Forum du plan C : pour une Constitution écrite par et pour les Citoyens

Ce n'est pas aux hommes au pouvoir d'écrire les règles du pouvoir.
Les membres de l'Assemblée constituante doivent être tirés au sort
et, bien sûr, inéligibles aux fonctions qu'ils instituent eux-mêmes.

Vous n'êtes pas identifié.

Bienvenue :o)

Bonjour :o)
Ici, depuis le 1er janvier 2006, nous parlons d'un sujet que les politiciens de métier voudraient bien garder pour eux : nous parlons de la Constitution, de ce texte absolument fondamental pour tous les citoyens (et pourtant complètement négligé par eux), de ce texte qui pourrait nous protéger tous contre les abus de pouvoir si nous le faisions nôtre au lieu d'en abandonner la maîtrise à ceux-là mêmes qu'il est censé contrôler.
Nous discutons principe par principe, méthodiquement. Nous avons d'abord suivi le plan de mon document "Les grands principes d'une bonne Constitution", mais nous avons ensuite élargi nos thèmes à partir de vos réflexions, critiques et suggestions. C'est simplement passionnant. Ce que nous avons mis au clair sur la monnaie, sur le vote blanc, sur les vertus méconnues du tirage au sort et sur le référendum d’initiative populaire, par exemple, est enthousiasmant.
Le prolongement de cette réflexion constituante, c’est d’écrire enfin nous-mêmes un exemple de constitution, article par article. C’est ce qui se passe sur la partie wiki-constitution de ce site. Je vous invite à venir y participer également, ne serait-ce que sur un article ou deux. Vous verrez, c’est passionnant ; on sent vite qu’on est là sur l’essentiel, sur la seule vraie cause (et aussi la solution !) de nos impuissances politiques.
C’est un projet pédagogique en quelque sorte, un objet concret, réel, qui montre que 1) c'est possible : des hommes dont ce n'est pas le métier peuvent écrire une Constitution, et 2) c'est beaucoup mieux : quand ils n'écrivent pas des règles pour eux-mêmes, quand ils n'ont pas un intérêt personnel à l'impuissance des citoyens, les délégués constituants écrivent les règles d'une authentique démocratie. Merci à tous pour ce travail formidable.
Amitiés. Étienne.
[19 août 2012 : ATTENTION : pour cause de spam ultra-actif mi 2012, je FERME la possibilité aux nouveaux venus de créer un compte sans moi : il faut m'écrire à etienne.chouard@free.fr (EN ME DONNANT LE PSEUDO QUE VOUS VOULEZ) et je créerai votre compte à votre place. Il faudra ensuite venir ici pour définir un nouveau mot de passe. Désolé, mais les spammeurs deviennent infects et je n'ai pas le temps de gérer les spams (je préfère vous aider un à un à nous rejoindre). Au plaisir de vous lire. ÉC]

#1 03-11-2011 00:09:22

pparent
Membre
Message n°11497
Date d'inscription: 09-10-2011
Messages: 49

72 Ce n'est pas à ceux qui écrivent la Constitution d'écrire les lois

Bonjour,

J'avais promis de faire un autre sujet qui explique pourquoi je penses que certain passage de votre proposition de constitution sont plutôt une mauvaise idée. Je relève en relisant:

Article I-24 : Interdiction générale de la misère

La misère est anti-constitutionnelle. L’État sert à nous protéger tous contre cette extrémité individuelle. Ainsi, la spéculation sur les matières premières alimentaires est déclarée comme étant un crime contre l'humanité et sera jugée comme tel.


Je suis très mitigé concernant la deuxième phrase car on ne sais pas ce que peut devenir la spéculation dans des situations auxquelles ont ne songerait pas encore.  Il me dérange aussi que ça touche fortement au droit de propriété qui est un droit sacrée d'aprés la déclaration de 1789. Mais dans tous les cas mon avis importe peu, ce qui importe c'est que ce devrait être une loi. Car c'est trop particulier et dépendant des circonstances pour pouvoir être érigé en principe général (que devient cela si pour une raison ou une autre on n'est plus capable de produire assez de nourriture pour tous le peuple?)

d) L'État protège à la fois la propriété et le travail

Nul propriétaire ne peut retirer arbitrairement leur travail aux travailleur de son entreprise pour s’enrichir : la vente ou la liquidation d’une entreprise est décidée à part égale par les propriétaires du capital et par les salariés de l’entreprise.

La répartition des richesses créées par l’entreprise est décidée conjointement par les propriétaires du capital et par les travailleurs.


Je suis plutôt contre, même si ça demande réflexion, mais ça relève de la loi pas de la constitution, je penses.

h) L'État protège les citoyens contre les excès de la rente

La rente immobilière (location ou spéculation) est interdite.


Idée très séduisante, qui paradoxalement renforce la propriété je pense. Mais encore une fois ça relève de la loi!

Article I-26 : Symboles démocratiques


Je me suis toujours dit que les gens de gauche rêveraient de changer la devise pour mettre l'égalité avant la liberté (une sorte de priorité). Je penses qu'il vaut mieux éviter de changer une devise historique sans raisons profondes. Mais en réalité on sent bien par les propositions qui précèdent que ce texte a été rédigé par des gens de sensibilité gauche.  Je pense que le fait que vous ayez cédé à insérer quelques idées partisanes dans ce texte risque d’empêcher le rassemblement de gens de diverses sensibilités qui pourraient néanmoins être attiré par le reste du projet d’implantation d'une vraie démocratie.

J’espère que ces critiques pourront vous être utiles. smile

Hors ligne

 

#2 09-11-2011 08:40:51

yéti déporté au Benêtland
Banni
Message n°11681
Lieu: Face Nord des Grandes Jorasses
Date d'inscription: 01-09-2011
Messages: 482
Site web

Re: 72 Ce n'est pas à ceux qui écrivent la Constitution d'écrire les lois

Les moralistes religieux, socialistes, communistes, humanistes, écologistes et autre utilitaristes, ont revendiqué à leur comptes le dévouement instinctif, comme origine mystique, sociale ou humanitaire. Comme l' a dit Guyau, le Nietzsche français, c'est le sentiment de sa propre force : "Sentir intérieurement ce qu' on est capable de faire, c' est par la même prendre la première conscience de ce qu' on a le devoir de faire", et ce n' est pas l' inverse qui est vrai. C'est ce que Nietzsche appelle "volonté de puissance", compris de travers par les imbéciles, avertissement qu' il donne dans un de ses bouquins d' ailleurs. Pour exemple, l' adolescent qui va sauver quelqu' un de la noyade ne va pas le faire à cause de la loi "obligation de porter assistance", mais pour prouver à ses copains qu' il sait nager, pour frimer. Déjà une loi à supprimer dans la grande diarrhée actuelle. La loi paradoxale chinoise sur les indemnités du blessé de la route fait que le chinois est incité à se barrer ou d' achever la victime ! Beau résultat d' une loi bien pensante contre la compassion naturelle. Le chômeur ou le retraité s' investit dans des activités bénévoles non pas par idéologie communiste, mais parce que l' inaction le rend malade ... s' ajoutera aussi le sentiment égoïste de reconnaissance sociale. Il faut être imbibé d' une "idéologie" pour considérer que le travail est une punition de Dieu, ou qu' il est réservé au esclaves. Louis XVI faisait des horloges ... par plaisir. Quand l' hypocrite coure, c'est pour le Téléthon ! Quand il joue aux boules c'est pour le cancer ! La passion est l' idéal des hommes, la vie n' est intéressante que si le travail est motivant, les loisirs etc ... L' adrénaline, les phényléthylamines, l' ocytocine, l' endorphine voila les vraies utopies.
Les altruistes nous rabattent les oreilles avec la solidarité, le droit machin, la loi mémorielle truc, culpabilisent le descendant d' esclavagiste (c' est à dire la totalité de l' humanité), le descendant de massacreur (de même), pérorent au nom de l' égalité etc ... Nietzsche répond "Ou que tu sois creuse profond !". C'est à dire, sois fort et tu seras bon pour ta race animale ! Ces culpabilisateurs en tout genre participent plutôt du ressentiment, des idiots utiles des extrêmes à la limite. Ce n' est sûrement pas les communistes américains qui obligent Bill Gates à donner sa fortune. Bill Gates, probablement un parfait enfoiré égoïste en affaires, pour jouir de sa puissance est altruiste, par fierté égoïste, et ça fait chier le véreux qui lui dira "sale riche ! Il faut tout te prendre pour le bien de l' humanité, tu n'as pas le droit de faire toi même le bien !".
Dans un autre domaine, une loi interdisant la corrida, au nom du bien être du taureau, fera que celui ci n' existera même plus ! Car évidemment les éleveurs n' auront plus la possibilité de les vendre. A la place de taureaux qui vivent 3 ou 4 ans en plein air, libres, un peu plus de veaux qui se morfondent 6 mois dans le noir pour être abattu au merlin électrique. Résumé de la pensée bobo. Quand à choisir, je préfère me réincarner en taureau de corrida.
Kropotkine explique que la distinction "altruisme et égoïsme" est un non-sens zoologique. Il y a des enfoirés bornés me direz vous ... Alors la solution du bien-pensant c' est la loi, la police, la préemption de la maison de la mémé, le gentil État protecteur avec son karcher etc ... La solution de l'animal c'est "l' ordre sans la toute puissance de l' État", dans l' association. Quand un vol de corbeau attaque une buse, c'est probablement pas parce que l' État Corbeau a passé une loi "mort aux enfoirées de buses". Un exemple animal rigolo est cet hippopotame sauvant une gazelle d' un crocodile, par pitié bien-pensante chrétienne ou pour affamer l' ennemi crocodile du peuple impala ? Non l' hippopotame qui a lu Nietzsche, veut démontrer au crocodile sa supériorité génétique et que cette force le rend altruiste et dévoué à un autre règne animal ... En tout cas la morale de l' hippopotame est sûrement plus pérenne que celle de l' homme. L' opprobre, la pitié, l' entraide sont instinctives et rendent révolutionnaire ou mystique selon le contexte, mais révolutionnaire ne veut pas dire "bon".

En dehors des instincts toutes les autres morales sont des foutaises à voir comme elles ont varié ou se sont faites laminer dans l' histoire. "Le nazisme est né dans les tranchées" (G. Mosses); le paroxysme de l' entraide crée le paroxysme de la morale révolutionnaire conservatrice, balayant tous les faux-semblants bien-pensants précédents. La guerre, ce temps démultiplié par les souvenirs et l' adrénaline, va overdoser des junkies à l' instinct de mort. L’anecdote se passe en 1936, à l’Université de Salamanque. Devant les étudiants, un vieux général franquiste, manchot, unijambiste et borgne ! Le fondateur de la Légion espagnole, Millan Astray s’écrie "Viva la muerte !". C'est aussi cri de guerre du kamikaze culpabilisé par ses frères de la ouma qui sont au paradis, le syndrome du survivant. L' islamiste cultivé et le lumpen prolétaire nazi sont de la même race des estropiés, ils rient des bobos bien-pensants et de leurs lois sur papier qui vont former "l' homme nouveau". Ces mots de Kropotkine à cracher à la figure des constitutionnalistes qui on la diarrhée réglementaire :

"Cette morale n’ordonnera rien. Elle refusera absolument de modeler l’individu selon une idée abstraite, comme elle refusera de le mutiler par la religion, la loi et le gouvernement. Elle laissera la liberté pleine et entière à l’individu. Elle deviendra une simple constatation de faits, une science.
Et cette science dira aux hommes : si tu ne sens pas en toi la force, si les forces sont justes, ce qu’il faut pour maintenir une vie grisâtre, monotone, sans fortes impressions, sans grandes jouissances, mais aussi sans grande souffrance, eh bien, tiens-t’en aux simples principes de l’équité égalitaire. Dans des relations égalitaires, tu trouveras, à tout prendre, la plus grande somme de bonheur possible, étant données tes forces médiocres. [...]
Sois fort, au contraire. Et une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise, — une iniquité dans la vie, un mensonge dans, la science, ou une souffrance imposée par un autre — révolte-toi contre l’iniquité, le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais."

Dernière modification par yéti déporté au Benêtland (09-11-2011 08:41:23)


Les Athéniens avaient le meilleur système, le tirage au sort. Les riches sont restés riches, preuve que les intelligents athéniens ne pouvaient  pas être communistes mais aristocratiques, méprisant l'argent. Le gueux fdg vit anthropologiquement dans la fange de Seigneurs, rouges ou verts dollar ... CQFD

Hors ligne

 

#3 14-11-2011 01:15:11

pparent
Membre
Message n°11805
Date d'inscription: 09-10-2011
Messages: 49

Re: 72 Ce n'est pas à ceux qui écrivent la Constitution d'écrire les lois

Je dois dire que si le but de ce forum est d'être attractif pour que de nouveaux membres discutent et imprègnent des idées de démocratie qui sont les vôtres (et dont je reprend une partie à mon compte), c'est malheureusement relativement raté pour ma part.

Je ne dois pas bien comprendre la logique de ce forum...

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB 1.2.12
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr