Forum du plan C : pour une Constitution écrite par et pour les Citoyens

Ce n'est pas aux hommes au pouvoir d'écrire les règles du pouvoir.
Les membres de l'Assemblée constituante doivent être tirés au sort
et, bien sûr, inéligibles aux fonctions qu'ils instituent eux-mêmes.

Vous n'êtes pas identifié.

Bienvenue :o)

Bonjour :o)
Ici, depuis le 1er janvier 2006, nous parlons d'un sujet que les politiciens de métier voudraient bien garder pour eux : nous parlons de la Constitution, de ce texte absolument fondamental pour tous les citoyens (et pourtant complètement négligé par eux), de ce texte qui pourrait nous protéger tous contre les abus de pouvoir si nous le faisions nôtre au lieu d'en abandonner la maîtrise à ceux-là mêmes qu'il est censé contrôler.
Nous discutons principe par principe, méthodiquement. Nous avons d'abord suivi le plan de mon document "Les grands principes d'une bonne Constitution", mais nous avons ensuite élargi nos thèmes à partir de vos réflexions, critiques et suggestions. C'est simplement passionnant. Ce que nous avons mis au clair sur la monnaie, sur le vote blanc, sur les vertus méconnues du tirage au sort et sur le référendum d’initiative populaire, par exemple, est enthousiasmant.
Le prolongement de cette réflexion constituante, c’est d’écrire enfin nous-mêmes un exemple de constitution, article par article. C’est ce qui se passe sur la partie wiki-constitution de ce site. Je vous invite à venir y participer également, ne serait-ce que sur un article ou deux. Vous verrez, c’est passionnant ; on sent vite qu’on est là sur l’essentiel, sur la seule vraie cause (et aussi la solution !) de nos impuissances politiques.
C’est un projet pédagogique en quelque sorte, un objet concret, réel, qui montre que 1) c'est possible : des hommes dont ce n'est pas le métier peuvent écrire une Constitution, et 2) c'est beaucoup mieux : quand ils n'écrivent pas des règles pour eux-mêmes, quand ils n'ont pas un intérêt personnel à l'impuissance des citoyens, les délégués constituants écrivent les règles d'une authentique démocratie. Merci à tous pour ce travail formidable.
Amitiés. Étienne.
[19 août 2012 : ATTENTION : pour cause de spam ultra-actif mi 2012, je FERME la possibilité aux nouveaux venus de créer un compte sans moi : il faut m'écrire à etienne.chouard@free.fr (EN ME DONNANT LE PSEUDO QUE VOUS VOULEZ) et je créerai votre compte à votre place. Il faudra ensuite venir ici pour définir un nouveau mot de passe. Désolé, mais les spammeurs deviennent infects et je n'ai pas le temps de gérer les spams (je préfère vous aider un à un à nous rejoindre). Au plaisir de vous lire. ÉC]

#1 05-05-2011 11:01:01

TL
Nouveau membre
Message n°10664
Date d'inscription: 21-08-2008
Messages: 6

22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Bonjour à tous,
Cela fait un moment que je ne suis pas venu sur le forum du Plan C, et je bats ma coulpe.

Si je reviens ici, c'est parce qu'un évènement incroyable se prépare : la nomination de Mario Draghi à la tête de la BCE.

Cet homme, dont le doctorat obtenu au MIT en 1976 (au pire de la contre-révolution classique en économie, qui a fait primé la stabilité des prix sur le plein-emploi) en dit long sur le caractère ultra-orthodoxe de sa pensée, nommé par Belusconi comme Gouverneur de la Banque d'Italie, a été vice-président de Goldman Sachs Europe de 2002 à 2005.

Goldman Sachs, la banque qui a participé à la bulle des subprimes, à la titrisation, à la création de conduits spéciaux hyper-opaques, puis a spéculé sur l'effondrement des prix de l'immobilier, et verse aujourd'hui des bonus délirants à ses traders qui déstabilisent toute l'économie. La banque par ailleurs, qui a aidé au maquillage des comptes publics de la Grèce, alors qu'elle faisait par ailleurs spéculer ses clients sur l'insolvabilité de ce pays... Une banque fustigée par le Congrès états-unien pour son "immoralité". C'est dire...
Un homme qui a été le vice-président de la branche européenne de cette banque, va se retrouver... à la tête de la BCE !?!?

En résumé, il va décider de l'affectation de la monnaie créée, lui qui a fait partie de ceux qui ont déclenché l'avalanche incessante de crises financières survenue depuis 4 ans... Mais où est-on ??

Sa nomination officielle aura lieu à la fin du mois de juin, et il est supposé prendre le poste en octobre.
C'est donc le moment où jamais d'informer les gens sur le danger incroyable que l'on encourt en nommant un individu pareil à la tête de la BCE.
Non seulement, il n'utilisera pas la politique monétaire pour soutenir l'emploi, mais en plus il risque favoriser ses anciens amis !
Alors oui, ça ne changera pas beaucoup de la politique actuellement menée, mais franchement on ne peut pas laisser une chose pareille arriver sans rien dire. En tout cas, mon choix est fait, je vais prendre du temps pour informer les gens.

Bien à vous,
Thibault Laurentjoye.

Hors ligne

 

#2 15-12-2011 22:07:48

yvesmarc
Membre
Message n°12613
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Bsr

J'ai vu sur la toile le site de François Asselineau et je dois avouer que j'ai appris beaucoup sur notre "chère Europe" et son fonctionnement. Allez-y voir un instant. Les faits exposés sont sans appel. En effet, la construction européenne est la continuité de l'empire universel. Dans ses vidéos il retrace d'une manière détaillée comment à chaque époque un monarque, un empereur a voulu reconstitué "l'empire universel". Tout cela dans des conditions dramatiques. "Un empire veut toujours détruire".  A VOIR

Hors ligne

 

#3 16-12-2011 00:42:05

Sandy
Membre
Message n°12615
Date d'inscription: 28-11-2006
Messages: 2421

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Tu as l'adresse précise stp ? Ca m'intéresse. Car là je suis en train de lire Montesquieu l'esprit des lois, et ce gars là a justement étudié les lois dans les différents pays du monde sur plusieurs siècles et identifié justement de nombreux principes qui régissent les différents régimes politiques, il a d'ailleurs voué sa vie à écrire ce bouquin. Bien sur c'est à prendre avec un esprit critique, cela a été écrit il y a 2 siècles, depuis on a acquis quand même pas mal de connaissances et d'expériences supplémentaires. Mais il a identifié, malgré les connaissances de l'époque, pas mal de principes qui sont toujours vrais aujourd'hui. J'aimerais comparer ça avec les thèses d'Asselineau.

Dernière modification par Sandy (16-12-2011 00:43:14)

Hors ligne

 

#4 16-12-2011 21:24:34

yvesmarc
Membre
Message n°12634
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Sur ses vidéos ce n'est pas à proprement parler le fonctionnement des lois qu'il explique (ce serait trop long) mais
du fonctionnement et de la création des empires face à la France.
Le lien ;
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences- … -de-france

bonne conférence.

Hors ligne

 

#5 17-12-2011 15:13:45

Sandy
Membre
Message n°12670
Date d'inscription: 28-11-2006
Messages: 2421

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Montesquieu ne parle pas dutout du fonctionnement des lois, mais de ce qui les fonde, et donc du fonctionnement des gouvernements, de leurs principes, dans tous les aspects de la société, bref de l'esprit qu'il y a derrière les lois

Merci pour le lien je vais regarder et je te dirais ce que j'en pense.

Déjà, rien qu'au départ on comprend tout de suite l'angle abordé par Asselineau. Il commence à nous parler de notre histoire à partir des Gaulois ... Admettons ...
Mais là direct il en parle comme si les gaulois composaient un peuple et comme si la gaule était une nation, bref il en parle avec la vision actuelle que nous avons de la France, et il fait tout pour conforter cette vision chez ceux qui l'écoutent en insistant bien sur les institutions qui les unissaient, en prenant des citations bien choisies nous parlant de patrie.

Seulement ce qu'il oublie de dire ce que ces institutions n'étaient pas les institutions d'une nation mais simplement les institutions formées à l'occasion pour donner forme aux alliances entre différents peuples. Il n'y avait donc pas qu'une seule nation, un seul peuple, et donc une seule patrie comme il le sous entend, mais il y avait plusieurs peuples, et plusieurs patries, mais alliées ensemble.
Il s'agissait de confédérations, et non pas d'une nation.
Et ce qui était appelé "la gaule" s'étendait bien au delà des frontières actuelles de la France, c'est un peu comme aujourd'hui quand nous parlons d'europe, cela ne désignait clairement pas une nation mais simplement une zone géographique.

Alors quand il explique que si Jules César a corrompu des dirigeants de certaines tribus pour se retourner contre les autres tribus, il s'agit d'une traitrise contre leur propre patrie, c'est un mensonge. Il se peut qu'il y ait traitrise contre leur patrie s'ils agissaient contre le choix d'alliance de leur patrie en secret. Mais en réalité. Ce sont des simples retournements d'alliances qui ont toujours été légions à ces époques. Les conquêtes ne se faisaient pas qu'à coup de tueries, la diplomatie était tout autant importante, la corruption aussi. Il y avait donc aussi des alliances, des traitrises, des traités, des mariages, des chantages et plein d'autres moyens de s'accorder le soutien d'alliers ou de diviser les adversaires. Vouloir transformer tout ça en volonté de détruire une nation de l'intérieur n'a aucun sens c'est mélanger totalement deux époques très différentes ...

Historiquement, les alliances de ce genre et la constitution plus tard de nation a toujours été motivé par la volonté de se sécuriser contre de possibles invasions / guerres. La logique est simple, plus ils étaient nombreux, moins ils craignaient de se faire attaquer par le moindre chef barbare du coin, seules des armées aussi vastes que celles qu'ils pouvaient constituer par leurs alliances pouvaient les menacer.

Un petit pays = un pays faible qui peut se faire envahir par n'importe qui. Un pays vaste peuplé et puissant = un pays protégé qui ne craint pas de se faire envahir de sitôt ...

Et d'ailleurs à ceux ou celles qui croient que notre avenir consiste à retourner à des sociétés du genre cités-états sans se poser la moindre question sur ce qui a poussé nos ancêtres à constituer de vastes pays comme la France, ils devraient méditer là-dessus ...

Donc je m'y attendais un peu, Asselineau fait grave de l'idéologie, et non de l'histoire ...

Dernière modification par Sandy (17-12-2011 15:52:27)

Hors ligne

 

#6 17-12-2011 16:08:19

lanredec
Membre
Message n°12672
Lieu: goueled Leon
Date d'inscription: 21-10-2011
Messages: 1814

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Sandy a écrit:

Déjà, rien qu'au départ on comprend tout de suite l'angle abordé par Asselineau. Il commence à nous parler de notre histoire à partir des Gaulois ...
[...]
aucun sens c'est mélanger totalement deux époques très différentes ...

Absolument. Je vous félicite. C'est rare de voir des gens avec une vision correcte de l'anachronisme qu'il y a à projeter le sens moderne des mots sur une réalité vieille de plusieurs siècles ou millénaires.

Sandy a écrit:

Historiquement, les alliances de ce genre et la constitution plus tard de nation a toujours été motivé par la volonté de se sécuriser contre de possibles invasions / guerres. La logique est simple, plus ils étaient nombreux, moins ils craignaient de se faire attaquer par le moindre chef barbare du coin, seules des armées aussi vastes que celles qu'ils pouvaient constituer par leurs alliances pouvaient les menacer.

Un petit pays = un pays faible qui peut se faire envahir par n'importe qui. Un pays vaste peuplé et puissant = un pays protégé qui ne craint pas de se faire envahir de sitôt ...

Et d'ailleurs à ceux ou celles qui croient que notre avenir consiste à retourner à des sociétés du genre cités-états sans se poser la moindre question sur ce qui a poussé nos ancêtres à constituer de vastes pays comme la France, ils devraient méditer là-dessus ...

Là par contre ...
Aucun regroupement durable d'entités plus petites en une entité plus grosse ne s'est jamais fait pour se protéger contre une agression extérieure. Au contraire il s'est toujours fait par l'agression d'une des entités constituantes contre les autres à un moment où les menaces venant de l'extérieur étaient justement assez faibles pour le permettre. Ces unions ont toujours été le résultat de la cupidité et de la violence, jamais de l'amitié ou de la recherche de la paix.


" Le problème est la solution "

Hors ligne

 

#7 17-12-2011 19:58:33

yvesmarc
Membre
Message n°12679
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Bsr

Asselineau nous parle aussi de Charlemagne, Philippe Auguste, Louis XIV, De Gaulle etc.. Se focaliser seulement sur la Gaule est totalement réducteur d'autant plus qu'il met en cause toute volonté de construire ou d'unifier un continent comme l'Europe. A chaque époque l'unification de l'Europe (Empire universel) s'est toujours fini par sa destruction. Il n'y a rien de commun entre des Etats comme la France ou l'Allemagne. Pas plus qu'avec l'Angleterre ou l'Espagne pour ne prendre que ces exemples. Dans ces autres vidéos il met bien en "valeur" les liens communs qui fait que les empires s'allient avec la papauté. De l'empire Byzantin à l'empire d'Otton 1er et tous les autres.
Il fait la démonstration que la France a une histoire qui est basé sur son Etat et son unité (Monarchie ou République). L'affaiblissement de l'Etat signifie l'affaiblissement de la France. La France reste unique en Europe car
elle est avant tout une construction politique. Un Etat fort est la marque de sa spécificité. Tout le contraire de l'Allemagne, des Etats UNis, ETC.

Hors ligne

 

#8 17-12-2011 21:18:39

Sandy
Membre
Message n°12681
Date d'inscription: 28-11-2006
Messages: 2421

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

lanredec a écrit:

Là par contre ...
Aucun regroupement durable d'entités plus petites en une entité plus grosse ne s'est jamais fait pour se protéger contre une agression extérieure. Au contraire il s'est toujours fait par l'agression d'une des entités constituantes contre les autres à un moment où les menaces venant de l'extérieur étaient justement assez faibles pour le permettre. Ces unions ont toujours été le résultat de la cupidité et de la violence, jamais de l'amitié ou de la recherche de la paix.

L'histoire est une succession de périodes de guerres et de paix et tu ne peux pas prétendre qu'il n'y a pas eu d'alliances comme j'en ai parlé, ça fait aussi partie de l'histoire, tu ne peux pas les effacer et juste prendre en compte les conquêtes par la force.
Regarde les états-unis ... Il y a certes une invasion par la force au dépend des indiens, mais ensuite il y a bien eu alliance entre les états pour former un seul état et ce pour s'allier contre l'empire anglais ...

Hors ligne

 

#9 17-12-2011 21:25:41

Sandy
Membre
Message n°12682
Date d'inscription: 28-11-2006
Messages: 2421

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

yvesmarc a écrit:

Bsr

Asselineau nous parle aussi de Charlemagne, Philippe Auguste, Louis XIV, De Gaulle etc.. Se focaliser seulement sur la Gaule est totalement réducteur d'autant plus qu'il met en cause toute volonté de construire ou d'unifier un continent comme l'Europe. A chaque époque l'unification de l'Europe (Empire universel) s'est toujours fini par sa destruction. Il n'y a rien de commun entre des Etats comme la France ou l'Allemagne. Pas plus qu'avec l'Angleterre ou l'Espagne pour ne prendre que ces exemples. Dans ces autres vidéos il met bien en "valeur" les liens communs qui fait que les empires s'allient avec la papauté. De l'empire Byzantin à l'empire d'Otton 1er et tous les autres.
Il fait la démonstration que la France a une histoire qui est basé sur son Etat et son unité (Monarchie ou République). L'affaiblissement de l'Etat signifie l'affaiblissement de la France. La France reste unique en Europe car
elle est avant tout une construction politique. Un Etat fort est la marque de sa spécificité. Tout le contraire de l'Allemagne, des Etats UNis, ETC.

Bien sur que si il y a des points communs, notamment le fait qu'on est tous des humains ...

Le coup des connaissances germanophones d'Asselineau qui lui confirment qu'il n'y a aucun rapport entre nos deux peuples, ça c'est vraiment du solide comme argument ...

J'ai pris l'exemple du début car il est crucial dans la démonstration d'Asselineau ... Il fait comme si la gaule était une nation alors que le mot nation est inventé 1700 ans plus tard ... La première fois où la France devient une nation c'est en 1789 ...

Et toutes les règles qu'il invente ensuite sont basées sur l'idée que tout a été fait et essayé c'est absolument absurde ... Ainsi si on suit son raisonnement absurde, vu qu'il n'y a jamais eu de véritable démocratie la démocratie est impossible elle ne se fera jamais ???
Son erreur fondamentale c'est qu'on ne peut pas tirer des règles de l'histoire, sinon c'est considérer que l'histoire est terminée ... Non, la seule chose que l'on peut tirer de l'histoire, et ce qui fait l'intérêt de l'étude de l'histoire, c'est que l'on peut en tirer de l'expérience ...
Et qu'est ce que fait l'expérience ? Soit on la prend en compte et elle nous permet de nous améliorer, de ne pas faire les mêmes erreurs ... Soit on l'ignore et on répète les mêmes erreurs ...
Et si on tire des leçons de l'expérience, on peut très bien innover et faire ce qui n'a jamais été fait nul part et encore heureux ... C'est pour cette raison que l'histoire ne se terminera jamais ( enfin sauf si on disparait tous ... ), c'est pour cette raison qu'on ne peut pas faire de règles à partir de l'histoire ...

C'est d'ailleurs la même remarque que j'avais fait à Etienne en lui soulignant le fait qu'il ne pouvait pas tirer comme il l'a fait grossièrement du fait que pendant 200 ans de pratique de l'élection il n'y a jamais eu réellement de démocratie telle qu'on l'espére, que tant qu'on utilisera l'élection il n'y aura jamais de démocratie ... C'est grossier et absurde de raisonner comme ça, il y a une infinité de choses dans les sociétés qui se sont déroulées pendant ces 200 ans, une infinité de choses qui pourraient se dérouler d'une infinité de façons différentes, et il n'y a donc rien qui puisse permettre dans un tel constat d'en tirer la règle et la conclusion que c'est la faute de l'élection en elle-même ... Le problème peut très bien venir de qqchose( par exemple des règles ) qui l'entoure vu qu'Etienne admet très bien que le tirage au sort seul n'est pas démocratique non plus et qu'il faut des règles et des principes autour pour le rendre démocratique ... Et il peut y avoir aussi toute une accumulation de problèmes à différents niveaux, il n'y a rien qui permette de dire qu'il y a une seule source à notre problème ...

Dernière modification par Sandy (17-12-2011 23:19:37)

Hors ligne

 

#10 17-12-2011 22:18:10

Sandy
Membre
Message n°12686
Date d'inscription: 28-11-2006
Messages: 2421

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Je parlais de Montesquieu et la comparaison permet de relever une belle perle d'Asselineau ...
Il nous raconte que ce n'est qu'à partir de saint-louis que l'état est empreint d'idéaux religieux et moraux
Que ce n'est qu'à partir de St Louis qu'est institutionnalisée une justice royale
Ou encore que ce n'est qu'à partir de St Louis que l'état moralise la vie publique et protège les faibles ...
Ou encore que ce n'est qu'à partir de St Louis que l'état institut des services publics ...

Tout cela est absolument mensonger ... Et comme le démontre Montesquieu, ce n'est absolument pas propre aux français mais à toute l'humanité depuis 2000 ans dans le monde entier ...

Et dans ce domaine, les vrais précurseurs de la justice et de l'état tels que nous le connaissons aujourd'hui, ce sont les grecs et les romains ... Ce fameux empire romain qu'Asselineau s'est employé à diaboliser ...
Les lois romaines à cette époque en matière de justice elles ont 1500 ans d'avance, c'est ce qui faisait que les romains se considéraient comme le monde civilisé et les autres peuples comme des barbares ... Au delà de l'empire Romain, Rome a un moment a été une république ...

Le coup de Etre français, c'est vouloir d'un Etat qui protège les faibles, soyons sérieux ...Cela n'a rien avoir avec être français ... Cela a avoir avec l'idéologie humaniste qui est née au milieu du millénaire, portée principalement par des intellectuels ( alors que la majorité des populations étaient illettrées ) et qui n'a rien de propre à la France, n'importe quoi ...

Montesquieu explique justement comment les lois et la justice doivent servir à mettre en oeuvre les principes du régime politique sous peine que celui-ci s'effondre. Les lois et la justice sous une monarchie ne peuvent pas être les mêmes que les lois et la justice sous une république et ne peuvent pas être les mêmes que les lois ou la justice sous un régime despotique ...
Il donne de nombreux exemples dans divers pays où les législateurs ont du modifier les diverses lois pour les faire correspondre au nouveau régime qu'ils voulaient établir ... Et quelque part, sur ce forum, c'est ce que nous essayons de faire aussi, au niveau de la constitution, mais avec l'arrière pensée que les futures lois seront bien conformes à cette nouvelles constitution ...
Sous une république les lois et la justice doivent donc favoriser les principes d'une république, c'est à dire des principes basés sur la vertu ... Tandis que pour une monarchie c'est l'honneur et pour un régime despotique la crainte ...

Ainsi un despote s'il veut espérer gouverner longtemps doit maintenir sa population dans la crainte et donc dans l'ignorance par exemple ... Alors qu'une république, basée sur la vertu, doit absolument maintenir sa population dans un haut niveau d'éducation et de connaissance si elle veut pouvoir perdurer longtemps ...

Asselineau essaie de nous faire croire que sous le régime de St Louis, un régime monarchique et féodal, les principes étaient ceux de la vertu ... Comme s'il s'agissait d'une république ... Comme aujourd'hui ... On y croit ...

Il nous raconte que si les Français voient une justice qui protège les forts et les riches, qu'il n'est plus garant d'une justice impartiale et qu'il détruit les services publiques, ils se révoltent ...

Bon sang il faudra attendre 1789 pour qu'ils se révoltent pour la 1ère fois, est-ce qu'Asselineau prétend que du 13 ème siècle a 1789 l'état offrait la protection aux gens, ainsi que la justice sociale, l'égalité, qu'on attendrait aujourd'hui de lui ??? Il nous prend vraiment pour des buses ...

Asselineau manipule l'histoire à des fins idéologiques dans sa vidéo, il fait la propagande d'une idéologie nationaliste ...

En réalité, contrairement à la fable qu'il affirme, c'est bien n'importe qui, et jamais des peuples entiers, face à des injustices ( souffrances morales ), à des souffrances physiques, qui finit un jour par se révolter, cela tient aux limites de la souffrance qu'elle soit morale ou physique que peut endurer un humain. Un humain possède une capacité de résilience qui lui permet même de passer toute sa vie à souffrir et son idéologie peut même le convaincre que c'est normal de souffrir ... Mais tôt ou tard il va y avoir quelqu'un pour trouver que c'est anormal et pour ne plus vouloir souffrir ... Ce n'est pas propre aux français, c'est juste humain ... Il n'y a pas que les français qui se sont révoltés pour obtenir leur liberté et leur souveraineté ... Toutes les histoires de tous les peuples du monde sont marquées par ce genre d'évènements ...

Le coup des alliances / trahisons / corruption etc ... ça existe depuis la nuit des temps ...

Dernière modification par Sandy (17-12-2011 23:10:36)

Hors ligne

 

#11 19-12-2011 14:55:12

lanredec
Membre
Message n°12727
Lieu: goueled Leon
Date d'inscription: 21-10-2011
Messages: 1814

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Sandy a écrit:

lanredec a écrit:

Là par contre ...
Aucun regroupement durable d'entités plus petites en une entité plus grosse ne s'est jamais fait pour se protéger contre une agression extérieure. Au contraire il s'est toujours fait par l'agression d'une des entités constituantes contre les autres à un moment où les menaces venant de l'extérieur étaient justement assez faibles pour le permettre. Ces unions ont toujours été le résultat de la cupidité et de la violence, jamais de l'amitié ou de la recherche de la paix.

L'histoire est une succession de périodes de guerres et de paix et tu ne peux pas prétendre qu'il n'y a pas eu d'alliances comme j'en ai parlé, ça fait aussi partie de l'histoire, tu ne peux pas les effacer et juste prendre en compte les conquêtes par la force.

Des alliances, pas des unions.

Sandy a écrit:

Regarde les états-unis ... Il y a certes une invasion par la force au dépend des indiens, mais ensuite il y a bien eu alliance entre les états pour former un seul état et ce pour s'allier contre l'empire anglais ...

L'alliance était si solide qu'aucun des États n'a voulu payer sa part des coûts de la guerre contre les Anglais. Puis :

Guerre de sécession = 750 000 morts sur une population de 31 millions.

Prenez les 10 plus petits pays du monde et les 10 plus grands pays du monde. Demandez vous pour chacun le risque qu'il soit en guerre dans les 5(0) ans à venir. Ou regardez simplement lesquels ont été en guerre dans les 5(0) dernières années.

Dernière modification par lanredec (20-12-2011 10:38:23)


" Le problème est la solution "

Hors ligne

 

#12 19-12-2011 16:28:30

Sandy
Membre
Message n°12736
Date d'inscription: 28-11-2006
Messages: 2421

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

lanredec a écrit:

Sandy a écrit:

un régime monarchique et féodal

Contradiction dans les termes.
Monarchie = autorité d'un seul.
Féodalité = ensemble de contrats interpersonnels d'assistance mutuelle.

une monarchie quand le pays était grand avait besoin de protéger ses frontières, le rois ne pouvait pas être partout,  elle attribuait donc des places fortes à des seigneurs et le roi était obligé de leur céder une souveraineté sur leurs terres, c'est sa façon d'obtenir leur allégeance et leur respect
dans une monarchie, même si le roi incarne l'autorité à lui seul, concrètement il ne peut pas gouverner tout seul, il doit gouverner avec d'autres personnes et composer avec elles, c'est tout l'intérêt des privilèges
ce n'est pas lui non plus qui rendait la justice par exemple, il avait des magistrats

tu confonds avec un régime despotique, où effectivement dans ce cas l'autorité se confond avec la volonté du prince
et dans ce genre de régime la féodalité n'est pas possible, car tout le monde déteste le prince, personne ne respecte son pouvoir, personne n'a de propriété d'ailleurs tout appartient forcément au prince, il ne peut donc pas confier de places fortes à des seigneurs, ils se retourneraient forcément contre lui
c'est d'ailleurs pourquoi un régime despotique ne peut qu'être le théatre de coups-d'états et révolutions sans arrêt

Hors ligne

 

#13 19-12-2011 16:30:05

Sandy
Membre
Message n°12737
Date d'inscription: 28-11-2006
Messages: 2421

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

lanredec a écrit:

Sandy a écrit:

il faudra attendre 1789 pour qu'ils se révoltent pour la 1ère fois,

1358 : Grande Jacquerie
1381 : révolte des tuchins
1492 : Jacquerie
1520 : révolte des pitauds
1570 : révolte des gautiers
1648 : fronde des paysans
1670 : jacquerie vivaraise
1675 : révolte du papier timbré
1707 : révolte des tard-avisés
... entre autres

jamais entendu parler
et je ne vois pas le rapport

Dernière modification par Sandy (19-12-2011 16:32:08)

Hors ligne

 

#14 20-12-2011 11:38:50

Sandy
Membre
Message n°12762
Date d'inscription: 28-11-2006
Messages: 2421

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

lanredec a écrit:

Sandy a écrit:

lanredec a écrit:


Contradiction dans les termes.
Monarchie = autorité d'un seul.
Féodalité = ensemble de contrats interpersonnels d'assistance mutuelle.

une monarchie quand le pays était grand [...]

Je ne fais que reprendre ce que disent les historiens, en particulier les médiévistes (pas les professeurs des écoles, bien sûr). En France le système féodal (= la légitimité qui découle du principe de réciprocité) a commencé à se dégrader vers le XIVe, avec l'arrivée des armées permanentes et des armes à feu, et a disparu à la fin du XVe, et le système monarchique (= la légitimité qui découle de la personne du monarque) s'est stabilisé entre François 1er (à la rigueur Louis XII) et Henri IV.
Sous Louis IX (XIIIe siècle), le roi des francs ou de France (on employait depuis peu le second terme) n'était pas un monarque. Le titre de roi était encore pour l'essentiel un grade militaire. Pour le reste il était simplement primus inter pares.

Je préfère me baser sur ce que disent les philosophes si tu le permets wink Les principes qui fondent un régime politique relèvent de la philosophie politique et non pas de l'histoire.
L'histoire c'est l'expérience, et des expériences il y en a eu de multiples à travers le monde, avec leurs différences. Donc chacun son job. Les historiens essaient de garder à notre connaissance les faits passés, et ils laissent les philosophes discuter de philosophie politique wink

Hors ligne

 

#15 20-12-2011 11:42:36

Sandy
Membre
Message n°12763
Date d'inscription: 28-11-2006
Messages: 2421

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

lanredec a écrit:

Sandy a écrit:

lanredec a écrit:

1358 : Grande Jacquerie
1381 : révolte des tuchins
1492 : Jacquerie
1520 : révolte des pitauds
1570 : révolte des gautiers
1648 : fronde des paysans
1670 : jacquerie vivaraise
1675 : révolte du papier timbré
1707 : révolte des tard-avisés
... entre autres

jamais entendu parler
et je ne vois pas le rapport

En 1789 les Français avaient une longue tradition de révolte. Ce que 1789 a inauguré c'est seulement les révoltes qui ne sont pas écrasées dans le sang.

Ca ne change rien à mon propos. J'ai expliqué plus haut que ce n'était pas un trait, et encore moins une tradition française, mais un comportement humain naturel et universel.
Je retire ma phrase incriminée si tu veux. Mon propos était simplement de dire qu'il est faux d'en faire un trait national. Y'aura toujours des humains pour se révolter face à la souffrance morale ou physique qui leur est imposée par d'autres personnes.

Hors ligne

 

#16 20-12-2011 11:56:10

lanredec
Membre
Message n°12767
Lieu: goueled Leon
Date d'inscription: 21-10-2011
Messages: 1814

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Sandy a écrit:

Je préfère me baser sur ce que disent les philosophes si tu le permets wink

Quand un philosophe parle de monarchie à propos de saint Louis, c'est comme s'il parlait de tourisme de masse à propos des croisades. Pour les philosophes aussi les idées doivent être à l'épreuve des faits.

Dernière modification par lanredec (20-12-2011 16:11:17)


" Le problème est la solution "

Hors ligne

 

#17 20-12-2011 12:13:27

Ana Sailland
Membre
Message n°12771
Date d'inscription: 10-11-2011
Messages: 1549

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

lanredec a écrit:

Sandy a écrit:

Mon propos était simplement de dire qu'il est faux d'en faire un trait national. Y'aura toujours des humains pour se révolter face à la souffrance morale ou physique qui leur est imposée par d'autres personnes.

D'accord

oh, hors contradiction, a parte rapide : j'ai juste envie de rebondir :-> Y'aura toujours des humains pour se révolter face à la souffrance morale ou physique qui est imposée à d'autres personnes.
Et ça c'est le génie de l'espèce.

Hors ligne

 

#18 20-12-2011 16:35:27

lanredec
Membre
Message n°12774
Lieu: goueled Leon
Date d'inscription: 21-10-2011
Messages: 1814

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Ana Sailland a écrit:

lanredec a écrit:

Sandy a écrit:

Mon propos était simplement de dire qu'il est faux d'en faire un trait national. Y'aura toujours des humains pour se révolter face à la souffrance morale ou physique qui leur est imposée par d'autres personnes.

D'accord

oh, hors contradiction, a parte rapide : j'ai juste envie de rebondir :-> Y'aura toujours des humains pour se révolter face à la souffrance morale ou physique qui est imposée à d'autres personnes.
Et ça c'est le génie de l'espèce.

Oui, l'autre comportement est assez généreusement répandu dans le règne animal, et même végétal.


" Le problème est la solution "

Hors ligne

 

#19 20-12-2011 17:02:11

frigouret
Membre
Message n°12775
Date d'inscription: 10-10-2011
Messages: 1954

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Je trouve que nos révoltes ne sont pas à la mesure de la souffrance universel. J'y pense et puis j'oublie comme disait l'autre. On est peut être toujours dans la survie. Même les nantis ont le sentiment d'être dans la survie. J'ai entendu une tentative d'approche sur ce sujet. Quand nous avons détruit l'archétype de la déesse mère qui était un culte de la fertilité, de l'abondance et de la générosité il c'est crée deux ombres, la cupidité et la peur du manque.

Dernière modification par frigouret (20-12-2011 17:04:32)


cool

Hors ligne

 

#20 20-12-2011 17:21:58

Ana Sailland
Membre
Message n°12776
Date d'inscription: 10-11-2011
Messages: 1549

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Retour sur le thème BCE ...

Que voici un homme honnête et lucide :  http://www.youtube.com/watch?v=495WpEmr … re=related

Dommage que sa lucidité n'aille pas jusqu'à parler du 123 de Lisbonne. Mais bon.

=> besoin d'outil médiatique ...

Hors ligne

 

#21 20-12-2011 18:37:29

Étienne
Message n°12778
Lieu: Trets (France, 13)
Date d'inscription: 28-01-2006
Messages: 1660
Site web

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Honnête ???!!!

Il fait partie — et en tête, comme général d'armée — de la clique de canailles, de gredins, de crapules, de fripouilles, de traîtres, qui ont endetté le pays — sciemment et criminellement — en le faisant voter, année après année, la corde au cou des budgets toujours plus en déséquilibre.
Le premier ministre est celui qui fait les calculs et les choix avant de les présenter aux parlementaires : il est un peu au courant du truc.

Honnêteté de Tartuffe.

Grrrrr

Hors ligne

 

#22 20-12-2011 18:58:03

Ana Sailland
Membre
Message n°12779
Date d'inscription: 10-11-2011
Messages: 1549

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

euhhhhhhh   c'était ironique                         J'aurais du mettre un drapeau spécial wink


Il est clair que depuis tous ces gens orchestrent la dette pour ensuite pouvoir rogner la fraternité en brandissant l'étendard de la vertu.

Dernière modification par Ana Sailland (20-12-2011 19:02:27)

Hors ligne

 

#23 20-12-2011 19:08:04

Étienne
Message n°12780
Lieu: Trets (France, 13)
Date d'inscription: 28-01-2006
Messages: 1660
Site web

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Oups !
Je suis un mufle, pardon wink

Hors ligne

 

#24 20-12-2011 19:13:34

Ana Sailland
Membre
Message n°12781
Date d'inscription: 10-11-2011
Messages: 1549

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

un éveilleur tenace et admiré par des milliers de personnes smile

Hors ligne

 

#25 24-12-2011 21:04:01

yvesmarc
Membre
Message n°12916
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Bsr
Réponse à Sandy.  Effectivement les alliances, etc. ont tjs été les empreintes  de l'Histoire des nations. Tous les empires, toutes les nations ont procédés de la sorte. Par exemple, il faut comprendre que les Etats-Unis à la sortie de la 2de guerre mondiale  se sont trouvés dans une situation de force. Ils ont été les seuls à pouvoir imposer au monde "libre"  leur vision de l'histoire. Tout comme le firent les Romains il y a plus de 2000 ans. Comment expliquer cette domination des uns par rapport aux autres. La division des uns à profiter aux autres. C'est cela que certains essaient de faire ressortir dans leurs analyses. Cela est vrai à toutes les époques. L' Europe actuelle en est  l'expression même. Zone d'intérêts contradictoires, visions opposées, politiques économiques différentes, fausses déclarations (le couple franco-allemand est un mythe). La preuve en est que cela marche si bien ( cette opposition orchestrée par le gouvernement américain) que l'on veut encore agrandir l'Europe à l'est et  à la Turquie. Les négociations sont en cours et d'içi quelques années on verra quoiqu'on dise la Turquie intégrée l'U.E. Les Etats-Unis l'on dit (voir les discours de Clinton) la Turquie sera partie intégrante de la zone Euro mais surtout de l'OTAN. Encerclement au sud de la Russie et un "oeil" sur le moyen orient et Israël.

Hors ligne

 

#26 24-12-2011 21:35:40

gilles
Membre
Message n°12917
Date d'inscription: 16-07-2008
Messages: 1268

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Tout à fait yvesmarc et puisque nous en sommes au bilans de fin d'année, celui d'European Union Inc.

Toute ressemblance avec une organisation existante n'est absolument pas fortuite.

RAPPORT MORAL 2011 AUX ACTIONNAIRES D'EUROPEAN UNION INC.

Les 27 membres du Conseil d'administration d'European Union Inc. ont approuvé le rapport financier 2011 présenté par les dirigeants d'European Central Bank ( la filiale financière consolidée du groupe ) sur les politiques monétaires visant à réduire le coût du travail.

L'année 2011 a été une une année de consolidation et de progression de notre politique visant à asseoir le rôle dominant des marchés sur toute autre considération. La politique de financement des États par le Marché couplé à la monnaie unique et au libre-échange dans une concurrence libre et non-faussée a permis encore plus que dans le passé que les travailleurs européens restent soumis à la discipline exigée par les marchés financiers. Ceci a permis de hauts rendements financiers pour les investisseurs ayant un goût avéré pour la prise de risque.

L'année a été productive sur ce point et nos équipes idéologiques très motivées ont gagné des parts de marché dans la très vive concurrence idéologique mondiale. L'offensive de nos équipes sur la dette publique a été très pugnace et a terrassé nombre de nos concurrents. Il convient quand même de rester prudent sur nos concurrents qui sont affaiblis et dispersés pour le moment, mais qui pourrait être tentés de se regrouper. À ce titre le Conseil approuve l'augmentation du budget « Opérations Spéciales » pour discréditer, affaiblir et semer le zizanie dans les rangs adverses. Dans ce cadre pour l'année 2012, l'opération « Populisme » entrera dans sa phase d'intensité maximale et désignera clairement les concurrents à abattre.


Nous allons continuer à mettre l'accent sur la formation des journalistes et des économistes afin de nous assurer l'exclusivité de notre point de vue sur l'expertise concernant notre domaine d'activité.

Pour 2013, nous avons prévu d'élargir le périmètre du groupe European Union Inc. par l'acquisition-fusion avec Croatie Inc. et de prolonger les négociations d'adhésion à notre convention de groupe avec la Société Islande SAS. La Société Islande SAS devra continuer de respecter les obligations qui lui incombent notamment celles définies par l'autorité de Surveillance AELE dans le cadre de l'accord EEE. Les actions de communication visant à promouvoir un débat éclairé sur les processus d'adhésion à notre convention de groupe ont débuté. Malgré tous les avantages en terme d'économies d'échelle qu'elle apporte, l'adhésion à notre convention de groupe reste un sujet controversé dans la Société Islande SAS. La Conseil d'administration continuera à fournir de l'aide afin d'informer le mieux possible les actionnaires de la Société Islande SAS des avantages pour eux de l'adhésion à notre convention de groupe. En 2013 dans le cadre des accords mutuels qui nous lient avec la Société Turquie Inc. nous intensifierons la coopération et la création de nouveaux joints-ventures avec la Société Turquie Inc.



http://ec.europa.eu/enlargement/pdf/key … 011_fr.pdf

Hors ligne

 

#27 25-12-2011 23:30:58

yvesmarc
Membre
Message n°12933
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Bsr
Encore une "bonne nouvelle". O

Hors ligne

 

#28 25-12-2011 23:39:15

yvesmarc
Membre
Message n°12934
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

BEUG!! On se rapproche de plus en plus d'une vision "empire universel". Que restera-t-il à la Grèce et aux pays de l'Europe pour retrouver une indépendance réelle.. Les Grecs puis les autres suivront. De clochards à "esclaves" et tout cela sous le regard hypocrite des Etats-Unis s'ils sont toujours debout ou d'une autre puissance. Je maintiens que la crise mondiale actuelle n'est en réalité que la crise de la super puissance américaine. On nous fait "avaler" ou "ressortir" du dollars. Nous sommes devenus des oies que l'on gavent.. c'est de circonstance!!
bonnes fêtes de fin d'année tout de même.

Hors ligne

 

#29 09-01-2012 20:42:45

yvesmarc
Membre
Message n°13501
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Pour compléter mon dernier message, je pense qu'il existe des portes de sorties même si elles seront difficiles à mettre en oeuvre. Pour la France, la sortie de la zone Euro est une condition absolue. Par l'Article 50 du traîté Européen.
Retour à une politique d'indépendance notamment dans la recherche de nouvelles alliances. Je pense à certains pays comme l'Argentine, le Chili et le Brésil. Il ne faut pas oublier que pour les 2 premiers, l'influence Française avait été importante dans les années 50, 60, 70. Ces 2 pays étaient d'abord francophiles. Aujourd'hui ce n'est plus le cas mais il reste encore une "trace" de cette coopération. Ensuite reconsolider les liens que nous avons perdus avec la Russie. Inutile de parler ici de notre histoire commune avec ce pays (cela n'a pas été facile, certes). Le fait que la Russie possède les principales ressources en gaz, pétrole et autres minerais devrait alerter nos gouvernants. Participer aussi avec ce pays à un effort de coopération industrielle(aéronautique, extraction des minerais, modernisation de l'agriculture bio,..). Le "TOUT USA" ou "Afrique" n'est plus maintenant un objectif prioritaire. De Gaulle en son temps et suite au "danger" d'une Europe élargie à 6 avait compris la nécessité pour la France de garder un oeil averti sur son indépendance et sa politique étrangère.
Ce tour d'horizon rapide ne peut pas  s'émanciper d'un rapprochement avec la république indienne. Cela peut étonner certains mais l'Inde reste par bien des aspects proche de notre "situation" de puissance moyenne.
Il y des domaines dont nous aurions besoin d'une collaboration étroite. Je pense notamment à l'espace et à l'aéronautique entre autres. L'automobile en fait également parti tout comme la culture et l'agriculture.
Pour le reste (politique monétaire) on a déjà parlé de cela dans diverses conférences d'Asselineau ou de Cheminade ou même sur "bilan magazine. Il suffit d'y faire une visite.

Hors ligne

 

#30 10-01-2012 10:56:22

Sandy
Membre
Message n°13514
Date d'inscription: 28-11-2006
Messages: 2421

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Salut yves marc, ces rapprochements ne me semblent pas vraiment compatibles avec la nécessité de relocaliser les productions et de privilégier les circuits courts pour gaspiller le moins de ressources naturelles possibles.

Dernière modification par Sandy (10-01-2012 10:56:42)

Hors ligne

 

#31 10-01-2012 12:34:32

saratogagy
Membre
Message n°13517
Lieu: Le Mans
Date d'inscription: 26-11-2011
Messages: 11

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

En effet je pense que nous devrons sortit de l'UE pour recouvrir notre souveraineté. Pour autant il faudra en amont préparer cette sortie par voie diplomatique et populaire.

Sortir de l'UE car le traité est caduque, car elle oublie les peuples, car elle est presque totalement technocratique.

Cela ne signifie pas être un vas t-en guerre. Nous sommes différents mais nous nous respectons. Il faudra donc nouer des alliances avec nos états voisins mais sur des points précis. Rien ne nous interdit de faire alliance avec des pays éloignés sur des intérêts commun mais il ne devrait pas nous inciter à rester dans un modèle productiviste gourmand en énergies carbonnées. Merci Sandy.

Je pense que certaines missions d'ilotage de la police pourront être tirée au sort, en fait les missions les plus simples du maintien de l'ordre et des polices de proximité, évidemment l'attribution de ces missions est à débattre.

Cependant il est capital de conserver une police de corps (avec évidemment un contrôle plus poussé pour éviter qu'il ne se couvrent entre eux) car certaines situations exigent de hautes compétences. Les enquètes, les crimes en col blanc, la négociation lors des prises d'otages, le terrorisme et j'en oublie surement. Il existe peut être déjà un topique.

Il faut donc conserver interpol.

En cas d'agression militaire manifeste envers nos voisins peut être prévoir des alliances militaires. Mais pas question d'organisations préalables sur des théâtres extérieurs (tout au plus des ententes et encore).
Nous devrons sortir de l'OTAN qui est une abomination et je crois de l'OMC, de l'OCDE et du FMI. Je sais je vais très loin et très vite et il faut évidemment en discuter. Je soumets juste ces options à votre intelligence.

Évidemment la diplomatie doit précéder et nous devrons impérativement éviter toute guerre. Car chaque guerre est un échec terrible à éviter par dessus tout.

Mais je pense qu'une invasion sur le territoire européen est un acte que nous ne pourrons tolérer.
Il faut évidemment être prudent et écrire dans ces traités que cette alliance sera uniquement pour la défense et que toutes provocations (définir clairement ce qu'est une provocation pour ne pas rendre ce traité mort-né) avérées par les pays envahis contre l'envahisseur ayant précédé cette invasion pourra rendre caduque les termes du contrats et de ce fait ce serait à la discrétion de l'état d'intervenir ou pas (pour des motifs stratégiques faisant intervenir notre propre sécurité par exemple). Ce serait une des clauses.

Nous pourrions également signer entre les états européens une charte, un pacte de non-agression.

Je pense que ces tractations inter-nations devront se jouer entre les portes-paroles de nos différentes nations pendant, avant et après la sortie de l'UE par la France.

Nouer ces alliances pourrait être difficile dans le contexte d'une sortie de l'union mais elles me paraissent impératives pour réussir cette sortie.

Genre, nous abandonnons cette structure mais nous n'abandonnons pas l'idée même de l'Europe.
Donc pas de monstre mais une alliance des peuples pour la paix.


De manière unilatérale dénucléariser (un vrai NPT) le pays et encourager les pays de l'alliance à faire de même. Nous pourrions aller plus loin en n'autorisant que les armes à effet immédiats et interdire toute armes qui aurait des effets sur le long termes sur l’environnement et la santé des personnes (arme biologiques, chimiques, nucléaires etc...)

Des alliances dans le cas des catastrophes naturelles ou écologiques.

Pourquoi ne pas avoir un vrai tribunal européen?

Ou légiférer de sorte à classer les catastrophes écologiques comme crime contre l'humanité et dans ces cas rendre responsable les personnes physique (quand tu sais que tu peux faire de la taule et non quelques millions qui passe dans ton budget pub tu y réfléchis à deux fois avant d'armer un bateau pourri) et non morales et du coup, tenter de nouer alliance sur ces thèmes.
Par exemple tous les pays avec un front maritime pourrait accorder leurs violons sur ce qu'il convient de faire en cas de marées noires et comment les anticiper au mieux.

-Bannir les pavillons de complaisance (adopter une position commune sur une liste noire).

-Empêcher les évasions fiscales vers les pays. etc

Mais la plupart du temps adopter une position unilatérale puis après expérience tenter de la faire adopter à nos voisins. Si cela les arrangent ils adopteront ces usages voyant qu'un état a fait le premier pas.

Évidemment les propositions des autres pays seront les bienvenues et seront soumises à votation par le peuple français en toute transparence après une mise en scène des conflits intelligente. (Dans l'autre sens ça marche aussi)

Si vous avez d'autres idées d'alliances (thèmes, pays).

Dernière modification par saratogagy (10-01-2012 12:42:17)


Est-ce la perversion du système ou ma peur d'intégrer ce système qui me motive à le remettre en cause? Égoïsme, altruisme? Connais-toi toi même, et une fois le travail fait, défis-toi de toi même; voici un défi.

Hors ligne

 

#32 10-01-2012 13:40:31

bernardd
Membre
Message n°13518
Date d'inscription: 19-02-2010
Messages: 192

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

yvesmarc a écrit:

Pour le reste (politique monétaire) on a déjà parlé de cela dans diverses conférences d'Asselineau ou de Cheminade ou même sur "bilan magazine. Il suffit d'y faire une visite.

... pour voir, soit qu'ils n'ont pas compris le fond du problème, soit qu'ils l'ignorent sciemment et détournent l'ire populaire pour faire à nouveau confisquer le pouvoir de création monétaire par les soi-disant "représentants du peuple" dont ils veulent bien sûr faire partie.

La seule manière que le pouvoir de création monétaire ne soit pas détournable, c'est que chaque citoyen en prenne conscience et en garde sa part. cf http://etienne.chouard.free.fr/forum/vi … 516#p13516 #2060

De même que chaque citoyen doit garder son pouvoir de vote, sans le déléguer à des "représentants", que le pouvoir pourri inexorablement par nature.

Hors ligne

 

#33 10-01-2012 19:19:28

yvesmarc
Membre
Message n°13525
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Réponse aux membres du forum
Je vois très mal relocaliser les énergies comme le pétrole, le gaz ou le cuivre. Il faudra les chercher là où elles sont c-a-d dans les pays qui en possèdent (Argentine, Chili, Russie,etc.). Pour les énergies fossiles on en aura besoin pour 2012, 2013,..
Il n' y a pour l'instant pas de remplacement prévu d'ici 10 à 15 ans EN FRANCE!!

Je ne vois pas Asselineau, Cheminade, .Mélen.. pires que l'UMPS, les verts, les éternels fossiles de la politique. Il n'est pas encore venu le temps des "citoyens libres" et il faudra bien combler le vide pendant ce temps, n'en déplaise à certains. Cheminade avait déjà dénoncé le risque financier en 1995 sans que beaucoup d'entre nous n'avait compris la situation réelle. Cheminade n'est pas un "obsédé du pouvoir" mais une personne à la recherche d'une "reconnaissance personnelle". Mais bon chacun son avis!!!
De toute façon la coopération entre pays est indispensable notamment pour le nucléaire comme par exemple la Norvége (THORIUM) qui n'appartient pas elle à l'Europe.

Hors ligne

 

#34 12-01-2012 19:54:52

yvesmarc
Membre
Message n°13576
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Je compléterai sur le sujet de la coopération et de la sortie de l'Europe. Sortir de l'Europe c'est d'abord s'émanciper politiquement des Etats-Unis. Pour cela il est inutile d'aller chercher des alliances du côté de l'Italie et de l'Allemagne mais bel et bien du coté des pays ci-dessus cités. N'oublions pas nos liens avec le Québec et les pays du cône sud de l'Amérique Latine (Argentine, Chili). La France est le second réseau diplomatique du Monde ne perdons pas de vue cet élément!! 156 ambassades présentes ce n'est pas négligeable, NON!!
Quand aux entreprises il faut bien voir que les géants de l'industrie n'ont pas que des alliances européennes mais aussi internationales. Airbus n'est pas européen uniquement car il y des industries aux Etats Unis(éléctronique embarquée, moteurs, trains d'atterissage), Canada, Australie, Russie etc.. ALORS relocaliser n'est pas pour demain car ce n'est pas l'intérêt de ces entreprises! Et des exemples comme cela il y en a plein. Quel rôle de l'Europe? Quel avenir? Aucun. C'est de la propagande. On mélange coopération internationale et l'intégration supranationale. Ariane c'est également le même problème ainsi qu'Eurotunnel, le nucléaire avec la Chine etc..etc..

Hors ligne

 

#35 14-01-2012 13:33:38

yvesmarc
Membre
Message n°13620
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Complément à mon dernier message. La perte du AAA pour la France confirme ce que je disais.
Inutile d'aller chercher de "l'aide" du côté de l'Allemagne encore moins de l'Italie qui se retrouve sur le plan financier au niveau de pays comme le Pérou, la Colombie avec un BBB. Sans parler de la Grèce qui de toute manière fera un défaut de paiement total c-a-d de 100%.
Cela en dit long sur le chemin de croix que va traverser l'Europe. Il faut dc remettre la pendule à 0. La sortie de
l'Europe doit se faire sans attendre. Pas d' accord concerté entre les différents pays qui de toute manière ne se fera pas!!!! Application de l'article 50 du traité européen et abrogation de la loi de 1973.
Le retour au Franc et à l'indépendance de notre politique monétaire.
Même si l'on subira au début une agressivité des marchés financiers sur notre devise (dévaluation probable de 25 à 40 %) ce sont les étapes nécessaires pour retrouver notre chemin.

Hors ligne

 

#36 14-01-2012 13:51:49

Sandy
Membre
Message n°13621
Date d'inscription: 28-11-2006
Messages: 2421

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Les dégradations de notes des agences de notation et les augmentations de taux d'intérêts qui s'en suivent sont une déclaration de guerre de la finance internationnale et bien souvent européenne et américaine contre les peuples européens et en particulier ici les français dans le but de les tondre et aussi d'un point de vue politique pour leur imposer les plans d'austérités, c'est à dire le projet politique libéral à marche forcée, mais aussi des transferts de souveraineté vers des lieux qui nous échappent. Et en cela nos gouvernements sont complices.

Je ne vois donc pas en quoi cela justifie la sortie de l'UE vous vous trompez totalement de combat. Avant d'appliquer tout cela en France ils l'ont largement testé sur les pays africains et d'amérique du sud. Cela n'a rien avoir avec l'UE. L'UE n'est pas une entité indépendante, elle est dirigée par nos propres gouvernements. Sortir de l'UE ne résoudrait rien en soi. Ils peuvent très bien nous faire la même chose ensuite, ils n'ont pas besoin de l'UE. S'ils ont envie d'attaquer la France ils le peuvent, qu'on soit dans l'UE ou non, et ce, tant qu'on a un gouvernement complice qui le leur permet.

Dernière modification par Sandy (14-01-2012 13:53:56)

Hors ligne

 

#37 14-01-2012 13:52:39

yvesmarc
Membre
Message n°13622
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

J'en terminerai pour dire que le défaut de paiement de la Grèce se fera (pardonnez-moi de l'expression)
par un bras d'honneur parfum Mousaka comme solde de tout compte à tous ses créanciers dont la France entre autres...Je rejoins l'analyse d'Antal FEKETE pour un retour au standard or avec la remise en route de "l'Union Latine"
qui regroupait jadis l'Italie, l'Espagne et la Grèce. Voir son livre "le retour au standard or" éd. le jardin des livres.

Hors ligne

 

#38 14-01-2012 14:03:45

yvesmarc
Membre
Message n°13624
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Réponse à Sandy
Comment voulez vous demander l'abrogation de l'article 123 du traité européen (équivalent à la loi de 1973 pour nous les Français) avec l'aval de tous les pays de l'union sans sortir de l'UE. AUCUN SENS !!!
Quel pays de l'Amérique Latine parlez-vous? de l'Argentine, .. Oui ils ont vécu une crise très grave en 2001-2003 et s'en sont sortis parce qu'ils n'étaient pas prisonnier d'un carcan équivalent à l'Union européenne. La construction européenne est un frein à l'indépendance des nations et se terminera par leur dissolution dans un magma financier et économique. NON merci cela je n'en veux pas. Retour aux monnaies nationales!! L'Euro est un bouclier qu'utilise les Etats Unis. Ils le savent très bien et pour eux tout effondrement de l'Euro aboutira à l'effondrement du dollar. Ceux qui veulent essuyer les plats doivent le faire eux-mêmes.

Hors ligne

 

#39 14-01-2012 14:11:19

yvesmarc
Membre
Message n°13626
Date d'inscription: 27-11-2011
Messages: 126

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

Le transfert de la dette privée sur la dette publique n'a été possible que parce que le traité européen l'a permis.
Je ne remettrai jamais les clefs de mon jardin à des inconnus. C'est ce qu'à fait l'UE.
Les grecs comme les Italiens et les autres sont des victimes de la  monnaie unique. Franchement un pays comme l'Italie réduit  au niveau du Pérou avec un BBB, c'est une plaisanterie qui se terminera en mise à mort.. comme au bon vieux temps de la Rome Antique.

Hors ligne

 

#40 14-01-2012 14:28:46

Sandy
Membre
Message n°13628
Date d'inscription: 28-11-2006
Messages: 2421

Re: 22 MARIO DRAGHI À LA TÊTE DE LA BCE

L'argentine s'en est sortie parce qu'ils ont viré le FMI ainsi que tous les dirigeants néo libéraux qui corrompait leur gouvernement, parce qu'ils ont élus un gouvernement de gauche comme celui du front de gauche, qui a rétablit la solidarité nationale en donnant de quoi vivre aux gens, en nationalisant les banques et en les obligeant ainsi à s'acquitter de leurs obligations vis à vis de la population en terme de services monétaires et financiers, parce qu'ils ont augmenté les salaires et ainsi relancé l'économie du pays qui avait été ravagée par une disaine de plans d'austérité successifs, parce qu'ils ont renationalisé des entreprises qui étaient des services publics et qui avaient été privatisées, et donc parce qu'ils les ont obligé à redistribuer leurs plus values aux gens au lieu de les laisser s'évader à travers les dividendes d'actionnaires étrangers, et ils ont rétablit des finances saines dans le budget de l'état en restructurant la dette et en en annulant une partie, bref en disant aux créanciers continuez à nous prêter à des taux raisonnables ou allez vous faire foutre vous reverrez pas la couleur de votre argent etc ... etc ... etc ... Bref que des choses que l'on peut faire en France malgré l'UE et malgré les traités européens. Et de toute façon même si les traités européens nous diraient que nous n'avons pas le droit, bah personne va nous envoyer des chars pour nous punir si on le fait quand même, personne ne peut nous en empêcher, et face aux résultats positifs de ces politiques et aux nécessités de s'entendre les uns les autres ils seront bien obligés d'accepter de renégocier les traités européens.
Ce que leur a apporté le fait d'avoir leur propre monnaie, c'est qu'ils ont pu mettre un terme à la politique débile de la parité entre leur monnaie et le dollar américain qui aggravait la situation financière et économique du pays et ont ainsi pu relancer leurs exportations par une dévaluation de leur monnaie. Mais ça a quoi comme part dans le rétablissement de la santé économique du pays ? il faut sortir votre esprit du cadre de pensée néo libérale que l'on vous a inculqué toute votre vie, il faut arrêter de croire que l'alpha et l'oméga, que le but d'un pays ce serait d'exporter ??? le but de l'économie d'un pays c'est d'abord et avant toute chose de satisfaire les besoins de sa propre population !!!!! Tu crois sincèrement qu'on a un besoin vital d'importer tout ce qu'on importe de chine ou d'allemagne ??? Tu penses sincèrement qu'on ne pourrait pas produire tout cela sur place plutôt ???
Relancer les exportations, bien sur, cela a aidé, mais cela n'a rien de central. Si tu regardes les exportations de l'Argentine, elles n'ont pas beaucoup fluctuées dans la crise que l'Argentine a traversé, par contre si tu regardes l'évolution du PIB de l'Argentine il s'est totalement effondré pendant cette période, cela n'a rien avoir avec la monnaie, c'est l'effet de la récession sévère provoquée par les multiples plans d'austérité, c'est l'effet du pillage qu'ils ont subit, car c'est exactement ça, un pillage, et l'effet d'un pillage c'est quoi ? c'est justement de laisser un champ de ruine derrière soi.

Tu es donc totalement à côté de la plaque, tu te trompe d'ennemis, les ennemis ils ont d'abord une tête, c'est Sarkozy, et il est bel et bien français, c'est Lagarde au FMI, française elle aussi, c'était jusqu'à peu Trichet, français lui aussi. On ne résoud rien en sortant de l'UE, si tu veux résoudre quoi que ce soit il faut sortir du néo libéralisme et virer toutes ces ordures des lieux de pouvoir !!!

Dernière modification par Sandy (14-01-2012 14:38:13)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB 1.2.12
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr