitution française et, pire encore, l’anticonstitution européenne (vidéo avec "le 4ème Singe")

Étienne Chouard & David Van Reybrouck – Démocratie fatiguée : quelles solutions ? (vidéo)

ÉTIENNE CHOUARD EST-IL UN GOUROU DE LA DÉMOCRATIE ? (vidéo 6 min)

Semaine de la démocratie à Montpellier : atelier constituant spécial « droit à l’information » samedi 26 avril 2014, 10h

Chouard, Asselineau, Ménard… débat (en 2012) sur la démocratie, le tirage au sort et les médias (et la priorité absolue de remettre les mots à l’endroit)

Frédéric Lordon : souveraineté, démocratie, et processus constituant populaire

Danger de guerre, voulue par la prétendue « Union européenne » : Laurent Fabius soutient les Nazis en Ukraine !

Aurélien Bernier : la gauche radicale et ses tabous

Formidable Frédéric LORDON, avec un nouveau livre et sur France Inter

Compétence et sens des responsabilités, on vous dit :o)

Rendez-vous sur Radio Ici et Maintenant jeudi 17 avril de 14 h à 17 h

Invité sur France Inter, à « Service Public », avec David Van Reybrouck et le maire de Saillans, à propos de démocratie et donc de tirage au sort

David Graeber nous explique une leçon fondamentale des Inuits

Minute Papillon : SOIF DE POUVOIR

18 avril 2014, à Bruxelles : échange avec David Van Reybrouck, sur les mécanismes démocratiques dignes de ce nom

De la trahison du référendum de 2005 à la cause des causes

COMMENT ÊTRE EFFICACE POUR RÉTABLIR UNE VRAIE DÉMOCRATIE ? (vidéo 5 min)

Le traité transatlantique, un typhon qui menace les Européens ! (Le Monde diplomatique, nov. 2013)

Le traité qui va nous maltraiter (Le Canard enchaîné du 19 mars 2014)

Prochain atelier constituant, autonome, à Pont-À-Mousson le 6 avril 2014, avec Utopia Lorraine

Exerçons-nous à écrire une constitution citoyenne (vidéo 3 min)

Passionnant Philip Zimbardo : la psychologie du mal – Comment des gens ordinaires deviennent des monstres… ou des héros ! Regardez du côté des INSTITUTIONS et du CONTRÔLE DES POUVOIRS

DVD du film "LA DETTE" non-censuré (avec des morceaux de Chouard dedans)

Louis Even : l’arnaque (et la trahison) de la dette publique (1962)

FAUT-IL UN « CHEF » DANS UNE DÉMOCRATIE ? (vidéo 6 min)

À Saillans, les 1 199 habitants ont tous été élus au premier tour !

Edwy Plenel / Étienne Chouard : le journalisme et les lanceurs d’alerte (Marat, Robespierre, Guillemin, Assange, Snowden, Manning…) (Vidéo 9 min)

Café Liberté 28 mars 2014 – Quelles institutions pour la liberté ?

Initiative citoyenne européenne : un revenu pour tous, sans conditions

Un million de vues pour une conférence avec Myret sur le coup d’État mondial des banques contre les peuples… On en fait une autre ?

Individualisme et démocratie : ce n’est pas un problème (vidéo 8 min)

Entretien au calme (à la maison) avec « La Mutinerie » (vidéo 1 h)

Rosa Luxembourg : guerre à la guerre !

Le vote blanc reconnu à partir du 1er avril : avancée démocratique ou poisson d'avril ? (Plutôt que de réclamer le respect du vote blanc à des élus qui ne nous le donneront jamais, la priorité est

Hors-Série : un site d'entretiens filmés avec de la vraie critique dedans...

Quelles institutions pour la liberté ? Débat au café "Le coup d'État" (Paris) le 28 mars 2014

Auto-institution de la société (© Castoriadis) : prochains ateliers constituants à Paris, 27 et 29 mars 2014

LE PUBLIC AUX MAINS DES INTÉRÊTS PRIVÉS ? (vidéo)

Prochain atelier constituant à Paris, vendredi 14 mars 2014

LA RÉPUBLIQUE FAVORISE-T-ELLE LA DÉMOCRATIE ? (vidéo)

À Nancy avec Utopia, 25 janvier 2014, conférence et débats (vidéos) : Sommes-nous en démocratie ?

Entretien avec Kaizen Magazine, suggestions démocratiques pour les municipales : l'auto-institution de notre société

Quels sont les grands principes de la démocratie ? (vidéo)

Scandaleuse politique >de l'offre< ! Frédéric Lordon : "Les entreprises ne créent pas l’emploi"

Contre la dictature de la finance : la bombe atomique suisse !

Quels sont les défauts du "gouvernement représentatif" ? (Paris, 20 février 2014) (vidéo)

Allan Savory : Comment transformer nos déserts en prairies et inverser le changement climatique

Libre Belgique, David Van Reybrouck : "Il est devenu irresponsable de limiter la démocratie aux élections"

Entretien important d'Edward Snowden, à propos de BIG BROTHER, relayé et traduit par de simples citoyens, mais qui, curieusement, intéresse très peu nos "journalistes professionnels"

Philippe Violon : J'ai fait un rêve : Démocratie

VOTER C'EST ABDIQUER. Élisée Reclus (1885).

Du neuf sur Henri ! Et du meilleur !

ANALYSE DE LA NOUVELLE CONSTITUTION TUNISIENNE, par Mata'i Souchon : encore une assemblée constituante ÉLUE, DONC encore un régime OLIGARCHIQUE démophobe

ATELIER CONSTITUANT DU 22 SEPTEMBRE 2013 À MONTPELLIER

Rendez-vous à MARSEILLE samedi prochain, 1er février 2014, avec les Colibris, pour des ateliers constituants (réunion interdite par une fatwa des "antifas")

JE SUIS TON MAÎTRE : L'ÉLU

"Bienvenue dans l'Angle Alpha" : voici enfin l'adaptation pour le théâtre, par Judith Bernard, du livre épatant de Frédéric Lordon, "Capitalisme, désir et servitude. Marx et Spinoza."

Rendez-vous à NANCY, samedi 25 janvier 2014, avec Utopia et les Gentils Virus

Rendez-vous 11 janv. 2013 à VERGEZE avec le Café Repère de la Petite Camargue, pour un 2ème rendez-vous "atelier constituant"

Les vidéos du colloque 2013 « Henri Guillemin et la Révolution Française : le moment Robespierre »

Les vœux pour l’an 2014 d'Ariane Mnouchkine

Remous à gauche de la gauche à propos de notre rencontre d'Aimargues

14 décembre 2013, Café Repère à Aimargues

Howard Zinn : notre problème, c'est l'obéissance civile !

Entretien sur Radio-Ici-Et-Maintenant, à Paris, le 28 octobre 2013 (où l'on reparle de Michel Rocard)

Hackathon "Assemblée virtuelle", à Paris, vendredi 29 novembre 2013

Prochain atelier constituant à Romans-sur-Isère, jeudi 28 nov. 2013, 19h

Tirage au sort des représentants politiques, l'idée germe en Belgique et au Québec : David Van Reybrouck et Francis Dupuis-Déri

Pourquoi une Constitution d'origine citoyenne ? Entretien avec Nazzaréna.

15 nov. 2013 : "#Rencontres Capitales" de Marseille : "comment sortir de la crise ?"Entretien sur Radio-Ici-Et-Maintenant, à Paris, le 28 octobre 2013

"CITOYENS CONSTITUANTS", un nom formidable pour une association

Suffrage universel ou tirage au sort ? Un échange de vues avec Florence Gauthier

Contre la guerre, inlassable, Michel Collon. Travail exemplaire, travail de sentinelle.

13 sept 2013 : rencontre avec Antoine Chollet à Grenoble, autour de la <pléonasme>démocratie directe</pléonasme>

Images d'un atelier constituant, celui de Caen en avril 2013

Samedi 26 oct 2013, colloque Henri Guillemin, à Paris

Pétition pour une Assemblée Constituante tirée au sort

Vendredi 27 sept 2013, conférence-échanges avec Utopia (à Mandelieu-La Napoule)

Samedi 21 sept 2013, atelier constituant à Yes We Camp (L'Estaque, Marseille)

Honneur à Bruno Boulefkhad, seul face aux banksters depuis des mois dans la rue

Sommes-nous en démocratie ? - Conférence théâtralisée (Sylvain Rochex et Gérard Volat)

Passionnant Lordon : contre "l'armée de réserve" des sans-papiers : la régularisation ! Contre le chômage : la souveraineté populaire et une nation citoyenne, démocratique, régulant les puissants pour protéger la société

PRÉPARATION D'UN ATELIER CONSTITUANT

Ruffin, Morel, Lordon, Fakir & Co : VIVE LA BANQUEROUTE !

Passionnant, Bernard Friot explique l'enjeu des retraites par répartition : résister à la réforme capitaliste et assumer cette autre définition de la valeur économique

Censure du film "Dédale, un fil vers la démocratie"

Ils sont fous ces "antifas" : contre Lordon, contre le Diplo, contre Les Économistes Atterrés, contre Coutrot, contre Balme, contre Reopen911, contre Attac, contre le Fdg, contre la CGT, contre Kempf, contre Ruffin, contre Fakir...

Merci à Superno, pour la défense d'ÉC

Chez Les As du Placard, le 24 mai 2013 sur Radio VL

Forum de la démocratie (réelle et maintenant), Le Teil, 18 mai 2013

Rencontre virale à Paris, le 20 mai à 18 h

Rdz-vs sur politoscope.tv lundi 20 mai, de 9h à 12h, rencontre avec Y. Bresson, É. Chouard, B. Friot et B. Stiegler

ROBESPIERRE PARLE AUX FRANÇAIS, par Philippe Landeux

CARTE des Gentils Virus dans le MONDE

Rendez-vous à Caen vendredi prochain, 19 avril 2013

Gérard Filoche explique l'ANI, Accord National Interprofessionnel, du 11 janvier 2013

DÉMOCRATIE ET CONSTITUTION, entretien avec «UN Special»

Le sort des 99% sur La Croix : si on veut une Constitution, il faudra l'écrire nous-mêmes !

Dédale, un fil vers la démocratie, un film de Christian Vialaret

Rendez-vous à Paris, le 4 avril 2013, avec Michel Rocard, sur la vision à long terme en démocratie

Rendez-vous à Paris vendredi prochain, 22 mars 2013

Le prétendu >"ordre mondial"< vu par Keny Arkana

Il faut aider Alain de Halleux, autant que nous le pouvons.

De l'indignation à la libération ! ROUSSEAU, citoyen du futur... Merci Jean-Paul Jouary.

Entretien avec les Colibris, juillet 2012 aux Amanins

Entretien avec les lecteurs du forum "On nous cache tout" :-)

1er février 2013 : une synthèse avant un essai de retraite

Merci Agnès :-) (qui m'aide à résister aux talibantifas)

Kaizen : tirage au sort ou élection ? Démocratie ou aristocratie ? Qui est LÉGITIME pour faire ce choix de société ? Le peuple ou les élus ?

Le message — court mais fort — de la vraie démocratie

Paris, 30 janvier : Conférence de lancement de la (R)évolution des Colibris (avec Pierre Rabhi)

La démocratie représentative est-elle une imposture ? (Entretien avec DLR n°2, déc. 2012)

LOI DE 1973 : LE MOT DE LA FIN ?

Et maintenant : twitter... Au fou !

LOI DE 1973 : les aveux de Rocard et deux nouvelles pistes pour comprendre l'effet véritable de la loi

Matt Taibbi, journaliste exemplaire contre les pires gredins : après Goldman-Sachs, HSBC !

Discours de Julian Assange (20/12/2012) "Apprenez. Défiez. Agissez. Maintenant !

"Crise" et Mondialisation expliquées par Frédéric Lordon : s'en prendre aux STRUCTURES

Une passion méconnue d'Henri Guillemin : Léon Trotsky - par Marcel Gerber

Philippe Derudder : La monnaie, du pouvoir d'achat au pouvoir d'être

Grenoble, 7 déc. 2012 : un atelier populaire constituant, sur le RIC

Avant Marx, avant Keynes, Simonde de Sismondi ; économiste des pauvres, donc méconnu

Sur Jean-Jacques, une conférence re-mar-quable ! Avec Barbara De Negroni, Yves Vargas et Dominique Pagani.

Henri Guillemin explique VOLTAIRE

Les partis sont des machines de guerre politique condamnées à la discordeb>

Éric Hazan raconte la Révolution française (et Robespierre)

Loi de 73 : une conversation avec Magali Pernin (1er novembre 2012

Henri Guillemin : de nouvelles conférences (mp3) : Voltaire, Danton, Jules Valès, Marie-Antoinette...

VANDONCOURT, un village auto-géré depuis 1971

Pas de démocratie sans tirage au sort : la cause des causes de notre impuissance politique, c'est que nous laissons les professionnels de la politique écrire et modifier la Constitution

No Democracy without Sortition => the cause of the causes of our powerlessness is that we let the political professionals draw up and modify the Constitution


Voyages à Annecy, à Dublin, à Bruxelles, à Paris (Politoscope.tv), à Aix, à La Réunion, à Toulouse, à Toulon, à Roubaix, et à Grenoble... (ouf !)

14 septembre, à Sète : Assises 2012 de l'Observatoire International du Bonheur (OIB).

La révolution de Cheran : un exemple de révolte citoyenne

Ce n'est pas "la règle d'or", le scandale, c'est plutôt la décision de nos prétendus >représentants< de NE PAS ULTRA-AUGMENTER LES IMPÔTS DES ULTRA-RICHES

Ragemag : Populiste n’est pas un gros mot

Kaizen n°4 - Idée remuante : le tirage au sort

Colibris, 12 juillet 2012 : pas de solution écologique sans démocratie, et pas de démocratie sans tirage au sort

Deux conférences récentes (mars 2012), à Montpellier et à Lyon, traduites en anglais et en espagnol

France Culture : exemple vécu d'une (petite) censure (peut-être ordinaire, mais un peu amère)

F. Lordon : "Conspirationnisme : la paille et la poutre" - Jean Quatremer voit des complots partout

Monnaie Libre n°10 : Démocratie et monnaie

Franck Lepage : "La démocratie, c'est chiant. C'est le fascisme qui est naturel"

MACHIAVEL : La foule est plus sage et plus constante qu'un prince

Micro-résistances concrètes : des listes municipales VRAIE DÉMOCRATIE autour de Chambéry

Entretien à la maison avec Maja, d'Arrêt Sur Images (juillet 2012)

Cornelius Castoriadis : une leçon de démocratie

Lerner, la finance fonctionnelle et le mythe de la contrainte budgétaire, par Randall Wray

Les médias mentent. La preuve

La bonne humeur. Voilà ce qu'il faudrait offrir et recevoir

Invité aux Rencontres de Pétrarque 2012 (France Culture / Le Monde) : 4 vidéos.

Expérience d'un voyage en Tunisie : pour GARANTIR la qualité du processus constituant : une CHAMBRE DE CONTRÔLE de l'Assemblée constituante

Henri Guillemin : "Silence aux pauvres !" (1989)

Défendre l'idée-du-tirage-au-sort-en-politique auprès des Tunisiens

La démocratie expliquée à mon député : une pièce au festival Off d'Avignon, de Cécile Canal, inspirée par la conférence de Marseille :-)

Protéger les biens communs contre les voleurs par nature que sont les marchands géants: Elinor Ostrom entretient la mémoire des luttes

Jacques TESTART défend vigoureusement le tirage au sort et l'institution de CONVENTIONS DE CITOYENS.

Préface de Guillemin aux Rêveries de Rousseau

Conférence d'Henri Guillemin sur Robespierre : le texte

Sintomer : Tirage au sort et démocratie délibérative, une piste pour renouveler la politique au 21e siècle

Henri Guillemin : LE FASCISME EN FRANCE

Usages DISTINCTS du tirage au sort en politique

Vivre l'utopie ! Mémoire des luttes ouvrières anarchistes, pour la justice et pour la paix, en autogestion, pendant la guerre d'Espagne.

Le cercle des déconnomistes à Aix en Provence, avec Généreux, Lordon, Holbecq, Kempf, Ruffin, etc. et "INSIDE JOB" en ligne (1)

•Henri Guillemin explique Robespierre et les "Révolutions Françaises"

Résumé viral en 18 minutes : REPRENONS LE POUVOIR ! (compilation d'extraits vidéo fabriquée par un gentil virus)

Échange INTERACTIF à LYON, le 5 mai : VIDÉO

Échange INTERACTIF à LYON, le 5 mai : PLAN ET DOCUMENTS :
Pour un peuple constituant : qu'est-ce qui compte le plus, concrètement, dans une Constitution digne de ce nom ? (du point de vue des citoyens)

Le tirage au sort démonte le mécanisme qui conduit à notre impuissance actuelle (Revue Nexus)

Traces de la soirée TEDx à PARIS, le 22 mars 2012, et d'une conférence à BRUXELLES le 25 mars

Le plan de bataille des financiers : faire supprimer le CDI (Fakir)

« L’ULTRALIBÉRALISME VOILA L’ENNEMI ! », Lettre ouverte de l'AIRAMA aux Candidats à la Présidence

La démocratie est-elle un leurre ? (vidéo de la conférence de LYON, 9 mars 2012)

Appel du Dr Rath (depuis Berlin) aux populations d'Allemagne, d'Europe et du monde entier : attention aux racines nazies de l'UE

Bernard FRIOT : L'ENJEU DU SALAIRE

Passionnant Bernard FRIOT : distinguer la PROPRIÉTÉ D'USAGE de la PROPRIÉTÉ LUCRATIVE, pour étendre la première et interdire la seconde.

Mars 2012 : traces de Montpellier et de Cannes

RUE_89 : Étienne Chouard n'est pas mort, il soigne les orphelins du « non »

Prochains rendez-vous EN MARS : Lyon, Montpellier, Nice, Gap, Saint-Sauveur, Pernes-les-Fontaines, Cannes...

PAS D'ÉCOLOGIE SANS DÉMOCRATIE

Résumé de mon travail en 30 minutes (au café "Le Croissant", à Paris)...

Démocratie vraie : l'expérience exemplaire de L'UNIVERSITÉ DES VA-NU-PIEDS

Référendum sur le Pacte budgétaire et le "MES" : pétitions et informations

CIRCUS POLITICUS : MANIGANCES TRAÎTREUSES GÉNÉRALISÉES EN RÉGIME DE GOUVERNEMENT REPRÉSENTATIF

GUERRE DES SALAIRES : IL FAUT AIDER LE SOLDAT FRIOT !

Argent Dette / Louis Even (1962) : La dette publique, une absurdité

LA DETTE, une enquête documentaire sur les traces de l'argent

Tirage au sort : la démocratie réelle ?

Réveil mondial des 99%

Les noms des gredins privés qui tiennent les rênes de la dette publique, comme on tient la bride d'un cheval dressé

Utopies réalisée : CUBA, MARINALEDA...

L'ORIGINE SCANDALEUSE DU SIDA

 Jacques Duboin, LA GRANDE RELÈVE (de l'Homme par la Machine), 1932. Texte intégral

Controverses (avec A. Beitone, puis avec D. Bleitrach) sur la prétendue "rumeur" prétendument "d'extrême droite" à propos de la loi de 1973.

Débat avec Myret Zaki à Genève (déc. 2011) sur LA PRÉTENDUE "CRISE".

Conférence à Metz (Attac, 22/10/2011) (vidéo) .

Débat avec Yvan Blot sur la démocratie réelle.

Entretiens à la maison avec Sylvain Durain.

Septembre 2011 : 3 conférences (Marseille, Montpellier, Chambéry)
et un entretien avec Jean Robin (Paris) : SOMMES-NOUS EN DÉMOCRATIE ?
.

SCRIPTS DE LA CONFÉRENCE DE MARSEILLE, en français, comme aide à la TRADUCTION (sous-titres)

Pourquoi des chefs PROFESSIONNELS deviendront TOUJOURS des TYRANS : fondement RATIONNEL du tirage au sort GÉNÉRALISÉ en politique.

Le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l'oligarchie (Marseille, 2 vidéos)
Avec, dans le long fil des commentaires, (ne ratez pas ça), l'intégralité des controverses passionnantes avec Raoul-Marc Jennar et François Asselineau, tous les deux pas d'accord du tout avec le tirage au sort en politique !

Conférence à Nice, 29 avril 2011 (vidéo) : pas de maîtrise publique de la création monétaire sans le tirage au sort des représentants politiques

CENTRALITÉ DU TIRAGE AU SORT EN DÉMOCRATIE (le texte)

L'oligarchie ça suffit, vive la démocratie ! Oui, mais pas de démocratie sans tirage au sort !

Chavez défend son peuple contre les banques ! ce qui me fait penser au populisme défendu par Christopher Lasch.

La révoltante histoire de la "Réserve fédérale" américaine, hold-up planétaire sur la création monétaire




    • AGENDA :

      - 20/2/2011, Six-Fours, avec Culture Libre : "le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l'oligarchie". Vidéo.

      - 26/2/2011, Paris, Repaire de Là-bas si j'y suis (20e), "Centralité du tirage au sort dans une vraie démocratie". Enregistrement mp3.

      - 9/4/2011, Paris, Repaire de Là-bas si j'y suis (20e), "L'enjeu de la souveraineté monétaire".

      - 24/4/2011, Marseille : "1. L'enjeu de la création monétaire" (1 h), puis "2. le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l'oligarchie" (1 h 30). Vidéo.

      - 29/4/2011, Nice. Vidéo.

      - 16/9/2011, entretien avec Jean Robin (Paris). Vidéo et débat.

      - 18/9/2011, tout le jour (3 conf.), à Vendôme.

      - 22/9/2011, 19h30, à Montpellier avec les Amis du diplo : compte rendu.

      - 24/9/2011, 15 h, à Chambéry avec FSL et Attac : compte rendu.

      - 1/10/2011, 18 h, à Puget-Théniers (arrière-pays niçois).

      - 22/10/2011, 18 h, Attac Metz : compte rendu.

      - 29/10/2011, 18 h, à Valbelle (Sisteron).

      - 18/11/2011, 19 h, Belgique, à Namur : compte rendu

      - 19/11/2011, 14 h, Belgique, à Bruxelles : compte rendu en trois vidéos : 1, 2 et 3

      - 19/11/2011, 19 h, Belgique, à Gand.

      - 3/12/2011, 17 h, Suisse, à Genève, à la fête de la Fonderie Kugler: usinekugler.ch, et sur facebook... : vidéo de la conférence


      - 9/12/2011, 20 h, Grenoble, avec les Amis du Monde diplomatique : affiche

      - 14/1/2012, 17 h 30, Marseille, avec Mille Babords (61 rue Consolat) : annonce

      - 9/2/2012, Libourne, avec Bernard FRIOT : annonce.

      - 15/2/2012, Paris, 18h30, Fondation Gabriel Péri, 11, rue Étienne Marcel à Pantin (93) : annonce. Vidéo (en 2 parties)

      - 16/2/2012, Paris, 19h30, Café du Croissant (146 rue Montmartre 75002 Paris, M° Bourse), échanges publics avec les sympathisants du Parti du Vote Blanc ; annonce. Vidéo.

      - 24/2/2012, Toulouse (salle du Sénéchal), 19h30, avec Les Amis de la Terre Midi-Pyrénées : annonce. Vidéo.

      - 25/2/2012, Cahors, avec Alter du Lot: affiche. Compte rendu.

      - 9/3/2012, Lyon, 20h, à la MJC St-Just. Annonce, vidéo.

      - 14 et 15/3/2012, Montpellier, avec l'assoc. Ouvre-Tête. Annonce. Vidéo.

      - 16/3/2012, Nice, 18h10 -19 h : radio Agora FM,
         puis 20 h : débat sur le tirage au sort, la monnaie, l'UE... au café citoyen "Le Queenie", 19 promenade des Anglais. Annonce - Affiche - Vidéo.

      - 17/3/2012, Gap, avec ATTAC 05, 20 h 30 au Royal, rue pasteur. Affiche.

      - 22/03/2012, Paris, TEDx Republic Square. Site. Vidéo 18 min. - Audio intégrale 25 min. - Reportage "Un temps de Pauchon", sur France Inter.

      - 24/3/2012, Saint-Sauveur-en Puisaye, en Bourgogne. Annonce

      - 25/3/2012, à Bruxelles : à l'occasion de la consultation constituante populaire : site. - Résumé audio (15 min). Vidéo (40 min. à partir de la min. 20)

      - 29/3/2012, Pernes-Les-Fontaines avec Attac Vaucluse. Annonce.

      - 30/3/2012, Cannes, avec la LDH. Annonce.

      - 29/4/2012, Belgique again, Sart-Bernart (Namur), "Sortons de la marmite". Annonce. Compte-rendu (avec audio). Vidéo.

      - 5/5/2012, Lyon : "Échange INTERACTIF : POUR UN PEUPLE CONSTITUANT : QU'EST-CE QUI COMPTE LE PLUS, DANS UNE CONSTITUTION DIGNE DE CE NOM ? Annonce. Vidéos.

      - 10-11/7/2012, TUNIS : Endettement, processus constituant et souveraineté. Annonce.

      - 12/7/2012, La Roche sur Grâne, avec l'Université des Colibris : ateliers Démocratie. Annonce. Vidéo d'une ITV connexe (7 min.).

      - 19-20/7/2012, Montpellier, au "Rencontres de Pétrarque" (France Culture & Le Monde). AnnonceVidéos.  Échos.

      - 14/9/2012, Sète, Assises 2012 de l'OIB, Observatoire International du Bonheur. Annonce

      - 22/9/2012, Annecy, avec François Asselineau (UPR). Annonce. Son première table ronde (éco). Deuxième table ronde (démocratie/médias).

      - 11/10/2012, colloque à Dublin (Irlande) pour y faire part (en anglais) de nos travaux sur le tirage au sort en politique. Annonce blog.   Annonce officielle (programme, etc.)

      - 20/10/2012, Bruxelles, "Où va la démocratie", l'après-midi. Annonce. Micro trace (1 min.).

      - 21/10/2012, Bruxelles, "3ème journée citoyenne pour une Constituante". Annonce, programme.


      - 25/10/2012, Paris, rencontre (privée mais filmée) avec Yves Sintomer et Jacques Testart : "vices de l'élection et vertus du tirage au sort".

      - 26/10/2012, Paris (13h-17h), après-midi d'échanges avec Politoscope.tv. Annonce. Vidéos.

      - 26/10/2012, Paris, rencontre (privée mais filmée) avec Florence Gauthier : "Suffrage Universel / Tirage au Sort".

      - 27/10/2012, Besançon (Attac), l'après-midi Voyage annulé pour cause de menaces physiques de prétendus >antifas<  :-( Explication du CA d'ATTAC Besançon.

      - 1/11/2012, Aix-en-Provence, Université du M'Pep : "Tirage au sort, processus démocratique ? Débat avec Florence Gauthier". Annonce. Programme. Vidéos.

      - du 4/11 au 9/11/2012, Île de La Réunion, avec le Parti Pirate (et des assoc. locales). Annonce. Programme. Les vidéos de trois belles rencontres.

      - 22/11/2012 : Toulouse, avec les étudiants de l'Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace (ISAE).

      - 22/11/2012 : Toulouse, le soir, débat au cinéma Utopia, avec le Front de Gauche. Annonce. Rendez-vous annulé pour "manque de discernement"... :-) Explication du cinéma Utopia.
         Rendez-vous remplacé (au débotté) par celui-ci : à 18 h, 19 rue de la Colombette (Toulouse) : http://lesplanade.org/rencontre-avec-etienne-chouard-jeudi-22-novembre/. Trace.
      - 24/11/2012, Toulon, avec des "Indignés". Annonce Facebook. Vidéos de la conférence.

      - 1/12/2012, Lille, avec Marion Sigaut. «Éclairages inattendus des "Lumières"». Une annonce Facebook. Une courte vidéo d'annonce et quelques vidéos de Marion.

      - 7/12/2012, Grenoble (de 16h30 à 22h30), Atelier d'écriture d'articles de notre constitution, avec #Occupy Grenoble et Attac. Annonce. Facebook. Vidéos.

      - 19/1/2013, Draguignan, avec La Plèbe, à partir de 19h au  Pow Wow. Annonce, annonce 2, tract, affiche, blog.

      - 30/1/2013, Paris, soirée avec les Colibris et Pierre Rabhi. Annonce. Vidéos.

      - 31/1/2013, Paris, avec les Maîtres ignorants. Annonce. Rencontre annulée suite aux menaces de violences de la part de prétendus "antifas" (nos talibans à nous).

      - 2 et 3/2/2013, Die, avec L'écologie au quotidien", pour une conférence/débat (samedi) et un atelier constituant (dimanche), aux 11e rencontres de l'écologie. Annonce, Plaquette.

      - 22/3/2013, Paris : rencontre avec les GV parisiens. Lieu précisé sur le blog le jour-même. Annonce.

      - 4/4/2013, Paris : rencontre avec Michel Rocard, Dominique Bourg et François Rachline. Annonce et traces audio et vidéo.

      - 7/4/2013, Port-de-Bouc, 18 h, "Dédale, un fil d'Ariane vers la démocratie" : film et débat au cinéma Le Méliès. Annonce.

      - 19/4/2013, Caen, 19 h, avec le Café Citoyen de l'Arcadie deCaen, à l'IAE de Caen, exposé puis atelier constituant. Annonce. Vidéo.

      - 18/5/2013, Le Teil (07400), 1er Forum National de la Démocratie (réelle et maintenant). Annonce. ITV Radio M Montélimar (de la min. 17:45 à 32:30).

      - 20/5/2013, Paris, "réunion virale" à 18h :-) Annonce et inscription.

      - 7/9/2013, Aix-en-Provence (MMSH), courte intervention à 10 h 20 (le tirage au sort comme antidote universel contre la corruption, et les ateliers constituants populaires comme chemin pragmatique et réaliste à court terme), avec Séverine Tessier (ANTICOR). Programme. Site.

      - 13/9/2013, Grenoble, j'assisterai à la conférence d'Antoine Chollet sur "Démocratie, Tirage au sort, Populisme". Annonce. Événement FB. Vidéo.

      - 21/9/2013, Marseille, conf + atelier constituant avec "Yes we camp". Annonce. Vidéo.

      - 27/9/2013, Mandelieu-La Napoule, Université d'été Utopia, table ronde ? "Quelle alternative à la démocratie représentative ? Tirage au sort, Constituante...". Programme.

      - 5/10/2013, Elbeuf, lycée Fénelon, conf + atelier constituant, Annonce. Événement FB. Annonce web.

      - 25/10/2013 à 20 h, à Paris, Soirée de lancement et d'adhésion à l'association des CITOYENS CONSTITUANTS. Annonce et inscription.

      - 26/10/2013, à Paris, Colloque Henri Guillemin. Annonce et inscription. Vidéos.

      - 27/10/2013, à Nevers.

      - 28/10/2013, Paris, entretien à Radio Ici et Maintenant. Vidéo.

      - 15/11/2013 à 16 h, Marseille, "Rencontres Capitales", "Comment sortir de la crise ?". Site. Annonce. Vidéo.

      - 28/11/2013, Romans-sur-Isère, conf + atelier constituant. Annonce.

      - 29/11/2013, Paris, outils pour une ASSEMBLÉE VIRTUELLE (Hackathon). Annonce.

      - 14/12/2013, Vauvert (30), conf + atelier constituant : annonce. Réactions de rejet (fatwa anti-chouard) de la part de chefs de parti.

      - 11/1/2014, Vergèze (près de Vauvert) : atelier constituant : annonce. Court extrait vidéo.

      - 25/1/2014, Nancy, atelier constituant et conférence/débat, avec Utopia et les Gentils Virus : annonce et vidéos. Vidéo conférence & échanges.

      - 1/2/2014, Marseille, conf. + atelier constituant avec les Colibris : annonce.

      - 14/3/2014, Paris 9e, conf/débat + ateliers. Annonce. Vidéo "Au hasard, citoyens !".

      - 15/3/2014, Paris 14e, conf/débat + ateliers. Annonce.

      - 27/3/2014, Fontenay sous Bois, conf/débat + ateliers. Annonce.

      - 29/3/2014, Nanterre, conf/débat + ateliers. Annonce. Vidéo en cours de montage.

      - 18/4/2014, 19h, Bruxelles, rencontre avec David Reybrouck et débat public. Annonce.Vidéos. Vidéo spéciale "3 usages du tirage au sort".

      - 26/4/2014, 10h, Montpellier, atelier constituant spécial "droit à l'information" (Annonce).

      - 15/5/204, 19h30, Paris, Théâtre du Ront-Point, débat public, avec le Forum d'Action Modernités, (Annonce, Inscription et vidéos)

      - 17/5/2014, Paris, entretien avec Dominique Jamet (DLR). Vidéo.

      - 7/6/2014, Paris, Théâtre de Tokyo, pour l'exposition Flamme éternelle 2014, échange introductif avec Laurent Henniger, puis atelier constituant spécial "forces armées" (Annonce). Vidéo.

      - 9/7/2014, Avignon. Annonce. Vidéos.

      - 21/8/2014, Bordeaux, atelier constituant. Annonce. Vidéo 1 : conf.. Vidéo 2 : ateliers.

      - 22/8/2014, Coulounieix-Chamiers (Périgueux), Université d'été du Revenu de base. Annonce. Vidéo 1 : conf.. Vidéo 2 : entretien avec F. Bosqué. Vidéo 3 : ateliers (en cours de montage).

      - 24/8/2014, Amiens, Journées d'été de "Nouvelle Donne". Annonce. Vidéos.

      - 5/9/2014, "Ce soir ou jamais" (sur France 2, avec J. Attali). Vidéos.

      - 23/9/2014, Aix-en-Provence, avec Frédéric Bosqué. Annonce.

      - 27-28/9/2014, Annecy, ateliers constituants. Annonce.

      - 3/10/2014, Lausanne, avec Antoine Chollet. Annonce.

      - 24/10/2014, Livron (Drôme).

      - 9 juin 2015, Avignon, avec l'Université populaire.