Aujourd'hui, voici d'abord une récente conférence (piquante) de l'ami Frédéric, avec André Orléan, à propos de la prétendue "crise" :

Écouter Frédéric Lordon et André Orléan (mp3) :
Comment penser et représenter la crise ?


http://pierrebourdieuunhommage.blogspot.fr/2012/07/ecouter-frederic-lordon-et-andre-orlean.html

Téléchargez le son mp3 : clic droit, Enregistrer la cible du lien sous...


Au cours de cette très intéressante conférence (dont il serait utile de rédiger un plan détaillé) (le dernier livre d'André Orléan — "L'empire de la valeur : refonder l'économie", 2011 — est passionnant, et il tâche ici de le résumer un peu), Frédéric nous conseille de voir et revoir le film de Gille Perret, "Ma mondialisation" (2006), pour comprendre la catastrophe économique et sociale dans laquelle nous sommes plongés.

J'avais déjà vu ce film deux fois (j'ai acheté le DVD l'année même de sa sortie, bien sûr, et j'avais été le voir en salle), mais j'ai écouté le conseil de Fred et je l'ai revu une troisième fois : je vous jure que c'est passionnant, un vrai cas d'école, un bon cours d'économie politique, bien concret, bien clair, une démonstration pas à pas de l'escroquerie —très lucrative pour ses promoteurs (1%) et cauchemardesque pour tous les autres (99%) — de la doctrine >libérale< libre-échangiste et financiarisée.

<parenthèse particulièrement inquiète>

Et ça me renforce dans mon idée centrale que nous n'avons pas le moindre problème technique, nous avons un problème politique : nous acceptons des règles supérieures de dévolution et de contrôle du pouvoir (une >constitution<) qui DONNE le pouvoir aux plus riches (le faux >suffrage universel< qui consiste à désigner des maîtres parmi les prostitués politiciens promus par les médias des plus riches).

Sots que nous sommes.

On va payer cher cette sottise. On se fout de la qualité du processus constituant ?? Faudra pas se plaindre quand on passera au stade "famine, camps de travail & miradors". Vous riez ?! Mais ne riez pas : ça s'est vu, et même dans les-pays-les-plus-"avancés"-à-tout-point-de-vue !

Lisez (attentivement) l'article 2 de la Convention européenne des droits de l'Homme, s'il vous plaît :
http://www.echr.coe.int/NR/rdonlyres/086519A8-B57A-40F4-9E22-3E27564DBE86/0/Convention_FRA.pdf

TITRE I : DROITS ET LIBERTÉS

ARTICLE 2 : Droit à la vie

1. Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La mort ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, sauf en exécution d’une sentence capitale prononcée par un tribunal au cas où le délit est puni de cette peine par la loi.

2. La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire :

a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale ;

b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue ;

c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.

Est-ce la peine de commenter ce droit de tuer donné sous le titre frauduleux de "droit à la vie" ?
... Oui, je vais commenter :
Nous n'avons PAS de constitution.

Il est bien mort, le droit du Peuple de résister à l'oppression, celui de l'article 2 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 :
il a même été remplacé (par nos prétendus "représentants") par la peine de mort de ceux qui oseraient l'exercer...


Et puis cherchez vous-même le mot eurogendfor sur un moteur de recherche...


Mais je m'égare... Pardon.

</parenthèse particulièrement inquiète>


"Ma Mondialisation"
Un film formidable de Gilles Perret (2006) :


On trouve le film sur Internet, bien sûr, mais je suggère fortement que nous achetions tous le DVD à ce réalisateur, de façon à ce que 1) il gagne suffisamment d'argent pour refaire un autre film d'éducation populaire du même tonneau, et à ce que 2) nous puissions projeter (avec une bonne qualité d'images) cette véritable leçon de crapulisme pour nos proches qui roupillent encore.
Pour acheter le DVD, c'est là : http://www.filmsduparadoxe.com/mondialisationcat.html


Ce qu'il manque (pour l'instant) à l'analyse proposée par Frédéric (à mon sens) :

Comme vous le savez (peut-être), Frédéric est mon économiste préféré :) : il prend toujours nos problèmes "économiques" très en amont : par les STRUCTURES. Et bien sûr, je suis avec lui dans cette recherche des vraies causes ; MAIS pour ma part, je remonte plus encore vers la source et, comme vous le savez (sans doute), j'identifie la cause PREMIÈRE de nos principaux problèmes dans l'indifférence générale sur le point de savoir QUI ÉCRIT les structures, QUI FIXE le cadre.

Et pour mon plus grand malheur (pour le moment), Frédéric ne veut pas remonter avec moi à cette source (le processus constituant, qui devrait, selon moi, être exclusivement populaire) et unir nos forces sur ce point plus décisif, mieux ciblé (me semble-t-il). Je rappelle la dernière trace (visuelle) de cette (très gentille) esquive lordonnesque — ma question à 1:26:00 et la réponse de Fred à 1:32:10 :