Forum du plan C : pour une Constitution écrite par et pour les Citoyens

Ce n'est pas aux hommes au pouvoir d'écrire les règles du pouvoir.
Les membres de l'Assemblée constituante doivent être tirés au sort
et, bien sûr, inéligibles aux fonctions qu'ils instituent eux-mêmes.

Vous n'êtes pas identifié.

Bienvenue :o)

Bonjour :o)
Ici, depuis le 1er janvier 2006, nous parlons d'un sujet que les politiciens de métier voudraient bien garder pour eux : nous parlons de la Constitution, de ce texte absolument fondamental pour tous les citoyens (et pourtant complètement négligé par eux), de ce texte qui pourrait nous protéger tous contre les abus de pouvoir si nous le faisions nôtre au lieu d'en abandonner la maîtrise à ceux-là mêmes qu'il est censé contrôler.
Nous discutons principe par principe, méthodiquement. Nous avons d'abord suivi le plan de mon document "Les grands principes d'une bonne Constitution", mais nous avons ensuite élargi nos thèmes à partir de vos réflexions, critiques et suggestions. C'est simplement passionnant. Ce que nous avons mis au clair sur la monnaie, sur le vote blanc, sur les vertus méconnues du tirage au sort et sur le référendum d’initiative populaire, par exemple, est enthousiasmant.
Le prolongement de cette réflexion constituante, c’est d’écrire enfin nous-mêmes un exemple de constitution, article par article. C’est ce qui se passe sur la partie wiki-constitution de ce site. Je vous invite à venir y participer également, ne serait-ce que sur un article ou deux. Vous verrez, c’est passionnant ; on sent vite qu’on est là sur l’essentiel, sur la seule vraie cause (et aussi la solution !) de nos impuissances politiques.
C’est un projet pédagogique en quelque sorte, un objet concret, réel, qui montre que 1) c'est possible : des hommes dont ce n'est pas le métier peuvent écrire une Constitution, et 2) c'est beaucoup mieux : quand ils n'écrivent pas des règles pour eux-mêmes, quand ils n'ont pas un intérêt personnel à l'impuissance des citoyens, les délégués constituants écrivent les règles d'une authentique démocratie. Merci à tous pour ce travail formidable.
Amitiés. Étienne.
[19 août 2012 : ATTENTION : pour cause de spam ultra-actif mi 2012, je FERME la possibilité aux nouveaux venus de créer un compte sans moi : il faut m'écrire à etienne.chouard@free.fr (EN ME DONNANT LE PSEUDO QUE VOUS VOULEZ) et je créerai votre compte à votre place. Il faudra ensuite venir ici pour définir un nouveau mot de passe. Désolé, mais les spammeurs deviennent infects et je n'ai pas le temps de gérer les spams (je préfère vous aider un à un à nous rejoindre). Au plaisir de vous lire. ÉC]

#41 13-07-2006 19:12:04

alainguillou
Membre
Message n°1674
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 19-02-2006
Messages: 432
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Pour que l'information demeure "une marchandise", il faudra des flics , des services secrets, une guerre du mensonge et des des chars partout, voire l'interdiction d'Internet...

Tout transpire "gratuitement" des "affaires" en cours, et ce sont les fausses nouvelles qui coûtent cher à "entretenir": "la corde du mensonge est courte!"

Les mensonges de BUSH sont une "marchandise", et elle coûte très cher au monde entier, mais il s'agit de "contre-information", pas d'information: d'ailleurs, le monde entier a appris gratuitement ce qui était faux dans cette sale manipulation: la putain du maquereau avait beau être livrée avec une étiquette de "virginité", son prix seul a suffit à alerter les "amoureux de la vérité " !

C'est impossible: contre la marchandisation de "la vérité", la majorité d'opinion existe déjà, et je m'excuse de vous dire que c'est un combat perdu, car les gens ne veulent pas payer  autrechose que le travail du journaliste, qui consiste à une recherche de la vérité : ce service mérite salaire, mais son appropriation par des nababs du capital , tout esprit libre la vomit!

Il y a une contradiction que ni vous ni personne ne saurait résoudre , entre "marchandise" et et "information".

Encore faut-il distinguer l'information commerciale entre commerçants, et l'information qui permet "à un homme informé d'être libre": cette information relève de "l'ordre de la dignité de la personne", elle ne peut pas être marchandisée sans détruire les fondements de notre civilisation !

Libre à vous de ne pas la percevoir, il se trouve qu'elle éclate, qu'elle devient elle même l'information principale de notre époque, la plus flagrante, celle que personne ne saurait s'approprier pour la garder secrète:

... demandez aux journalistes s'ils veulent "vendre" de l'information, ils vous répondront à juste titre que vous insultez leur métier, tout comme les chercheurs refusent que leur travail se transforme en "marchandise", tout comme les médecins refusent que le "vivant" d'ordre humain soit une marchandise...

Il ne s'agit plus d'idéologie "anti-libérale", mais d'éthique revendiquée par les milieux les plus divers et les plus larges de toute la société civile , contre l' idéologie de plus en plus proxénète  du fétichisme de la marchandise.

"ce qui est supérieur à tout prix, et par suite n'admet pas d'équivalent, c'est ce qui a une dignité" (Kant)

Dernière modification par alainguillou (13-07-2006 19:13:13)


... une « arme miraculeuse » (Aimé Césaire) pour la Résistance(...)contre ce qui endeuille l’être, souille, mutile, brise, l’élan de l’individu vers le « Champ des possibles »...(site de "poesie urgente")

Hors ligne

 

#42 13-07-2006 19:54:40

sam17
Membre
Message n°1675
Date d'inscription: 06-02-2006
Messages: 657

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Citrouille,

comptez vos doigts, c'est très utile ces trucs là... wink

La question que vous posez, "Pourquoi l'information ne serait pas une marchandise ?", appelle des réponses assez évidentes. Et consensuelles. Une preuve parmi tant d'autres est le fait que l'information et la culture, comme l'éducation, a été retirée des domaines systématiquement privatisables, dans la deuxième version de la directive Bolkestein.

Je soutiens l'ensemble des propos d'Alain, ci avant. Décidément, ces temps-ci on est d’accord… Zut.

Je ne vais pas résumer en deux lignes ce que des centaines de penseurs ont écrit, pour s'entendre sur cette réponse : il est extrêmement dangereux de traiter l'information comme une marchandise.

Une manière générale de répondre est que l'information la plus dérangeante, qui est par ailleurs souvent la plus chère à obtenir, est loin d'être la plus vendeuse, contrairement à la bêtise, le plagiat, et à diverses moyens de propagande, comme le simple martelage de fait divers pour remplir le temps d'antenne, qui coûtent très peu et n'assurent aucune fonction de contre-pouvoir politique, au contraire.

Quand des mathématiciens, des physiciens, des philosophes, des littéraires, font un travail de recherche, et en viennent à bousculer les idées reçues du grand nombre, Mammon merci, ils ne s'en remettent pas à la décision du grand nombre pour avancer, et dans ces sphères culturelles, c'est l'autorité des pairs qui vaut et donnent voix au chapitre à ces gens dont la production est toujours un temps loin d'être consensuelle.

Une information vraiment gênante ne fait pas recette. Ne pas confondre avec un propos voyeur, populiste, basé sur le tous pourris et autres histoires de complots, qui marchent bien, eux, mais tiennent rarement à l'analyse et la durée. Les pipes de Monica Lewinsky, comme les histoires de couples de M. Sarkozy, ont plongé dans l'ombre médiatique pas mal de lois passées en douce. Mais des infos au demeurant plus gênantes en cachent aussi d'autres. Même le Water Gates a couvert au moins une information bien plus importante, et gênante.

"Pourquoi un photographe n'aurait pas le droit de vendre ses photos au meilleur prix ?"

Si ce n'est pas un reporter, je m'en bas l'oeil. Si c'est un reporter, parce que rien ne doit peser sur son devoir d'informer. Or, la valeur mercantile, esthétique, ou tape à l'oeil, de la photo n'a rien à voir avec sa valeur en matière de travail journalistique. Les chartes déontologiques du métier, qui existent depuis des décennies, parlent d'ailleurs du problème de la dépendance financière des salariés de la presse.

"Pourquoi n'aurais-je pas le droit de vendre un journal et d'en tirer un profit ? [...] Allez-vous m'interdire l'accès a des médias étrangers?"

Je n'ai rien dit de cela. Je propose de créer un label "service public de presse", et de soumettre à financement par répartition, et à obligation d'appliquer les chartes déontologiques du journalisme les organes de presse qui décideraient de s'y affilier.
Je prends le pari que bien des journalistes soutiendraient l'idée, et ce régime, et que bien des journaux souhaiteraient en dépendre. Pour pouvoir faire leur travail, et ne plus êtres esclaves d'un audimat et d'une logique de concentration industrielle qui les en empêche. Et s'émanciper des cadres sup. non journalistes ou journalistes pourris qu'on leur parachute, ce qui est totalement contraire à l'idée de reconnaissance des pairs qui doit régir la hiérarchie de cette sphère autonome.

Je n'ai surtout pas parlé de soumettre tous les médias à ce régime, d'interdire une quelconque parution ou de censurer ou d'imposer le contenu d'un média ou d'un autre. Je pense à une foule de parution libres, à commencer par les blogs, que je ne souhaiterait pas voir soumettre à un régime donné. Je veux juste que les gens qui veulent faire leur travail de journaliste puisse le faire, et que ceux qui cherchent de l’info véritable, même si elle ne fait pas recette, puissent y accéder.

"Comment allez-vous financer ce "service public" ? Pas de publicité ?"

Avec la dette !... wink non, je déc... C’est que la question est très à la mode, et la réponse est toujours déjà mâchée par ceux qui la martèlent… et qui occultent que le problème vient d'une pénurie d'entrées, liée à l'abstraction d'une bonne part de la finance et à l'accroissement énorme de l'esclavagisme moderne (en attestent les +84% du CAC40 cette année, donc en bonne part des retraites d'américains anonymes, l'accroissement constant du nombre de milliardaires en dollars comme dans tous les autres pays, la pénurie de champagne, en fin d'année 2005 dans les boîtes fréquentées par le gratin de la bourse de Londres, l'évaluation du coût du stress au travail à deux fois le trou de la sécu... et autres coûts sociaux externalisés vers cet Etat qui nous coûte cher (tout est dans le "nous"), ...), pas d'un poids excessif des dépenses.

Non, plus sérieusement :

- essentiellement, comme tout service public, par système de répartition, centralisation des bénéfices et redistribution liée à la qualité du produit, jugée par les représentants du peuple, et non liée directement à sa rentabilité ;
  Le libéralisme ne nous dit pas autre chose : lorsque assurer un service n'est pas rentable pour un seul entrepreneur ou un groupe restreint d'entrepreneurs, mais que ce service a une valeur essentielle pour la communauté (comme l'éducation et la santé, égales pour tous, j'entends) alors l'Etat en fait un service public. Il vous faut des démonstrations, au regard des exemples d'une foule de médias d'information, que l'information n'est pas un service rentable ?

- par ailleurs, et sur décision qui ne m'appartient pas, mais appartient au Parlement, qui vote le budget (le contrôle et le décide), sous forme de subventions, à titre culturel. Comme on subventionne un tas d'associations culturelles, comme le bon sens nous y invite, comme le dit la constitution du Venezuela, reconnaissant la culture comme un bien commun essentiel, et une priorité de l'Etat dans ses subventions.
  Cela fait exactement la même chose qu'au premier point, sauf qu'ici, la répartition consiste en un transfert de fonds d'un domaine à un autre. Par exemple, de l'industrie automobile, ou des actions de M. Lagardère ou d'une part de son héritage à ses mômes, au service public de presse.

Je n'ai pas même parlé d'interdire la publicité, pas même dans les journaux qui seraient dotés du statut de service public de presse. C'est pour moi une question tout à fait secondaire, pour le sujet qui nous occupe ici.
Bien évidemment, le produit de la publicité, pour les journaux concernés, serait lui aussi soumis au système de financement par répartition.

"Quelle est votre légitimité pour interdire le libre échange entre ceux qui vont chercher l'information, la transmettent, l'analysent et ceux qui la consomment ? "

Si je postule que l'information n'est pas une marchandise et que j'ai une armada de gens, intellos ou simples gens, très cultivés ou peu, qui s'accordent avec moi, j'ai cette légitimité, et le droit de dire que le reste de la question est mal posé... wink

Dernière modification par sam17 (13-07-2006 20:38:03)

Hors ligne

 

#43 13-07-2006 23:49:53

alainguillou
Membre
Message n°1676
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 19-02-2006
Messages: 432
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Publicité?

Décidément, Citrouille, vous avez des passions diamétralement opposées aux miennes (pourquoi pas ?... Vous avez raison de vous en faire pour la pauvre PUB!)

La pub est source de gigantesques flux financiers, c'est le 3è poste après les armes et la drogue.

En attendant de jeter un regard plus respectueux sur la pub mais aussi sur ceux qui la financent (nous tous, les consommateurs!), il serait juste d'attribuer une part de cette manne providentielle aux journaux d'opinion , au prorata de l'importance de leur lectorat (consommateurs des produits  dont le prix couvre aussi les frais de pub: c'est MOI!))...(sans compter la participation de l'ETAT (c'est encore MOI !).

On sait ce que pensent les associations de consommateurs , de votre "liberté de la pub! or ces associations ne sont pas marquées idéologiquement, si cela vous turlupine...

Or force est de constater que les "gros annonceurs " non seulement ne la jouent pas équitable, mais en plus, sont de chauds partisans d'un bord politique très étroit, pour ne pas dire extrêmement à droite:

le "populisme" il est bien grassement servi dans les publications qui flattent les instincts les plus rétrogrades: ainsi "l'information " dégorge de pubs quand elle raconte tout ce qui est désinformant ( le nombre de maîtresses de Sarcommens'...la vie de couple de Madame la future Reine etc)...Comme en Grande Bretagne, il y a une presse "plaisante",  mais les 40000 lecteurs de l'Huma sont devenus 55000 en un an, et l'Huma n'est pas bénéficiaire de "sa part": DASSAULT n'est pas content, il prive l'huma de pub...Or ce sont aussi les lecteurs de l'Huma qui payent la pub, comme tous les consommateurs! (je parle de pluralisme et d'équité, si vous voyez ce que je veux dire).

Dernière modification par alainguillou (13-07-2006 23:51:02)


... une « arme miraculeuse » (Aimé Césaire) pour la Résistance(...)contre ce qui endeuille l’être, souille, mutile, brise, l’élan de l’individu vers le « Champ des possibles »...(site de "poesie urgente")

Hors ligne

 

#44 14-07-2006 10:06:02

Étienne
Message n°1682
Lieu: Trets (France, 13)
Date d'inscription: 28-01-2006
Messages: 1660
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Échanges pacifiques, Charte de Munich et document-livre sur la démocratie malade des médias

Merci Citrouille pour la qualité de vos messages et leur calme olympien qui les rend forts.

Je suis content d’ainsi pouvoir frotter nos neurones sans nous empailler. Ce que je vis par ailleurs, sur Agoravox (trolls libres et non faussés, poison mortel pour tout débat), est une épreuve à la fois moins agréable et moins fertile. Pourtant, ces débats-là me prennent un temps considérable… mais j’ai l’impression que c’est en pure perte, par manque de respect mutuel.

J'espère que nous saurons tous préserver ici cette tranquillité qui permet un débat utile : je trouve vos échanges savoureux et instructifs, de part et d’autre.



Je suis allé chercher la Charte de Munich (ce n’est pas si simple à trouver) :

• « Le texte complet de la Déclaration des devoirs et des droits des journalistes dite "Charte de Munich" adopté en 1971 par les représentants des fédérations de journalistes de la Communauté européenne » :
http://www.acmedias.org/R53.asp

En cherchant, j’ai trouvé ceci :
• « Réflexions et propositions sur la déontologie de l’information », rapport de Jean-Marie CHARON (1999) :
http://www.culture.gouv.fr/culture/actu … hartes.htm
(extrait de http://www.culture.gouv.fr/culture/actu … charon.rtf)



J’ai surtout trouvé un document-livre (plus de 200 p), aussi intéressant qu’irritant (parfois), selon le cas, mais toujours très stimulant pour la réflexion :

« La démocratie malade des médias - Nous votons sans savoir », par Daniel MARTIN :
http://www.mediasetdemocratie.net/Livre/meddem.htm

Extrait :

"Introduction : but de ce texte

Il est 17 heures, l'autobus est bondé. Une joyeuse bande d'étudiants y monte quand même, bousculant un peu les autres passagers pour se faire une place.
Le conducteur proteste : - "Les jeunes, descendez !"
Un étudiant qu'il ne peut pas voir : - "Nous sommes ici par la volonté du peuple et nous n'en sortirons que par la force des baïonnettes."
Le conducteur : - "Qui c'est qui a dit ça ?"
Un autre étudiant : - "C'est Mirabeau."
Le conducteur : - "Mirabeau, descendez !"

(...)

J'explique dans ce livre que les citoyens votent mal parce qu'ils sont mal informés : la plupart d'entre eux ne comprennent rien à l'économie et à la politique. Ils ne sont donc pas en mesure d'évaluer objectivement les propositions qui leur sont faites, et encore moins la qualité de ceux qui les font.

La principale source d'informations des citoyens est un ensemble de médias : télévisions, radios, journaux, magazines et aujourd'hui Internet. Ces médias nous informent mal en matière de politique et d'économie, quand ils ne nous désinforment pas. Je vous en donnerai beaucoup d'exemples.

Ce livre décrit des dysfonctionnements des médias, en expliquant leurs causes. Il propose aussi des remèdes, ou parfois plus modestement des pistes de réflexion.

Pour que les lecteurs puissent juger mes arguments, j'en livre en annexe les sources, toutes les sources. La plupart de celles-ci étant accessibles gratis sur Internet, il est facile de les vérifier et d'évaluer la pertinence de mes conclusions.

Contrairement à la grande majorité des gens au pouvoir (et cela inclut les journalistes, qui savent bien qu'ils sont le quatrième pouvoir du pays, pouvoir qui ne rend des comptes à aucune autorité et n'est pas soumis au verdict des urnes), je réponds à ceux qui m'écrivent. Mon adresse de messagerie est disponible dans la page http://www.danielmartin.eu/adressemail.htm .

Bonne lecture.

(...)

Je vais tâcher de digérer cette réflexion approfondie pour en tirer des idées pour nous, pour garantir institutionnellement aux citoyens de tous bords une info à la fois fiable et pluraliste.



PS à Citrouille : pourquoi ne mettez-vous pas d'accents, alors que votre orthographe semble irréprochable ? Écrivez-vous depuis l'étranger sur un clavier Qwerty ?

Hors ligne

 

#45 18-07-2006 17:57:37

Citrouille
Membre
Message n°1733
Lieu: Belfast
Date d'inscription: 11-07-2006
Messages: 20
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Bonjour à tous et merci pour vos contributions,

Tout d’abord, veuillez m’excuser pour mon retard : je reviens tout juste de voyage (je tiens en passant à remercier la libéralisation des transports qui me permet de voyager en Europe continentale pour un prix tout à fait acceptable wink).

Alain,

Je n’arrive pas vraiment à comprendre pourquoi une économie libéralisée de l’information devrait être sous la domination des militaires.

Je ne vois pas bien ce que les mensonges de Bush viennent faire là : les medias publics et privés ayant - dans leur majorité - émis des doutes puis démontrés l’énormité des mensonges de l’administration Bush.

Je ne sais pas si le fait qu’une information se vende soit une insulte au journalisme, en tous les cas, je ne pense pas que les journalistes qui appartiennent à des journaux/TVs qui sont bien lus et regardés se sentent insultés.

Sam17,

« Or, la valeur mercantile, esthétique, ou tape à l'oeil, de la photo n'a rien à voir avec sa valeur en matière de travail journalistique »

Pour avoir été photographe de presse, je sais que tous les photographes ont dans leurs têtes l’idée de faire non seulement une photo publiable  mais qui doit être meilleure que celle des concurrents car pour une photo choisie des centaines arrivent sur le bureau et donc que – oui – la plus esthétique possible (l’esthétisme, c’est une des valeurs de base de la photo non ? Même journalistique, regardez encore Cappa, et dites- moi si ce n’est pas de l’esthétisme).

Vous voulez créer un label, après tout, libre à vous, mais si on écrit, même sur ce blog, c’est pour être lu (le petit cadran en haut de cette page indique bien que le détenteur de ce blog n’est pas complètement indifférent à cette considération). Je refuse que l’impôt des smicards soient taxés pour des publications qui ne vont être lues que par une minorité. Si elles peuvent être lues par un nombre significatif, pourquoi ne s’autofinanceraient-elles pas ?

Alain,

« La pub est source de gigantesques flux financiers »

Et alors, c’est mal d’échanger de l’argent, de créer des richesses qui vont permettre de créer des écoles, des hôpitaux, etc…

Votre opposition semble plus morale que rationnelle (en quoi, c’est mal de faire de l’argent et de l’échanger?) Donc je vous renvoie cette question : comment justifiez-vous votre supériorité morale ?

Etienne,

Pas le temps (aujourd’hui) de lire tous vos liens (demain peut-être), mais merci quand même.

J’écris le plus souvent sans accents car effectivement je réside dans un pays anglophone (Irlande du Nord) où les claviers AZERTY sont une rareté. La seule solution, un peu fastidieuse, consiste à faire un « copier coller » via Word.

Hors ligne

 

#46 18-07-2006 23:36:45

alainguillou
Membre
Message n°1738
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 19-02-2006
Messages: 432
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Citrouille, excusez moi d'être bref ce soir,(et un peu rapide pour vous nommer!...)

Vous "semble plus moral que rationnel" ce que vous n'arrivez pas à percevoir de mes raisons, et en effet pour moi il y a une articulation éthique entre la raison et le raisonnement.

La "morale"  ne vient pas du ciel ni des profondeurs d'un instinct, pour moi.

Elle est une donnée sans laquelle il serait vain de discuter ici, le but n'étant pas la "rationnalité" d'une mécanique bien huilée, mais l'ancrage humain des normes constitutives d'une société "civilisée"...

Si j'exerce la "raison " d'un être raisonnable, ce n'est pas pour servir la déshumanisation de l'humain par la marchandisation des conditions de sa liberté:

Un homme libre est un homme librement informé: cela doit être préservé des règles "Zé-co-nÔ-mi-ques" !

Reprochons nous notre "idéologie", notre "morale", nos "rêves", notre "poésie", notre "liberté sexuelle", nos "fantasmes"...que rest-il? de la distraction ? ou bien de "l'utilitarisme".

Je crois à l'exemplarité de l'exception culturelle, mais aussi à celle "du don du sang", pratiqué "spontanément "par les résistants et devenu populaire comme initiative, intitutionnel depuis la Libération, lui aussi , "une exception française, décidément trop "éthique" pour les anglo-saxons!

Dernière modification par alainguillou (19-07-2006 11:59:15)


... une « arme miraculeuse » (Aimé Césaire) pour la Résistance(...)contre ce qui endeuille l’être, souille, mutile, brise, l’élan de l’individu vers le « Champ des possibles »...(site de "poesie urgente")

Hors ligne

 

#47 19-07-2006 00:16:22

Candide
Membre
Message n°1739
Date d'inscription: 17-03-2006
Messages: 244

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Bonsoir Alain,

Vous vouliez dire "Citrouille", sans doute, dans votre réponse...

Dernière modification par Candide (19-07-2006 00:16:47)


Si une nation espère pouvoir rester à la fois ignorante et libre, elle espère ce qui n'a jamais été possible et ne le sera jamais.
(Thomas Jefferson)

Hors ligne

 

#48 19-07-2006 09:58:28

Jacques Roman
Membre
Message n°1740
Date d'inscription: 06-02-2006
Messages: 4259

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Claviers AZERTY/QWERTY

Pour Citrouille, à tout hasard (mais il sait peut-être mieux que moi).  Il est possible d'obtenir les "lettres diacritisées" qui ne figurent pas sur le clavier QWERTY tout en conservant ce clavier sans modification : aller sur INSERTION (menu),  cliquer sur  CARACTERES SPECIAUX (SYMBOLS) la lettre diacritisée correspondante dans le tableau, cliquer TOUCHE DE RACCOURCI, et redéfinir la lettre diacritisée par ALT + la combinaison de touches qui vous convient le mieux.  Je trouve ce système très pratique dans la mesure où il permet d'utiliser n'importe quel clavier QWERTY ou AZERTY sans avoir à modifier ses habitudes de frappe.  JR

Dernière modification par Jacques Roman (19-07-2006 10:09:48)

Hors ligne

 

#49 19-07-2006 11:51:47

Citrouille
Membre
Message n°1742
Lieu: Belfast
Date d'inscription: 11-07-2006
Messages: 20
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Bonjour Jacques,

Merci pour votre aide mais ces raccourcis ne fonctionnent que sous Word : si je tente de faire ces raccourcis dans un blog ou sur un forum cela ne fonctionne pas hmm

Hors ligne

 

#50 19-07-2006 12:01:41

alainguillou
Membre
Message n°1743
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 19-02-2006
Messages: 432
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Bonjour Candide, nous commençons à être nombreux, c'est très sympa , et merci de m'avoir permis de corriger mon adresse à Citrouille!


... une « arme miraculeuse » (Aimé Césaire) pour la Résistance(...)contre ce qui endeuille l’être, souille, mutile, brise, l’élan de l’individu vers le « Champ des possibles »...(site de "poesie urgente")

Hors ligne

 

#51 19-07-2006 13:59:57

Jacques Roman
Membre
Message n°1746
Date d'inscription: 06-02-2006
Messages: 4259

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Citrouille : quel traitement de texte utilisez-vous donc ?  Mes raccourcis fonctionnent  dans tous les cas.  JR

Hors ligne

 

#52 19-07-2006 21:51:45

Citrouille
Membre
Message n°1751
Lieu: Belfast
Date d'inscription: 11-07-2006
Messages: 20
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Jacques,

J'utilise Word ou les raccourcis fonctionnent tres bien mais des que j'essaye d'utiliser ces raccourcis sur un blog/forum, ca ne marche pas...

Alain,

Vous dites:

"Elle est une donnée sans laquelle il serait vain de discuter ici, le but n'étant pas la "rationnalité" d'une mécanique bien huilée, mais l'ancrage humain des normes constitutives d'une société "civilisée"..."

On pourrait vous titiller sur la notion de civilisation (hautement contestable a mes yeux: ou ca commence, ou ca fini, etc...) en invoquant Huntington, etc... mais ce serait trop facile. Euh et une societe non-civilisee ca ressemble a quoi?

En quoi avoir une economie liberalisee, ou chacun a l'opportunite de vendre de l'information, de faire des benefices, de creer de la richesse qui peut etre repartie pour creer des ecoles, des hopitaux, etc... ferait partie d'un phenomene de deshumanisation?

Un homme (ou une femme) est libre si il/elle a la possibilite de participer a la transmission de l'information sans passer par la machine a creer du corporatisme dont vous semblez rever. Je remarque au passage, que l'acces a l'information mondiale et nationale s'est bigrement democratisee via internet (merci le liberalisme sauvage et mondial) et qu'il n'y a pas de raisons que de plus en plus de gens gagnent acces a l'internet (libre d'aller ou on veut, libre de transmettre de l'information, et consommer de l'info gratuitement.)

Vous faites des amalgames, je ne vous reproche pas votre "ideologie" (je suis liberal), votre "morale" (je suis liberal), vos "reves" (je suis liberal), votre "poesie" (je suis liberal), votre "liberte sexuelle" (je suis liberal) ainsi que vos "fantasmes" (je suis liberal).

Je ne vous reproche a vrai dire rien mais je veux simplement engager dans un debat pour voir a quelle sauce les partisans de la liberte - dont je fais partie - vont etre manges si des fois vous arrivez a imposer votre Constitution a la France, a l'UE, au monde... Et je me demande simplement comment (vous avez botte un peu en touche) vous justifiez votre superiorite morale.

De quelle exception culturelle parlez-vous? Toutes les cultures ne sont-elles pas exceptionnelles ou ne pensez-vous pas que la France a un complexe de superiorite avec sa ronflante culture?

Le don du sang est pratique dans les pays ou sevit l'enfer liberal et anglo-saxon (Irlande quoique non anglo-saxonne, Royaume-Uni et Etats-Unis.) Le point que vous vouliez faire m'echappe donc un peu.

Hors ligne

 

#53 19-07-2006 23:34:47

alainguillou
Membre
Message n°1752
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 19-02-2006
Messages: 432
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Citrouille, je m'explique:

"exception" signifie parenthèse de liberté , dans une règle qui prétend être totalitaire:

J'espère inverser cela, (pas moi tout seul, mais des millions d'humains sur toute la planète!), car pour l'instant "l'exception confirme la règle", et il n'y a en effet pas à s'en réjouir quand on trouve qu'il faudrait généraliser un peu ce qui est si mal toléré comme "exception", allant jusqu'à la haine larvée contre "ceux qui se croient ainsi supérieurs"...

Tout don est bien gratuit, mais il n'y a pas que du don, ( en GB et aux USA) et quand on met son sang en vente, on n'a pas les mêmes critères moraux que quand on le donne.

Interdire la marchandisation du corps humain, ce n'est pas une atteinte à la "liberté" ...

Vous avez raison d'en discuter,  mais dans ce que vous traduisez en "complexe de supériorité des français",  je vois simplement une bien timide "exception française", sans dire qu'elle est "supériorité", mais en affirmant qu'il n'est pas question d'en rabattre, car au contraire, nous faisons du prosélitisme "droits-de-l'hommiste" qui remporte un certain succés mondial, si vous voyez la fulgurante progression du mouvement altermondialiste refusant la marchandisation de ce qui ne saurait être à vendre: l'Humain.

Avoir cette conviction là à partager n'entraine pas ipso-facto la guerre au "libéralisme" en tant que pensée de la liberté, mais elle nous confronte à l'ultra-libéralisme, ce fanatisme mercantile totalitaire:

toutes les "religions " ont leurs "intégristes", mais poser la revendication d'une non-marchandisation de l'information, ce n'est pas de l'extrémisme, c'est du bon sens, et il n'y en a pas qu'en France....

Je ne suis pas "franchouillard", mais je suis de ceux, grecs, Japonais, allemands, brésiliens etc...voire britanniques, qui de par le monde, se sont réjouis de l'exception française, étant demandeurs pour eux-mêmes de telles "exceptions" dans un "monde de brutes"...

Chirac appartient à votre courant "libéral", mais j'étais plutôt fier de son opposition aux mensonges guerriers de l'ultra-libéralisme...assoiffé de la liberté d'accés au pétrole Irakien: on peut donc nuancer, accepter des "exceptions", ou bien faut-il un systàme global totalitaire qui n'accepte aucune EXCEPTION ?

Dernière modification par alainguillou (19-07-2006 23:51:09)


... une « arme miraculeuse » (Aimé Césaire) pour la Résistance(...)contre ce qui endeuille l’être, souille, mutile, brise, l’élan de l’individu vers le « Champ des possibles »...(site de "poesie urgente")

Hors ligne

 

#54 20-07-2006 05:11:36

Citrouille
Membre
Message n°1759
Lieu: Belfast
Date d'inscription: 11-07-2006
Messages: 20
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Alain,

Totalitaire rien que ca? Les etrangers ne font pas de films, pas de musique, pas de theatre, c'est bien connu.

Pour le coup, je vous invite a lire la breve de Pierre Assouline sur le sujet et plus precisement le commentaire de Robert Marchenoir:
http://passouline.blog.lemonde.fr/livre … l#comments

Le don du sang n'est pas remunere au RU et rarement aux Etats-Unis. Qu'en tirez-vous comme conclusion?
http://www.blood.co.uk/
http://www.givelife2.org/donor/top10.asp

Qui vous parle de vendre de l'humain? (Sauf dans les pays vraiment totalitaires comme la Chine par ex). On parle de liberalisme economique.

Le "bon sens" ca veut tout et rien dire, la preuve: Raffarin utilisait cette expression a tort et a travers...

Chirac n'appartient pas au courant "liberal" (z'avez vu ca ou?), Chirac est un neo-gaulliste dont la politique economique est un desastre: protectionisme face a des entreprises europeennes (Mittal), refus de reformer la France, taxation a l'extreme des entreprises et des travailleurs etc...

Vous confondez ultra-liberalisme (ca veut dire quoi? capitalisme?) et neo-conservatisme... On ne peut pas dire que l'acces au petrole irakien a ete un succes, non? (Je dis ca, j'etais contre la guerre en Irak).

Hors ligne

 

#55 20-07-2006 11:35:59

alainguillou
Membre
Message n°1760
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 19-02-2006
Messages: 432
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Merci Citrouille,

de vos bonnes sources.

J'ai déjà lu ça, mais dites donc, que faites-vous du pluralisme ?

Les "comités d'éthique "créés aux Etats Unis comme en GB sont tenus en laisse par les pouvoirs et une seule "école" y règne en maître expert; celle qui vise à noyer le vieux "libéralisme" dans un vrai néo conservatisme via "l'ultra libéralisme.

Je résume, mais concrètement en politique cette "école de la pensée unique donne les alliances entre la droite honorable, la social-démocratie "réaliste", et l'extrême droite , ces 3 "courants " en fait servent la soupe aux multinationales US maîtres du jeu planétaire: c'est de la collaboration brune !

Là encore, "exception française : le Comité d'Éthique a revendiqué son autonomie et sa composition pluraliste et sa méthodologie laïque (la laïcité est une exception française pour l'instant !).

Il n'y aura pas de guerre civile en France grâce à ces exceptions, facteurs de "résilience" en cas de trouble  grave : un champ d'action soustrait à ce machiavélisme de BUSH qui espère mettre l'Europe à feu et à sang, chose refusée par les adeptes du "NON de gauche"...

Dernière modification par alainguillou (20-07-2006 11:38:03)


... une « arme miraculeuse » (Aimé Césaire) pour la Résistance(...)contre ce qui endeuille l’être, souille, mutile, brise, l’élan de l’individu vers le « Champ des possibles »...(site de "poesie urgente")

Hors ligne

 

#56 20-07-2006 12:22:20

Citrouille
Membre
Message n°1762
Lieu: Belfast
Date d'inscription: 11-07-2006
Messages: 20
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Alain,

Bigre, vive la theorie des complots.

Les Francais sont evidemment une exception, tellement une exception que les membres du Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé sont choisis par le President de la Republique:

"Le Comité consultatif national d'éthique est une autorité indépendante qui se compose du Président, nommé par le Président de la République, du Président d'honneur et de 39 membres : 5 personnalités appartenant aux principales familles philosophiques et spirituelles et désignées par le Président de la République - 19 personnalités qualifiées choisies en raison de leur compétence et de leur intérêt pour les problèmes d'éthique - 15 personnalités appartenant au secteur de la recherche."
http://www.ccne-ethique.fr/francais/start.htm

Euh, on a vu mieux comme independance a Chirac. Vive l'exception.

A comparer avec les Research Ethics Committees (RECs) du National Health Service (RU), au nombre de 190 (oui, 190, a comparer avec les 39 membres en France + tout le travail est coordonne par le COREC (Central Office for Research Ethics Committees) lui meme faisant partie du National Patient Safety Agency (NPSA) independante du NHS.) Les membres de ces comites "are specially trained in research ethics and often have the sort of experience which will be useful in scrutinizing the ethical aspects of a research proposal. These include patients, members of the public, nurses, GPs, hospital doctors, statisticians, pharmacists and academics, as well as people with specific ethical expertise gained through a legal, philosophical or theological background." La dessus, la France a une bonne dizaine d'annee de retard.
http://www.npsa.nhs.uk/npsa/about
http://www.corec.org.uk/public/about/about.htm
Encore un complot ultra-liberal de la triade brune sans doute...

Tiens en passant, merci a la Commission Europeenne d'interdire le regime fiscal preferentiel du Luxembourg:
http://euobserver.com/9/22136/?rk=1 (encore une Institution aux mains des ultra-liberaux bushistes et sanguinaires).

La laicite est une exception francaise (avec la Turquie, la Chine, la Coree du Nord...), croyez-vous vraiment que la meilleure maniere d'ameliorer les rapports communautaires en France soit de criminaliser les pratiquants d'une foi (voile, coiffes Sikhs interdits dans les ecoles publiques)?

Il n'y a pas de guerre civile en France? Que s'est-il passe l'hiver dernier dans les banlieues francaises? Des fetes culturelles sans doute.

Hors ligne

 

#57 20-07-2006 13:57:31

Jacques Roman
Membre
Message n°1769
Date d'inscription: 06-02-2006
Messages: 4259

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Diacritiques

Citrouille, pardon, vous avez raison : pour faire mes lettres à diacritiques, j'utilise non pas les raccourcis du traitement de texe mais les "unicodes" (clavier numérique de droite) : cet automatisme m'était sorti de la tête.   JR

Dernière modification par Jacques Roman (20-07-2006 13:57:53)

Hors ligne

 

#58 22-07-2006 02:15:34

sam17
Membre
Message n°1787
Date d'inscription: 06-02-2006
Messages: 657

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Citrouille,

Pardonnez moi si je compte encore mes doigts :

"Je ne vois pas en quoi c'est mal que le capitalisme financier s'affranchisse des nations" (n°1672)
"Pourquoi l'information ne serait pas une marchandise ?" (n°1663)

"Nous sommes reconnaissants envers le Washington Post, le New York Times, Time Magazine et d’autres grands journaux, leurs directeurs ayant participé à nos rencontres et ayant respecté la promesse de discrétion pendant près de 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer notre Plan pour le Monde toutes ces années durant si les projecteurs avaient été braqués sur nos activités. Le Monde est maintenant plus sophistiqué et plus préparé à accepter un Gouvernement Mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers est sûrement préférable au principe d’autodétermination nationale des peuples, pratiquée tout au long de ces derniers siècles » (David Rockefeller, discours à la Commission Trilatérale, 1991)."

Si l’info était moins une marchandise, j’aurais sans doute plus d’assurance en la fiabilité de celle-ci. Et ne serais pas à attendre un éventuel procès en diffamation ou pour information mensongère (qui n’est pas de moi, et n’est recoupée que par divers blogs à ma connaissance…) Mais je ne pense pas même que si l’info était fausse, j’aurais droit à un procès dans un tribunal attaché à une démocratie digne de ce nom. Certains disent aussi que c’est notamment pour protéger certain nazi du Bilderberg, qui fut publiquement taxé par un (ça c’est moi qui ai oublié quelle information pas fiable j’ai lue) Président américain de très grand serviteur de la nation américaine… que les USA refusent de reconnaître le TPI.

Je corrigerai mon message du blog : Maurice Allais, libéral et Prix Nobel d'économie, n'assimile pas directement le laisser-fairisme au stalinisme, mais... lisez donc : http://etienne.chouard.free.fr/forum/vi … d=487#p487

Vous m'aviez parlé de me répondre, au sujet de M. Allais.

Je suis désolé de vous interpeller si directement, et je tiens à préciser un peu les choses.

À certains moments, vous proposez des informations de qualité, vous rappelez des vérités. Sur les médias anglo-saxons et français, sur le fait que la nomination de tel responsable culturel par le Président de la République.l'était dans les années 1960, pour dénoncer le statut quasi royal du Président).

Mais quand vous écrivez par exemple : "la médiocrité des journalistes n'est pas due à ... mais à ...", non seulement vous n'étayez pas votre affirmation (vous apposez sans doute deux vérités dans un argument, mais cela ne fait pas un raisonnement, et un argument qui laisse une prise pour y répondre - alors je veux bien que je sois pompeux, mais je m'attache, moi, à essayer de développer) mais en plus, on se demande bien qui, à part vous, a parlé d'un problème de "médiocrité des journalistes". Comme de "contrôler" les médias.

D'ailleurs, ce forum n'a pas pour but d'écrire comment apprendre leur métier aux gens, mais de définir et de séparer les pouvoirs, pour que tous ceux qui se sont donné le devoir de servir l'intérêt général puissent le faire au mieux.

Imaginons qu'un groupe d'esclaves de l'Egypte antique soit taxé de médiocre parce qu'une pyramide, dont l'architecte est un ami du souverain, et dont le contremaître en chef est un alcoolique lui-même sous payé, se soit effondrée... Déjà, c'est ridicule. Mais journaliste c'est une vocation (vous me direz... esclave aussi, au sens de Kant et de tous ceux qui ont écrit que la liberté s'apprend...), une vocation qui est gouvernée par la volonté d'informer, comme celle de médecin est guidée par le devoir qu'on se fait de soigner les gens quelles que soient les circonstances.

La question qui se pose n'est pas "pourquoi les journalistes sont plus médiocres ici que là ?", mais "pourquoi ne peuvent-ils pas faire aussi bien leur travail ici que là ?".

Régulièrement, vous lancez des phrases sans analyse, que je perçois comme teintées de dogmatisme, et qui ne permettent pas le débat. Moi, je ne sais comment vous interpeller en retour, sinon en adoptant aussi cette attitude. D'où mon entrée en matière. Parce que sincèrement, j'en suis à compter mes doigts, moi aussi.

Ce qui est chouette, c'est que vous soulevez un tas de points intéressants. Ce qui serait vraiment chouette, ce serait qu'on puisse en profiter pour débattre. En commençant ainsi par les bords comme on l'a fait, je pense qu'il va nous falloir faire chacun de gros efforts.

En parlant de points intéressants que vous soulevez : au sujet du capitalisme financier, des nations et de Marx, je vous réponds sur le volet "Principes constitutionnels relatifs à l'activité économique".

Dernière modification par sam17 (22-07-2006 14:53:41)

Hors ligne

 

#59 22-07-2006 16:55:36

Citrouille
Membre
Message n°1793
Lieu: Belfast
Date d'inscription: 11-07-2006
Messages: 20
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Sam17,

Vive le syndrome : « on nous cache tout, on nous dit rien »

Libre à vous de croire les théories du complot Bilderbergien ou des fantasmes sur la Trilateral Commission, tout de même, un peu de rationalité. Si Davignon était pour la guerre en Irak, il l’a bien caché et il n’a pas vraiment réussi à convaincre ni Verhofstadt ni Michel, c’est le moins que l’on puisse dire. Quant à Rockefeller lui-même et à sa Trilateral Commission, et son plan ? Bof, promouvoir l’idée que les institutions mondiales doivent rendre des comptes aux citoyens, voir le papier de Nye sur le site de la Trilateral Commission, c'est assez innofensif:
http://www.trilateral.org/projwork/tfrsums/tfr57.htm

Le truc, c’est que Rockefeller prend ses rêves pour ses réalités : il s’est fait quand même ratatouiller par le NYT lors de la publication de son livre :

“But there is an ugly side to Rockefeller's ascent as well. He spent his life in the club of the ruling class and was loyal to members of the club, no matter what they did. He tried to shield Alger Hiss from unpleasantness when he was accused of being a Communist spy. He tried to find refuge for the Shah of Iran after he was deposed. Sometimes his loyalty to his fellow clubmen is endearing, but he is often coldly aloof from the horrors that his friends and contacts perpetrated outside the palace gates. He spent much of his career at Chase doing business with tyrants -- paying homage to oil-rich dictators, sitting through long meetings with the Chinese perpetrators of the Cultural Revolution (an associate once handed over a suitcase with $50,000 in cash to the Chinese so Rockefeller could have a meeting with their ambassador), holding court with Soviet party bosses. The contacts often led to profitable deals for Chase. They benefited the ruling cliques in those countries. But in ways he is oblivious of even now, Rockefeller was soiled by his close embraces with these thugs. While the forces of democracy squared off with the forces of authoritarianism, Rockefeller was perpetually in the room with whoever happened to be in power.”
http://query.nytimes.com/gst/fullpage.h … gewanted=1

Si Rockefeller croyait avoir le NYT à sa botte, ben, c’est un poil raté.

De plus, le NYT offre d’excellents débats entre Thomas Friedman et (presque tous) les autres chroniqueurs…

J’ai un peu du mal à vous suivre sur « information vrai/fausse/diffamante… »
Pourquoi l’information marchande serait moins fiable : la qualité a un prix.

Les États-Unis reconnaissent le TPIY car… ils en ont été partie prenante de sa création (le TPIY a été créé par la Résolution 808 du Conseil de Sécurité de l’ONU et pas la peine de vous faire un dessin, vous connaissez la place des États-Unis dans le UNSC.) Je pense que vous confondez avec la Cour Pénale Internationale (CPI.)

Pardonnez ma lenteur pour vous répondre sur Allais. Mais autant vous le dire tout de suite : dans la famille Allais, je préfère Alphonse. Je vous réponds ce week-end.

Ok, pardonnez mon style, disons plutôt que IMHO (In My Humble Opinion), oui, il y a un réel problème de crédibilité des journalistes en France et que de mon humble avis, cela a plus a voir avec des problèmes de formation, d’accountability que de bosser pour un médium public ou privé. On peut faire de la TV de m… dans les deux cas. 

Pas sûr d’avoir saisi votre métaphore sur la pyramide alcoolisée mais je vais y réfléchir (ça me rappelle un jeu de cartes pour boire).

Si. Les journalistes français sont plus médiocres que les journalistes anglophones : c’est un fait : achetez le Guardian et achetez Libération, comparez la couverture du conflit entre Israël et le Hezbollah, et bien ça saute aux yeux.

Oui, les journalistes de la presse écrite sont entravés en France par le coût de la diffusion des journaux, par les corporatismes, etc…

Rassurez-vous, étant un libéral, je suis contre tous les monopoles, y compris celui du dogmatisme qui semble tout à fait partagé dans les parages... Rassurez-vous encore une fois, j’adore le débat, alors atomisez mes arguments, aussi faibles et humbles qu’ils soient. Je n’attends que cela.

Dernière modification par Citrouille (22-07-2006 19:12:57)

Hors ligne

 

#60 26-07-2006 20:15:22

sam17
Membre
Message n°1809
Date d'inscription: 06-02-2006
Messages: 657

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

"Libre à vous de croire les théories du complot Bilderbergien ou des fantasmes sur la Trilateral Commission, tout de même, un peu de rationalité."

Si l'information est vraie, ce n'est pas moi qui parle de complot, c'est Rockefeller lui-même.
Si elle est fausse, ce n'est pas moi non plus. J'ai commenté cette histoire sans fin sur le blog.

Si vous me dites qu'elle est fausse, je veux bien. Mais vous paraissez y opposer des arguments. Qui d'ailleurs ne la contredisent pas :

"Bof, promouvoir l’idée que les institutions mondiales doivent rendre des comptes aux citoyens, voir le papier de Nye sur le site de la Trilateral Commission, c'est assez inoffensif"

Le livre de Nye date de 2003. Soit 12 ans après la supposée déclaration de Rockefeller.
Il n'y a rien de contradictoire avec, au contraire : ce dernier aurait dit que maintenant qu'ils ont pu bâtir leur plan en secret, et maintenant que les gens sont "préparés" (ça fait dix ans que chacun sait ou sent qu'un gouvernement mondial de banquiers a pris la tête des affaires, d'une manière ou d'une autre), on peut enfin l'expliquer publiquement. Et dire publiquement que les institutions financières mondiales ne sont pas démocratiques, en blablatant pour dire qu'il faudrait les rendre plus démocratiques. Tout cela serait parfaitement cohérent.

"Si Rockefeller croyait avoir le NYT à sa botte, ben, c’est un poil raté."

Non, ce n'est pas ce qu'il semble dire, si vous parlez de la citation que j'ai faite, "un peu de rationalité"...
Je crois qu'il s'agirait plutôt, pour les cadres ayant participé à ces meetings :

- eux mêmes, de s'en tenir à la boucler sur les propos qui y sont tenus ;

- sans doute de canaliser l'information, en général, par des moyens bien plus insidieux, applicables (une pression directe sur de nombreux salariés ferait vite naître des bruits de couloir aux conséquences ennuyeuses - nul besoin d'intrigues de films d'espionnage pour faire des merveilles).

  Les simples lois du marché suffisent amplement pour dérouler le tapis rouge au projet du gouvernement mondial des banquiers.
  Lois de l'audimat (dictature de la majorité appliquée à la sphère culturelle - "pensée unique et vaseuse", l'info la plus vendeuse pour la majoritée n'étant pas la plus importante) : chasse au scoop généralisée et son corollaire, le plagiat constant des organes de presse les uns sur les autres ; concentration des possessions de médias ; logique de concentration industrielle ; précarisation des salariés de la presse, recours massif au pigisme, ...  Ajoutons le parachutage de gestionnaires non journalistes à la tête des organes publics comme privés. Toujours la logique de rendement industriel. Bref, je parle de soumission de la presse aux pouvoirs économiques, au sens général, sans même l'évoquer au sens d'un grand patronnat concentré ayant des projets de domination politique.
  Bourdieu a écrit pas mal de choses instructives, et je préfère nettement ses leçons à celles des Halimi ou Carles. Maintenant, les unes ne contredisent pas les autres. Question de hiérarchie des phénomènes.

Serait-il possible de ne pas trop forcer sur les citations en anglais ? Ce forum reste (encore) français, et je crois que cela pourrait gêner la compréhension de certains. Les références à des articles en anglais, là d'accord.

Dernière modification par sam17 (26-07-2006 20:42:14)

Hors ligne

 

#61 27-07-2006 10:33:58

alainguillou
Membre
Message n°1810
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 19-02-2006
Messages: 432
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Yes, Dear Citrouille,

...Je reviens sur nos comités d'éthique:

il n'y a que 39 membres en France, contre 115 en GB, mais tout ça est à révolutionner :

1) en France, le CCNE  revendique à travers certains de ses éminents membres, plus d'autonomie vis-à-vis de l'exécutif, plus de moyens pour jouer son rôle d'éducation populaire, et d'animateur des réflexions citoyennes, car l'éthique n'appartient pas à une élite, elle n'existe que par les pratiques sociales , et ce sont parfois les plus simples gens qui inventent des attitudes éthiques : l'enfermement de l'éthique dans un cocon -prison ne peut pas durer...

2) en Grande-Bretagne, les élites religieuses excluent le pluralisme, aussi nombreux soient les "spécialistes qualifiés" mis à contribution : il n'y a pas dans ces comités les confrontations nécessaires entre les tenants d'une vision "métaphysique"  , ceux d'une vision "scientiste" , et ceux d'une vision "socialiste": l'ethique est pourtant bien à chercher sur la ligne de crête où l'ensemble des humains peuvent reconnaître une ligne de conduite partageable... Les lobbies sont à l'affût pour s'approprier l'ethique.


... une « arme miraculeuse » (Aimé Césaire) pour la Résistance(...)contre ce qui endeuille l’être, souille, mutile, brise, l’élan de l’individu vers le « Champ des possibles »...(site de "poesie urgente")

Hors ligne

 

#62 28-07-2006 20:44:35

Citrouille
Membre
Message n°1811
Lieu: Belfast
Date d'inscription: 11-07-2006
Messages: 20
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Bonsoir Alain,

Juste en passant car j'ai une montagne monstre de repassage a me taper, mais il existe 190 comites d'ethique au Royaume-Uni, ce qui en fait vachement plus qu'un seul et unique en France. Je connais certains de leurs membres, une copine prof de philo en particulier dans le comite local d'ethique de Belfast.

Il existe une distinction entre revendiquer et avoir une reelle influence sur le cours des choses. Des "personalites" aussi emerites soient-elles choisies dans la clan Chirac resteront dans le clan "Chirac" une fois elues.

De quoi parlez-vous: les elites religieuses n'excluent pas une vision "socialiste", le socialisme (marxiste) n'existant pas (enfin plus ou presque plus a part quelques veterans ecossais) au RU. On ne va donc pas representer des ideologies qui n'existent plus par dogmatisme pluraliste. Sinon, pour les reformistes, le parti travailliste est au pouvoir et il faut quand meme remarquer que les services se sont nettement ameliores depuis l'arrivee au pouvoir de Blair alors que dans le meme periode la qualite des soins a decline en France. Dans le comite de Belfast, il n'y a pas de religieux, que des medecins, des infirmieres (y'a combien d'infirmieres dans le comite Chirac?), des philosophes et autres intellectuels + qques fonctionaires de la NHS.

Que savez-vous de ces confrontations? Quelles sont vos sources?

C'est quoi de l'"education populaire" un retour au pol-potisme? (C'est quoi de l'education non-populaire?)

Sam17, si vous nous lisez, dsl mais la j'ai un peu trop de travail, mais j'ai bien lu vos reponses, a bientot.

Dernière modification par Citrouille (28-07-2006 21:04:35)

Hors ligne

 

#63 29-07-2006 01:22:53

Citrouille
Membre
Message n°1812
Lieu: Belfast
Date d'inscription: 11-07-2006
Messages: 20
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Sam 17,

qques remarques. Je ne sais pas si l'information est vraie ou fausse, je sais qu'elle est relayee gratuitement sur tous les sites conspirationistes francopohones et anglophones. Peu importe. Sinon, z'avez le reste sur le blog. Pas facile de se retrouver dans votre systeme, un coup ici, un coup de baillonnette dans le blog.

"Si l’info était moins une marchandise, j’aurais sans doute plus d’assurance en la fiabilité de celle-ci." Que cherchez-vous a prouver? On ne sait rien de la veracite de cette citation. Je n'arrive pas a vous suivre.

"Lois de l'audimat." Quel est le probleme? Cela vous choque-t-il que Etienne Chouard mette un compteur en haut de cette page? Pas moi. On ecrit pour etre lu, meme sur un forum. Vous voulez repartir les richesses pour les donner a des medias independent des pouvoirs. Tres bien. Que se passe-t-il si personne ne lit ces journaux, si personne ne regarde ces emissions? Bigre, les impots du smicard auront ete bien utilises.

"pensée unique et vaseuse" ???? Nikonoff et Cassen?

"chasse au scoop généralisée" Heureusement qu'il reste encore des gens pour regarder les ventes d'actions d'un type comme Noel Forgeard? Nan? Sans doute de la soumission au Komplot des Bankiers allie au Grand Patronat ki kontrole le Grand Kapital ki kontrole le Moooonde. bailllement.

"le plagiat constant des organes de presse les uns sur les autres" Tout a fait d'accord, formation pourrie des journalistes en France. Fatigue aussi de lire des copier-coller d'agences dans Libe et dans le Fig. Heuresement, il reste les anglo-saxons qui ont les moyens via leur diffusion (et donc leurs lecteurs) d'envoyer des gens faire des enquetes.

"concentration des possessions de médias" L'union fait la force.


"logique de concentration industrielle" on se repete


"précarisation des salariés de la presse, recours massif au pigisme" Tout a fait d'accord avec vous, je soutiens tous les pigistes du Monde Diplo, journal qui ne possede presque pas de journalistes attitres.

"Ajoutons le parachutage de gestionnaires non journalistes à la tête des organes publics comme privés." Euh, c'est comme partout, ce n'est pas parceque l'on est un journaliste que l'on est automatiquement un bon gestionnaire (il existe plethore d'exemples et je pense evidemment a Liberation).

"Toujours la logique de rendement industriel." Non, c'est la logique du "cout-benefice" et cette logique la, on l'a tous. Vous comme moi, si vous ecrivez sur ce forum c'est que vous devez recevoir en retour de votre labeur une certaine satisfaction.

On n'arrive enfin a Bourdieu. En passant, je cherche quelqu'un pour co-ecrire un article dans une revue universitaire sur la domination de la sociologie dans la recherche en France, j'ai deja le titre "Bourdieu n'est pas Dieu" ca fait toujours rire mes potes etrangers qui comprennent. Toujours sidere quand je rentre en France que l'on ne parle que de ce type. Je suis alle au dernier congres de l'Association Francaise des Sciences Politiques a Lyon l'automne dernier. C'etait dingue cette soumission des chercheurs a l'imperialisme de la sociologie dans les sciences humaines. Deprimant, aucun sens critique.

Pfff, sur l'usage d'anglicisme, y'a pas foule on est trois a refaire le monde sur ce fil. Ok, je serai moins feignasse dans le futur.

Hors ligne

 

#64 29-07-2006 16:50:04

alainguillou
Membre
Message n°1814
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 19-02-2006
Messages: 432
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Citrouille,

merci de m'avoir répondu, mais vous traitez "les autres" avec désinvolture, et votre ton rapide" en passant", pour balayer les "chiures de mouches" ne convient pas à mon humble personne... je n'aime pas ce ton, et je plains de bon coeur les étudiants éventuels qui devraient l'endurer.

Je ne vous demande pas d'en changer, mais je m'interdirai de répondre plus longtemps à quelqu'un qui a tant de "hauteur de vue, car je ne suis qu'un sans-culotte, et la majorité des citoyens que l'on essaye d'intéresser à un "processus constituant" ne vont pas écouter un prof qui leur bave dessus, désolé !

(En douce, votre Tony Blair, il a affaire à des britanniques de plus en plus franchouillards !... Le pauvre, sa marque dans l'Histoire risque de ne pas démentir les préjugés franco-français sur l' équivalence Blair-Tatcher...).

Je sais, mon esprit n'est pas assez fin pour saisir le "gaulliste" en Chirac, ni le "démocrate" en Blair, et il est dépalcé de parler d'équivalence, quand il n'y a plus de valeur aucune, même si beaucoup ont a payer le prix fort de cette non valeur.

(Je parle d'éthique : à part le Comité National, il y a depuis longtemps en France des "comités d'éthique " locaux ou occasionnels. Mais revoyez le mot PLURALISME, et sachez que le comité d'éthique "chiraquien" a été créé par Mitterrand sous la poussée du Parlement à majorité de gauche...)

Désolé, mais vos sources, aussi prestigieuses soient-elles, me semblent souffrir d'au moins autant de "carences" que les miennes : resterait donc "la bonne foi" ?

Dernière modification par alainguillou (29-07-2006 17:01:20)


... une « arme miraculeuse » (Aimé Césaire) pour la Résistance(...)contre ce qui endeuille l’être, souille, mutile, brise, l’élan de l’individu vers le « Champ des possibles »...(site de "poesie urgente")

Hors ligne

 

#65 29-07-2006 20:19:30

Citrouille
Membre
Message n°1815
Lieu: Belfast
Date d'inscription: 11-07-2006
Messages: 20
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Alain,

Arrrf, faut pas vous vexer. Pardonnez moi de vous avoir pris d'en haut (de ma pile de repassage.) Je ne balaye pas les "chiures de mouches" (marrant cette expression, va falloir que je la resorte), je m'attaque simplement a votre argumentation.  Plaignez de bon coeur mes etudiants si vot' bon coeur vous en dit (avec 87% d'opinion "bonnes" ou "tres bonnes" pour le dernier semestre, je ne m'en fait pas trop de ce cote la.)

Rassurez-vous, vous pouvez toujours changer d'avis, car comme disait l'autre "il est interdit d'interdire."

Mais sans rire, si vous voulez convaincre une "majorité des citoyens (...) à un "processus constituant", je me permets de supposer que vous aller rencontrer quelques resistances, quelques oppositions qui seront sans doute beaucoup plus aggressives que mes naives remarques.

Tout a fait d'accord avec vous sur Blair, il y a de plus en plus de Francais(es) comme moi qui quittent la France pour le RU. En effet le RU offre un avenir pour les p'tits gars comme moi qui en veulent contrairement a la France.

Vous regrettez l'absence de "valeur": etes-vous pour un retour de l'ordre moral? Comment justifiez-vous votre superiorite morale?

Le Comite d'Ethique a ete cree par Mitterrand, ok, mais ses membres actuels ont ete adoubes par le souverain actuel siegeant au Palais de l'Elysee, je me trompe peut-etre?

Ou sont vos sources? Vous avez ecrit:
"il n'y a pas dans ces comités les confrontations nécessaires entre les tenants d'une vision "métaphysique"  , ceux d'une vision "scientiste" , et ceux d'une vision "socialiste""
Qu'en savez-vous? Ca vient d'ou, ca sort d'ou?  Je suis simplement curieux.

Hors ligne

 

#66 29-07-2006 23:22:13

alainguillou
Membre
Message n°1817
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 19-02-2006
Messages: 432
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Arrêtez donc de commettre ou de faire semblant de commettre l'erreur qui consiste à transposer le débat sur des questions de "supériorité".

Jamais , contrairement à ce que vous prétendez, je n'ai parlé de "supériorité", que ce fût d'une "exception culturelle", ou de morale.

Vous êtes fin pour décrire la finesse de votre pensée et grossier pour inventer la grossièreté d'autrui !

Regretter l'absence de "valeur", la perte de "sens" et la promotion de "petits gars médiocres " à l'abri de cette foire de marchands de tapis, ce n'est pas revendiquer une "supériorité morale", c'est défendre une vision qui affirme que "la dignité humaine n'a pas de prix" , mais que les "marchands d'information" doivent payer AUSSI ce que coûte l'éthique.

Sinon, ils auront un magistral coup de pied au cul, même si l'Histoire doit à cette occasion bégayer !

...Car les peuples menés en bateau , quand ils se réveillent en fond de cale, commettent la mutinerie qui s'impose: cela vaut autant pour BUSH que pour Blair and CO, qui commencent à ne plus savoir qu'inventer pour alimenter leur machine à désinformer, leur guerre de fausses nouvelles, et leurs "enseignants" fuyant les examens délocratiques de leurs pays d'origine pour profiter des promotions créatrices des "élites" qui commencent à briller au firmament de la mondialisation "made in conveniance flag".


... une « arme miraculeuse » (Aimé Césaire) pour la Résistance(...)contre ce qui endeuille l’être, souille, mutile, brise, l’élan de l’individu vers le « Champ des possibles »...(site de "poesie urgente")

Hors ligne

 

#67 29-07-2006 23:33:37

alainguillou
Membre
Message n°1818
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 19-02-2006
Messages: 432
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Citrouille,

Je ne me gargarise pas avec l'eau des "comités d'éthique", et je n'ai pas eu les illusions que vous semblez avoir sur leurs "vertus" , pas plus en GB qu'ailleurs ...Il n'est pas question de "supériorité", mais de "différence": en France, la différence m'intéresse, non pas pour une "supériorité" (dois-je encore insister ?), mais pour l'exception qu'elle représente (accidentellement, rassurez-vous, je ne suis pas Chiraquien !)cette exception , c'est le "PLURALISME".

On est "pluriel" à partir de 2...Or, effectivement, le "pluralisme exceptionnel" du Comité National d'Ethique" français, comme vous me le faites remarquer, il est "petit", mais enfin , lui, il existe:

il se résume à ce fait remarquable qu'un de ses membres, au moins, est porteur d'une alternative à la pensée unique qui est celle de Chirac et de vous-même, apparemment :

d'un côté, il y a ceux qui pensent "marchandise et liberté" dans un même "paquet cadeau", de l'autre, exceptionnellement (je ne dis pas "supérieurement), il y en a , qui pensent urgent, nécessaire et fécond le découplage "liberté" et "marchandise"... je m'excuse de résumer, mais j'ai une lessive à faire, et donc le temps presse !

... Et ce qui est exceptionnel, c'est que grâce à la confrontation , enfin, d'une pensée "alternative" qui, loin de se prétendre "supérieure", fournit des solutions viables pour que les scientifiques s'accordent avec les "moralistes" sur des pratiques qui assument ENFIN les "coûts de l'éthique", parmi l'ensemble des "coûts" opposés par "la réalité é-co-no-mi-que" à "la dignité humaine ", laquelle, vous le savez, "n'a pas de prix"...

Dernière modification par alainguillou (29-07-2006 23:44:27)


... une « arme miraculeuse » (Aimé Césaire) pour la Résistance(...)contre ce qui endeuille l’être, souille, mutile, brise, l’élan de l’individu vers le « Champ des possibles »...(site de "poesie urgente")

Hors ligne

 

#68 30-07-2006 14:40:50

sam17
Membre
Message n°1823
Date d'inscription: 06-02-2006
Messages: 657

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Citrouille,

what about the topic "Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement" ?

Je n'ai pas compris encore ce que les comités d'éthique avaient à voir avec le sujet.
Je pense que la moindre des choses serait que si ce sujet a des rapports avec celui du volet, ceux qui en parlent présentent ces liens, et dégagent une ou des problématique(s) qui permette(nt) de se raccrocher à celle qui est posée. Ou au moins qu'ils signalent au travers de ce débat l'absence d'un volet essentiel. Volet qu'ils peuvent ouvrir eux-mêmes.

À part ça, comment trouver des moyens intelligents, justes (donc qui ne menacent pas la qualité de l'information et l'accès à celle-ci) pour rendre les médias (du moins certains médias, dits de presse, pour lesquels le devoir d’informer prime sur tout le reste) indépendants des pouvoirs économiques ?

Notion de "pouvoirs économiques" qui, il me semble, doit être déclinée. Il ne s'agit pas de s'en tenir à parler d'une "propagande patronale" - c'est mon opinion, c'est pourquoi j'ai ouvertement fait cette remarque (à Étienne qui a proposé cette formule) -, ou bien celle-ci elle-même est un phénomène déjà complexe qui doit être décliné.

Pour parler vulgairement, quand je déclame du Bourdieu, je ne vous envahis pas avec du Carles ou du Halimi. Je pense sincèrement que ça permet un débat plus constructif s'agissant de ce projet... Quant à la dictature des sociologues, Bourdieu la déplorait aussi... Il était philosophe fait sociologue, pas sociologue fait politologue de comptoir.

Merci pour vos remarques sur le cas Bourdieu, je les trouve très constructives et en rapport avec la question.
Les philosophes modernes qu'on a regroupé sous le label "L'école française" ont ainsi été désignés parce qu'ils étaient des stars dans quelques facs américaines, alors qu'ils étaient encore inconnus en France. So what ?
Vous nous dites que la presse anglo-saxonne est à bien des égards de meilleure qualité que la Presse française.
Chomsky dit la même chose. Sur un exemple que j'ai oublié, il a même repris la synthèse d'un travail de recherche qui montrait que les journaux français avait été les plus minables, et que Libé s'était par ailleurs classé nettement au dessous du Figaro.

Vous nous dites que la presse américaine travaille mieux parce qu'elle vend mieux : bon point, c'est déjà en rapport avec le sujet.
Seulement, comme sur le volet "économie", vous avez tendance à noyer les questions en relativisant par des exemples de moins pire.
Ne nous faites pas croire que la presse américaine publie toujours les infos dignes d’être publiées, ce serait non pas perdre votre temps, mais nous valoir des centaines de contre arguments étayés. Le seul problème est qu’on a tous du boulot par ailleurs.

Le problème de base, non pas le symptôme, c’est la dépendance économique et le traitement de l’info comme un vulgaire produit, mode dont vous n’avez pas montré qu’il ne nuit pas à la garantie de l’application du devoir fondamental de la presse, celui d’informer, quel que soit le coût politique, personnel, entrepreneurial, financier, ...

Quand on parle de subventions publiques (qui ne formeraient qu'une part du financement), c'est drôle :

- voilà deux fois que vous parlez de faire peser les subventions à la presse… sur les impôts des smicards. Quels impôts ? Et c’est tout de même très orienté comme remarque. C’est juste de la provoc’ ? Que l’UNEDIC, privée, soit rendue autonome, et répercute les charges sociales des salariés du secteur culturel sur leurs propres cotisations de précaires, ça, vous n’en parlez pas… Sans doute parce que "la qualité a un prix" et vive la culture marchande, même si elle tue la culture non marchande qu’on met en compétition avec dès lors qu’on refuse le principe des services publics en tous domaines (si vous refusez le service public dans le domaine de la culture, vous le refusez partout… donc vous n’êtes pas un libéral, mais un néolibéral qui le revendique) ;

  - moi je pense "impôt progressif" (principe juste, même pour un libéral, qui n’ignore pas que la main invisible crée de l’inégalité, et pas seulement de la richesse moyenne, de même qu’il sait que la grosseur du fonds de roulement est ce qui permet surtout de tirer les plus forts bénéfices et d’investir avec moins de risques une partie substantielle de ses fonds sur les secteurs à risque – lisez donc la parabole du casino sur le journal d’Etienne) et je prends l'exemple, tout de même plus réaliste,  représentatif,… d'une ponction sur de l'argent de Lagardère, milliardaire français qui fait aussi 3e éditeur mondial, accessoirement possesseur de nombreux journaux français et maisons d'édition, membre du directoire d'EADS, qui s'était vu offrir un cadeau en or par le gouvernement Jospin. Ce même Jospin qui cet été, dans son bouquin où il moque ouvertement les nonistes de gauche qui s’acharnent à vouloir faire élire une véritable Constituante européenne, déplorait (paragraphe fameux "de la nouvelle aristocratie", envolée accessible en achetant son bouquin - 'té, pour un type qui a eu des années pour s'expliquer devant les citoyens et pour proposer des réformes), que la presse française soit notoirement concentrée aux mains de quelques industriels.

Si vous voulez, on continue de parler des symptômes et on laisse de côté les problèmes de base...
La problématique  du volet est clairement posée, mais je conçois qu'elle est embarrassante. Commencez donc par la remettre en question directement, je suis sûr que ça permettra un débat plus constructif dans le cadre du projet global.

Parce que la question que je me pose de manière récurrente, c’est : "Citrouille vient-il contribuer à ce projet, ou joue-t-il les trouble fête sans rien proposer ?".
À ce sujet, vous pourriez nous expliquer un peu cette phrase, adressée à Alain : "Je ne vous reproche a vrai dire rien mais je veux simplement engager dans un débat pour voir a quelle sauce les partisans de la liberté - dont je fais partie - vont être mangés si des fois vous arrivez a imposer votre Constitution a la France, a l'UE, au monde... "
Parce qu’à part "tout est dans le "votre" (constitution) et dans le "imposer"…" je ne vois pas quoi répondre. Bref, c’est encore de la provoc’, ou bien c'est une attitude qui n'encourage pas trop à s'investir dans le dialogue.

Je ne pense pas que ce forum soit une menace pour quiconque, et je ne pense pas qu’il ait assez de pouvoir pour que, non content de ne pas aider à y construire, on s’emploie à contribuer à saper son projet. Expliquez-moi, Citrouille.

Vous avez écrit qu’on s’appliquait ici à "réglementer la presse". Un journaliste miteux avait écrit la même chose. Je ne vois absolument rien qui permette de sortir un pareil raccourci : c’est un mensonge.
La problématique de ce volet ne parle que d’indépendance, de protection. Et elle répond clairement à des principes déjà proclamés par la Charte de Munich, qui est je crois une Charte élaborée et adaptée par des gens de la presse, librement.
C’est une charte des droits et des devoirs du journaliste, que je vous conseille vivement de lire si vous ne l’avez pas déjà fait.

Poser les droits et les devoirs (en l’occurrence, le devoir d’informer, quoi qu’il en coûte politiquement et économiquement), c’est la première étape de tous les volets de ce forum. La seconde, c’est de chercher comment les rendre applicables.

Dernière modification par sam17 (30-07-2006 22:48:46)

Hors ligne

 

#69 31-07-2006 17:12:21

Dégadézo
Membre
Message n°1829
Date d'inscription: 30-06-2006
Messages: 26

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Bonjour à tous et toutes
Aux courageux (euses) venu(e)s jusqu'ici.

Aucun vecteur, source, média, d'informations n'est neutre.

Je pense que des chaînes publiques financées correctement  avec leurs propres moyens de production et de diffusion est une bonne base pour faire pendant aux inconvénients du système purement marchand...

Redéfinir et appliquer les lois anti-concentration serait aussi une bonne chose (au lieu de pondre des rapports bidons qui disent que tout va bien).

Je pense aussi à ce qui se passe avec les radios libres ces derniers mois.

Je crois qu'au delà de ces arguments, il faudrait constituer "des régies de diffusion" : au moins une nationale et une dans chaque région qui fonctionneraient avec des programmes conçus par des associations qui auraient ainsi une tribune pour s'exprimer, sans critère de sélection marchand.
Les moyens nécessaires ne devraient pas être considérables et reposer davantage sur un nombre de petits studios d'enregistrement "semi-pro" accessibles, plus que réellement sur de gros moyens de production ( d'où le double interet régional-national ); étant donné l'énormité du marché publicitaire une faible taxe suffirait.

Avec des cannaux sur la  t n t ; l' adsl ; le cable ; faisant partie des bouquets gratuits, contrairement à  ce qui a été fait jusqu'a présent, merci au CSA pour avoir refusé toute candidature non commerciale...
Et pas (peut-être) sur le réseau hertzien lorsqu'il sera oficiellement moribond, comme les choses semblent se présenter ... au mieux ... actuellement.

Pour ce qui est de l'information et de la qualité des programmes en général je vais attendre octobre et lire ce qui va ressortir des états généraux des médias voir l'adresse ci dessous:
http://www.observatoire-medias.info
un précédent message signale un site spécifique.

Pour ce qui est de la partie constitutionnelle, la partie concernant "les régies" (établissements publics indépendants ?) et l'indépendance en général des médias publics ainsi que l'idée de bien commun de l'information seront peut-être les idées fortes du futur paragraphe média.

d'ici là bonne châleur...
A+
PS: Y'a plein de smiley mais vous les avez pas vus.

Hors ligne

 

#70 02-08-2006 14:54:18

Citrouille
Membre
Message n°1836
Lieu: Belfast
Date d'inscription: 11-07-2006
Messages: 20
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Sam17,

Merci pour l'entree en matiere tres Cerbere, du coup voila ma reponse "Mais m'sieur c'est pas moi kai kommence, c'est Alain ki s'est mis a parler choucroute (comites d'ethiques, don du sang) alors kon parlait medias."

Voir recette No 1760:
http://etienne.chouard.free.fr/forum/vi … 1760#p1760
"Les "comités d'éthique "créés aux Etats Unis comme en GB sont tenus en laisse par les pouvoirs et une seule "école" y règne en maître expert; celle qui vise à noyer le vieux "libéralisme" dans un vrai néo conservatisme via "l'ultra libéralisme."

Evidemment ce genre d'affirmations (charabiat), sans liens, sans preuves ne peut rester sans contradictions, nan?

Petits sondage:
Combien-y-a-t-il de journalistes participant a ce forum? Il est-ou le "miteux", sans doute un corrompu par le pouvoir des financiers.

"Ne nous faites pas croire que la presse américaine publie toujours les infos dignes d’être publiées"
Chiche, sortez les exemples.

"Le problème de base, non pas le symptôme, c’est la dépendance économique et le traitement de l’info comme un vulgaire produit, mode dont vous n’avez pas montré qu’il ne nuit pas à la garantie de l’application du devoir fondamental de la presse, celui d’informer, quel que soit le coût politique, personnel, entrepreneurial, financier, ..."

Merci de retourner la question:

Watergate? Source: information marchande.
Actions de Forgeard? Source: information marchande.

Etc, etc...

Je ne parle pas de l'UNEDIC car c'est hors-sujet big_smile
Vous allez interdire la TVA aussi?

Je ne refuse pas que l'argent des contribuables puissent subventioner la culture, c'est une question de niveau. Pas d'accord pour creer des castes de privilegies (intermitents du spectacle par ex).

Vous parlez impot, vous vous etes goure de fil, je crois.: "what about the topic "Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement""

Je ne sape pas le projet, je le questionne. Vous me prêtez pour le coup beaucoup trop de pouvoir.

Hors ligne

 

#71 06-08-2006 20:56:49

Dégadézo
Membre
Message n°1848
Date d'inscription: 30-06-2006
Messages: 26

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Bonjour

Je crois que le meilleur moyen de laisser la pluralité est de fournir un moyen de diffusion aux "médias indépendants ou associatifs".

Il serait possible de s'aider dès le début des radios libres et associatives et des télé aussi mais je ne connais que Zaela tv. Des chaines locales comme télé marseille ne sont pas indépendantes donc ne participeraient pas, télé toulouse doit être aussi d'un grand groupe de média .

Dans mon idée ces émissions seraient faites sans frais de diffusion ou autres, mais il ne serait pas accordé de subventions, des moyens matériels d'enregistrer et pourquoi pas "un decor simple, personnalisable".

Si d'autres personnes pouvaient réfléchir aux moyens de financements sans publicité, des recettes qui ne viendraient pas des collectivités non plus, car qui paie contrôle, ces derniers mois furents instructifs avec l'attribution des aides (au pluralisme) ...

Watkins dit bien que les chartes et autres comités ne servent qu'à faire croire au public une éthique inexistante et qui servent d'alibi aux pires dérives sensationnalistes, avec une fois ou deux par an un méa-culpa pendant ... au moins deux journaux télévisés consécutifs ...

Pardon, j'ai vu CANAUX dans le précédent message.

Bonne journée.

Hors ligne

 

#72 22-11-2006 01:38:21

Étienne
Message n°2241
Lieu: Trets (France, 13)
Date d'inscription: 28-01-2006
Messages: 1660
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

"Loin de refléter l'état d'esprit du public, la plus grande partie de la presse française ne reflète que l'état d'esprit de ceux qui la font. À une ou deux exceptions près, le ricanement, la gouaille et le scandale forment le fond de notre presse.

À la place de nos directeurs de journaux, je ne m'en féliciterais pas : tout ce qui dégrade en effet la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude.

Une société qui supporte d'être distraite par une presse déshonorée et par un millier d'amuseurs cyniques décorés du nom d'"artistes" court à l'esclavage malgré les protestations de ceux-là mêmes qui contribuent à sa dégradation."

Camus

Texte cité par Max Gallo dans l'émission "L'esprit public", sur France Culture le samedi 19 novembre 2006
(http://www.radiofrance.fr/chaines/franc … n_id=47280),
extrait du livre "Avec Camus : comment résister à l'air du temps ?" (Gallimard), écrit par Jean Daniel (Le Nouvel Obs) avec Albert Camus (Combat).

Hors ligne

 

#73 23-11-2006 01:36:47

Jacques Roman
Membre
Message n°2242
Date d'inscription: 06-02-2006
Messages: 4259

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Etienne (bonjour).

Je ne partage pas cette opinion de Camus sur la presse, pour la même raison que je ne partage pas votre avis sur les politiciens : on trouve de tout.  JR

Hors ligne

 

#74 18-12-2006 22:15:03

Dégadézo
Membre
Message n°2290
Date d'inscription: 30-06-2006
Messages: 26

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

A la fin de la deuxieme guerre mondiale de nouveaux journaux indépendants sont apparus avec des aides de l'état afin de faciliter le pluralisme.
Un peu plus tard... les aides existent toujours mais les journaux appartiennent à un nombre restreint de personnes.
les moyens de diffusion marchands ne feront jamais autre-chose qu'un produit abrutissant pour rendre les publicités attrayantes par contraste ( car une publicité sera d'autant mieux mémorisée que l'émission avant était indigeante et elle même évocatrice (de préférence par les sentiments)).

En plus de tenir compte de ce que diront les "gens qualifiés" et les "acteurs" des médias suite aux états généraux je propose fournir aux acteurs associatifs des moyens de diffusions le plus large possible et surtout le plus facilement accessible possible (télé, radio, internet ...).

Hors ligne

 

#75 22-09-2007 23:17:16

Étienne
Message n°2633
Lieu: Trets (France, 13)
Date d'inscription: 28-01-2006
Messages: 1660
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Instituts de sondages privés = outils de propagande éhontée

Premier indice, assez incroyable :
« La patronne du MEDEF est aussi la patronne de l’IFOP »
http://www.ifop.com/europe/groupeifop/parisot_fr.htm
Pas besoin de commenter cet élément factuel simple à comprendre.

Voir aussi ces quelques liens intéressants sur l’outil grossier de manipulation de l’opinion qu’est assez clairement l’« institut de sondage » Opinion Way :

« Un exemple consternant de sarkolâtrie servile méthodiquement confortée par des sondages évidemment bidons. »
http://tf1.lci.fr/infos/france/politiqu … 90,00.html
C’est aussi caricatural et irréel que pouvait l’être la propagande soviétique…
Mais cette « information » digne d’une république bananière, c’est chez nous et en ce moment…
Ces imposteurs nous prennent vraiment pour des imbéciles avec leurs énormes ficelles.
Regardez ça, c'est marrant tellement c'est gros hmm


« De la désinformation à la propagande, il n'y a qu'un pas... »
http://blog.france2.fr/libexpres/index. … a-quun-pas

« Scoop : les futurs sondages Opinion Way »
http://www.lalettrevolee.net/article-10369780.html


« Sondages : des interprétations scientifiquement infondées et politiquement nocives »
par Patrick Champagne, sur Acrimed :
http://www.acrimed.org/article2620.html

« Sondages : de qui se moque-t-on ? »
http://www.monde-diplomatique.fr/carnet … 1-Sondages
avec plusieurs liens connexes très intéressants.



La seule solution acceptable pour des citoyens émancipés,
c’est de prévoir dans la Constitution (au plus haut niveau du droit, donc) des instituts de sondage publics,
institutions étroitement contrôlées et rendues totalement indépendantes des pouvoirs en place :
indépendantes des pouvoirs politiques et indépendantes des pouvoirs économiques.

On doit sûrement faire de même avec les grands médias d’information : télévision et statistiques.

Amicalement.
Étienne

Hors ligne

 

#76 23-09-2007 12:21:55

Étienne
Message n°2637
Lieu: Trets (France, 13)
Date d'inscription: 28-01-2006
Messages: 1660
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

« Concentration dans le Grand Sud-Ouest : une atteinte grave au droit à l’information »

Une alerte lancée par Acrimed-Toulouse :
http://www.acrimed.org/article2713.html

« L’imminence du rachat du groupe Midi Libre par le groupe Sud Ouest, alors que ce dernier vient de se rapprocher du groupe La Dépêche du Midi en constituant le GIE (groupement d’intérêt économique) Média Sud Europe, ne peut qu’inquiéter les lecteurs de la presse quotidienne régionale et départementale de cette vaste région du grand sud ouest de la France, et plus généralement, tous ceux qui sont attachés au pluralisme de l’information.

L’axe Bordeaux - Toulouse - Montpellier ouvre, aux dires même des acteurs de ce rapprochement, une autoroute à toutes les « rationalisations » et « synergies », lourdes d’atteinte au droit à une information complète et indépendante de tous les pouvoirs. (Lire la suite...) »

Hors ligne

 

#77 27-09-2007 19:07:31

Étienne
Message n°2647
Lieu: Trets (France, 13)
Date d'inscription: 28-01-2006
Messages: 1660
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

ZALEA Tv a décidé de se dissoudre

Je viens de recevoir le message suivant, que je retranscris intégralement.

ZALEA Tv a décidé de se dissoudre

Réunie en Assemblée Générale le 23 septembre 2007, l'association Zalea TV, éditrice de la télévision libre nationale du même nom, a décidé de se dissoudre parce qu'elle n'était plus du tout adaptée au contexte politique et technologique actuel.

Les coups de barre à droite successifs depuis l'alternance de 2002 ont anéanti tout espoir de création d'une grande chaîne nationale de télévision alternative, non-marchande et citoyenne, dans un avenir proche.

Depuis la légalisation des chaînes associatives au printemps 2000, Zalea TV a tout tenté pour se faire autoriser par le CSA en diffusion hertzienne permanente et pour être reprise sur le câble et le satellite.

Mais pour des raisons qui mêlent des intérêts politiques, financiers et idéologiques, aucune véritable télévision associative diffusant les programmes du Tiers Secteur Audiovisuel n'a finalement puvoir le jour en France.

Le CSA a mis le point d'orgue à ce verrouillage en rejetant pour la troisième fois la candidature de Zalea TV à la TNT juste après les élections présidentielles de 2007.

Au point où en est arrivé le PAF, c'est maintenant à une véritable refondation du système télévisuel français dans son ensemble qu'il faut oeuvrer.

Ce système quasi-totalitaire, à la fois anesthésiant socio-culturel et démobilisateur civique, nuit gravement à la vie démocratique du pays et au véritable débat d'idées.

D'autre part, la prolifération récente des sites internet de vidéos partagées apporte une solution temporaire à la libre circulation des images. Cette solution est loin d'être satisfaisante au regard du droit à l'information du grand public, mais elle a le mérite de rendre possible une assez large diffusion des productions non-alignées, non-formatées, non-commerciales et censurées. Ce qui était l'une des missions principales de l'ONG Zalea TV.

Les membres de Zalea TV ne jettent pas l'éponge pour autant. Ils sont en train de se recomposer par la création de plusieurs structures s'inscrivant dans l'univers des médias libres et du combat plus général pour le pluralisme et l'indépendance des médias et de l'information.

-> Les grandes étapes des combats de Zalea TV depuis sa création début 2000 : http://www.zalea.org/spip.php?article76

-> Le site web archive de Zalea TV avec tous les textes fondateurs et tous les programmes diffusés : http://www.zalea.org

-> Le film qui résume l'Assemblée Générale de dissolution : "Zalea s'éclate" : http://www.dailymotion.com/ACJNEWS/vide … ea-seclate



Cette nouvelle ne doit pas vous rendre triste ! Nous allons vite rebondir sur des nouvelles initiatives que nous tarderons pas à vous communiquer...

Nous vous remercions une dernière fois pour les soutiens que vous avez  exprimé pendant ces années,  et qui nous ont permis de tenir dans un environnement relativement hostile... Grâce à vous, nous avons poussé le bouchon au plus loin que nous pouvions le faire dans ce contexte.  Nous espérons avoir contribué , le mieux qu'on a pu, à une prise de conscience générale  du  rôle que jouent les médias dans notre quotidien, et  à la nécessité de créer des médias libres, critiques,  vraiment indépendants, et  sans cesse en mouvement...

À bientôt pour de nouveaux combats !

L'équipe de Zalea Tv

Sans démocratie audiovisuelle, pas de démocratie.
Sans médias libres, pas de liberté.
Sans télés alternatives, pas de pluralisme...

Hors ligne

 

#78 01-10-2007 09:33:33

Étienne
Message n°2651
Lieu: Trets (France, 13)
Date d'inscription: 28-01-2006
Messages: 1660
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Nicolas Sarkozy, principal sujet des journaux télévisés français

http://www.voltairenet.org/article151809.html

L’Institut national de l’audiovisuel a étudié les journaux télévisés français du soir des six chaînes hertziennes durant les quatre premiers mois de la présidence de M. Sarkozy (mai à août 2007).

Nicolas Sarkozy y est apparu :
79 fois en mai 2007
46 fois en juin
55 fois en juillet
44 fois en août, alors qu’il était « en vacances »
Soit un total de 224 fois en quatre mois

Comparativement, lors des quatre permiers mois de son premier mandat, Jacques Chirac est apparu :
34 fois en mai 1995
23 fois en juin
32 en juillet
5 fois en août
Soit un total de 94 fois en quatre mois

L’exposition médiatique de Nicolas Sarkozy s’est faite aussi bien aux dépends de ses ministres que de l’opposition.
Par le passé, le président de la République disposait d’un accès aux médias audiovisuel souvent jugé excessif, désormais les journaux télévisés sont centrés sur ses faits et gestes, comme c’est la pratique dans les régimes autoritaires.

Ces chiffres sont publiés alors que le Parti socialiste a saisi le Conseil national de l’audiovisuel (CSA) pour protester contre le déséquilibre de l’information.

Hors ligne

 

#79 01-10-2007 09:44:03

Étienne
Message n°2652
Lieu: Trets (France, 13)
Date d'inscription: 28-01-2006
Messages: 1660
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Nicolas Sarkozy étouffe les journalistes français

http://www.voltairenet.org/article151699.html

Dans une conférence de presse commune, les six syndicats français de journalistes (SNJ, SNJ-CGT, USJ-CFDT, SJ-CFTC, SPC-CFE-CGC, SJ-FO) ont dénoncé les menaces qui pèsent sur l’indépendance des journalistes et le pluralisme de la presse. Selon David Larbre (SNJ, majoritaire), la situation n’a jamais été aussi grave depuis la Seconde Guerre mondiale.

Les journalistes ont énuméré une longue liste d’exemples mettant en évidence trois tendances :

Censure des articles jugés défavorables par le président Nicolas Sarkozy (ainsi l’interdiction de publication d’un article sur Cécilia Sarkozy par la direction du Journal du Dimanche ou d’un sondage sur Nicolas Sarkozy par la direction de La Tribune) ;

Tentatives judiciaires de rompre le secret des sources (avec notamment la perquisition au siège du Canard enchaîné à la demande des avocats du président de la République) ;

Main-mise de Nicolas Sarkozy et des grands industriels qui lui sont liés sur les principaux organes de presse (allant jusqu’à la nomination du directeur adjoint de campagne de Nicolas Sarkozy à la direction de la principale chaîne de télévision, TF1).

Les journalistes sont d’autant plus vulnérables à ces pressions que la moitié d’entre eux sont soit au chômage, soit employés avec des contrats précaires.

Interpellée par l’intersyndicale, le « ministre de l’Information », Christine Albanel, a refusé de recevoir les représentants de la profession.

Hors ligne

 

#80 01-10-2007 14:41:14

orbi
Membre
Message n°2653
Lieu: brest
Date d'inscription: 24-05-2006
Messages: 504
Site web

Re: 2E Les médias d'information doivent être libres, politiquement et économiquement

Sur les médias libres.

Hier soir j'ai fait paraître une chronique su Bellaciao.  c'est mon texte "Octobre; une tempête nommée "Edouard".

ce matin, il y a eu deux commentaires anonymes m'accusant d'être un sous marin de mouvements "ultra libéraux",  et qu'il fallait faire attention.  Ce sont des commentaires diffamatoires et insultants de "révolutionnaires obtus et débiles".  Il n'empêche que Bellaciao a tout de  suite, sans même chercher à me contacter, supprimer mon article.  Je suis totalement ecoeuré. 

je crois surtout, voyez vous  que nos révolutionnaires vieux aigris "en culottes courtes",  qui trompent le peuple exactement de la même manière que  ces gens de droite qu'ils font semblant de critiquer.   

Il n'y a pas de médias libres.  Qu'est-ce que vous racontez !!  La personne qui lance un journal a des idées et des convictions qu'il veut faire partager. Quand cette personne a en plus des intérêts ( même les apparatchiks en ont) il filtre les idées et initiatives qui arrangent ses intérêts.

Ce que l'on peut faire, c'est dénoncer comme vous le faites les pouvoirs d'influence, mais c'est un peu tout. Il reste à défendre le service public et à le protéger des pressions économiques , financières.  Il reste aussi a lancer ses propres magazines et journaux.  c'est pour cela que le Net représente un espoir.

Dernière modification par orbi (15-10-2007 12:59:35)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB 1.2.12
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr