Sur le blog "Planétisme / Planetism / Planetismo", une synthèse intéressante (critique) de la conférence à Genève avec Myret (vidéo-fleuve —2h30— qui, au rythme de 10 000 vues par jour, est en train d'arriver à 500 000 !!!) :

http://www.planetisme.net/2012/05/crises-economiques.html

Une petite erreur de compréhension dans cette synthèse, me fait penser qu'il faut vraiment que j'arrive à mieux expliquer les DIFFÉRENTS USAGES du tirage au sort, usages très DISTINCTS les uns des autres, pour que nous ne les confondions jamais :

1) Il y a d'abord celui des Grecs anciens, qui consistait à tirer au sort non pas ceux qui votaient les lois (il n'y a que les citoyens qui puissent voter eux-mêmes les lois, directement), mais à tirer au sort LES REPRÉSENTANTS ORDINAIRES, ceux qui préparaient et exécutaient les lois ; et ce tirage au sort-là servait à imposer l'amateurisme (ou empêcher le professionnalisme) des représentants, pour que les représentants du peuple restent les serviteurs du peuple et qu'ils ne puissent jamais devenir ses maîtres.

Nota : on pourrait imaginer de décliner ce tirage au sort-là (celui des représentants ordinaires) de deux façons très différentes (c'est un débat intéressant entre nous, mais c'est l'Assemblée constituante qui tranchera finalement) :

- soit pour instituer une VRAIE DÉMOCRATIE, sur le schéma d'une FÉDÉRATION de (petites) COMMUNES, elles-mêmes librement constituées ; et là, on pourrait tirer au sort les représentants ordinaires (juges et fonctionnaires) à la manière des Athéniens, de façon à toujours voter nous-mêmes nos lois ;

- soit pour instituer un GOUVERNEMENT REPRÉSENTATIF AMENDÉ, c'est-à-dire SÉVÈREMENT CONTRÔLÉ (TOUS LES JOURS), et là, on ne tirerait au sort que les institutions de contrôle, et possiblement aussi une des deux chambres législatives => avec élections honnêtes (candidatures libres sans mainmise des partis, votes à points, code électoral sous contrôle citoyen...), tirage au sort d'une des deux chambres législatives, révocabilité permanente de tous es acteurs publics, reddition des comptes (avec possibilité réelle de punitions graves), RIC (référendum d'initiative citoyenne), multiples Chambres de contrôles tirées au sort, Conseil constitutionnel tiré au sort, citoyens armés et entraînés, et formés (toute leur vie : de la maternelle à la retraite) au droit constitutionnel de base ainsi qu'à leur rôle individuel et actif dans la protection quotidienne des institutions, etc.


2) Et il y a aussi cet autre usage (plus décisif, plus indispensable, et donc plus prioritaire parce que cause des causes, mais tout à fait DISTINCT du cas précédent) qui est le tirage au sort DES REPRÉSENTANTS CONSTITUANTS (des membres de l'Assemblée Constituante), et ce tirage au sort-là sert à autre chose : il sert à nous protéger (tous) contre les conflits d'intérêts dans le processus constituant => celui-là, ce n'est pas Athènes qui prouve que c'est possible puisque personne (ou presque) n'a encore essayé cette idée : c'est la puissance de la LOGIQUE qui rend cette idée intéressante (et pas un exemple historique).

Étienne.