Passionnant,
Bernard Friot explique
l'enjeu des retraites par répartition :

résister à la >réforme< capitaliste
et assumer cette autre définition
de la valeur économique


Juste après la rencontre parisienne chez Politoscope.tv (dont la trace vidéo ne saurait tarder), nous avons continué à discuter, avec Bernard et Claude, et c'est autrement plus intéressant et important que ce que nos maîtres nous servent à la télévision :)

De mon point de vue, Bernard défend l'idée économique la plus importante, dont nous aurons besoin pour construire un monde meilleur, non capitaliste : FINANCER toute l'économie SANS AVOIR BESOIN DE L'ARGENT DES RICHES (les maîtres-chanteurs de l'emploi et de la dette).

Pensée émancipatrice en matière économique, indissociable de son équivalent politique, je crois : de bonnes institutions voulues, écrites et défendues par des citoyens constituants (mais ceci est une autre affaire).

Je vous invite chaleureusement à TRAVAILLER (et pas seulement à écouter), stylo à la main, les explications de ce chercheur passionnant :


Merci à vous tous, pour votre gentillesse obstinée (et courageuse) :)

Étienne.