Reponse_Etienne_Chouard_a_Bastien_Francois.pdf.

Je les invite donc aujourd’hui à lire enfin ma réponse qui trouve ces temps-ci un regain d’actualité avec la prétention extravagante des politiciens de faire comme si nous n’avions pas dit non : VGE qui demande une "seconde chance" au TCE, le Parlement européen où nos soi-disant "représentants" votent quasiment à l’unanimité la trahison ouverte de leurs propres électeurs (le passage en force du TCE), etc.

Voilà qui donne de l’importance et de la force aux arguments que j’ai opposés à Bastien François, arguments minutieux restés depuis sans même un début de réponse.

Le TCE et l’Europe traîtreuse qu’il révèle sont dangereux, juridiquement, politiquement, économiquement et socialement.
On attend toujours la démonstration du contraire.

Encore aujourd’hui, cet échange d’arguments résume bien le déséquilibre des affirmations juridiques en présence : les partisans du TCE n’avaient et n’ont toujours d’autres arguments que d’autorité, ce qui n'inspire pas confiance.