Forum du plan C : pour une Constitution écrite par et pour les Citoyens

Ce n'est pas aux hommes au pouvoir d'écrire les règles du pouvoir.
Les membres de l'Assemblée constituante doivent être tirés au sort
et, bien sûr, inéligibles aux fonctions qu'ils instituent eux-mêmes.

Vous n'êtes pas identifié.

Bienvenue :o)

Bonjour :o)
Ici, depuis le 1er janvier 2006, nous parlons d'un sujet que les politiciens de métier voudraient bien garder pour eux : nous parlons de la Constitution, de ce texte absolument fondamental pour tous les citoyens (et pourtant complètement négligé par eux), de ce texte qui pourrait nous protéger tous contre les abus de pouvoir si nous le faisions nôtre au lieu d'en abandonner la maîtrise à ceux-là mêmes qu'il est censé contrôler.
Nous discutons principe par principe, méthodiquement. Nous avons d'abord suivi le plan de mon document "Les grands principes d'une bonne Constitution", mais nous avons ensuite élargi nos thèmes à partir de vos réflexions, critiques et suggestions. C'est simplement passionnant. Ce que nous avons mis au clair sur la monnaie, sur le vote blanc, sur les vertus méconnues du tirage au sort et sur le référendum d’initiative populaire, par exemple, est enthousiasmant.
Le prolongement de cette réflexion constituante, c’est d’écrire enfin nous-mêmes un exemple de constitution, article par article. C’est ce qui se passe sur la partie wiki-constitution de ce site. Je vous invite à venir y participer également, ne serait-ce que sur un article ou deux. Vous verrez, c’est passionnant ; on sent vite qu’on est là sur l’essentiel, sur la seule vraie cause (et aussi la solution !) de nos impuissances politiques.
C’est un projet pédagogique en quelque sorte, un objet concret, réel, qui montre que 1) c'est possible : des hommes dont ce n'est pas le métier peuvent écrire une Constitution, et 2) c'est beaucoup mieux : quand ils n'écrivent pas des règles pour eux-mêmes, quand ils n'ont pas un intérêt personnel à l'impuissance des citoyens, les délégués constituants écrivent les règles d'une authentique démocratie. Merci à tous pour ce travail formidable.
Amitiés. Étienne.
[19 août 2012 : ATTENTION : pour cause de spam ultra-actif mi 2012, je FERME la possibilité aux nouveaux venus de créer un compte sans moi : il faut m'écrire à etienne.chouard@free.fr (EN ME DONNANT LE PSEUDO QUE VOUS VOULEZ) et je créerai votre compte à votre place. Il faudra ensuite venir ici pour définir un nouveau mot de passe. Désolé, mais les spammeurs deviennent infects et je n'ai pas le temps de gérer les spams (je préfère vous aider un à un à nous rejoindre). Au plaisir de vous lire. ÉC]

#1 22-11-2011 14:48:33

Biloo
Nouveau membre
Message n°11980
Date d'inscription: 10-10-2011
Messages: 6

83 Marges commerciales

Bonjour,

J'ai un ami qui vient d'ouvrir un restaurant. Nous discutions des vins à sa carte et nous en sommes venus à parler des prix. Je lui ai souligné que la bouteille de blanc à 24 euros alors qu'elle en vaut 8 à la propriété (un domaine non loin) était un peu chère.
Il m'a répondu, et c'est là que j'ai appris beaucoup de choses qu'il ne pouvais pas vendre cette bouteille moins chère. Il existe une loi, je n'ai pas su retrouver laquelle qui oblige les commerçant (a priori pas que la restauration) à vendre au minimum un produit à trois fois son prix d'achat. Ce qui explique pour beaucoup les prix dans nos magasins.

Si je m'adresse à vous ici c'est dans l'espoir d'obtenir plus d'informations quant à cette loi. En retrouver l'historique et le but recherché derrière, car à première vu, ça sent le conflit d'intérêt à plein nez.

Je profite de se sujet pour rebondir sur les moyens de protéger les commerçants des abus de pouvoir de la part des grand commerçants.

Hors ligne

 

#2 22-11-2011 16:38:51

lanredec
Membre
Message n°11982
Lieu: goueled Leon
Date d'inscription: 21-10-2011
Messages: 1814

Re: 83 Marges commerciales

Biloo a écrit:

Bonjour,

J'ai un ami qui vient d'ouvrir un restaurant. Nous discutions des vins à sa carte et nous en sommes venus à parler des prix. Je lui ai souligné que la bouteille de blanc à 24 euros alors qu'elle en vaut 8 à la propriété (un domaine non loin) était un peu chère.
Il m'a répondu, et c'est là que j'ai appris beaucoup de choses qu'il ne pouvais pas vendre cette bouteille moins chère. Il existe une loi, je n'ai pas su retrouver laquelle qui oblige les commerçant (a priori pas que la restauration) à vendre au minimum un produit à trois fois son prix d'achat. Ce qui explique pour beaucoup les prix dans nos magasins.

Si je m'adresse à vous ici c'est dans l'espoir d'obtenir plus d'informations quant à cette loi. En retrouver l'historique et le but recherché derrière, car à première vu, ça sent le conflit d'intérêt à plein nez.

Rien à voir avec la constitution européenne, mais allons y.
C'est effectivement le taux de marge moyen dans la profession. Parce que tout simplement votre ami, pour vendre une bouteille de vin doit payer sa boutique, son personnel, son matériel, son électricité, ses impôts et taxes, etc. Et qu'en moyenne tout ça revient en gros à ça.
Dans les autres professions le taux peut être plus élevé ou plus bas.
Notez que, pour la restauration, où beaucoup de gens payent en liquide et où peu de gens réclament une facture, le fisc est un peu plus vigilant que pour le salarié moyen et que si un restaurateur a acheté pour 8 euros de vin et n'a déclaré que pour 16 euros de vente, son inspecteur va renifler la fraude à plein nez.
Pas besoin de loi pour tout ça sinon celle de l'interdiction de vente à perte.

Biloo a écrit:

Je profite de se sujet pour rebondir sur les moyens de protéger les commerçants des abus de pouvoir de la part des grand commerçants.

Vaste sujet. Pour moi, je crois que c'est à chaque individu d'être conscient que c'est son intérêt à long terme d'acheter chez le petit commerçant près de chez lui, même si c'est plus cher. Et c'est au petit commerçant de l'en convaincre. Rien à voir donc avec la constitution non plus (à mon avis).


" Le problème est la solution "

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB 1.2.12
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr