Forum du plan C : pour une Constitution écrite par et pour les Citoyens

Ce n'est pas aux hommes au pouvoir d'écrire les règles du pouvoir.
Les membres de l'Assemblée constituante doivent être tirés au sort
et, bien sûr, inéligibles aux fonctions qu'ils instituent eux-mêmes.

Vous n'êtes pas identifié.

Bienvenue :o)

Bonjour :o)
Ici, depuis le 1er janvier 2006, nous parlons d'un sujet que les politiciens de métier voudraient bien garder pour eux : nous parlons de la Constitution, de ce texte absolument fondamental pour tous les citoyens (et pourtant complètement négligé par eux), de ce texte qui pourrait nous protéger tous contre les abus de pouvoir si nous le faisions nôtre au lieu d'en abandonner la maîtrise à ceux-là mêmes qu'il est censé contrôler.
Nous discutons principe par principe, méthodiquement. Nous avons d'abord suivi le plan de mon document "Les grands principes d'une bonne Constitution", mais nous avons ensuite élargi nos thèmes à partir de vos réflexions, critiques et suggestions. C'est simplement passionnant. Ce que nous avons mis au clair sur la monnaie, sur le vote blanc, sur les vertus méconnues du tirage au sort et sur le référendum d’initiative populaire, par exemple, est enthousiasmant.
Le prolongement de cette réflexion constituante, c’est d’écrire enfin nous-mêmes un exemple de constitution, article par article. C’est ce qui se passe sur la partie wiki-constitution de ce site. Je vous invite à venir y participer également, ne serait-ce que sur un article ou deux. Vous verrez, c’est passionnant ; on sent vite qu’on est là sur l’essentiel, sur la seule vraie cause (et aussi la solution !) de nos impuissances politiques.
C’est un projet pédagogique en quelque sorte, un objet concret, réel, qui montre que 1) c'est possible : des hommes dont ce n'est pas le métier peuvent écrire une Constitution, et 2) c'est beaucoup mieux : quand ils n'écrivent pas des règles pour eux-mêmes, quand ils n'ont pas un intérêt personnel à l'impuissance des citoyens, les délégués constituants écrivent les règles d'une authentique démocratie. Merci à tous pour ce travail formidable.
Amitiés. Étienne.
[19 août 2012 : ATTENTION : pour cause de spam ultra-actif mi 2012, je FERME la possibilité aux nouveaux venus de créer un compte sans moi : il faut m'écrire à etienne.chouard@free.fr (EN ME DONNANT LE PSEUDO QUE VOUS VOULEZ) et je créerai votre compte à votre place. Il faudra ensuite venir ici pour définir un nouveau mot de passe. Désolé, mais les spammeurs deviennent infects et je n'ai pas le temps de gérer les spams (je préfère vous aider un à un à nous rejoindre). Au plaisir de vous lire. ÉC]

#1 14-08-2008 13:50:59

Jacques Roman
Membre
Message n°4344
Date d'inscription: 06-02-2006
Messages: 4259

Art. 01 Peine de mort...

Modifier l'Article premier comme suit :

Article premier [proposition JR 140808]

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité
devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte
toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions
électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales.

L'abolition de la peine de mort est un principe constitutionnel.

Explication

Cette proposition est à lire en rapport avec la proposition JR 140808 de  suppression de l'Article 66-1 actuel et l'explication correspondante.  JR

Cliquez ici pour voir la page Wiki correspondante.

Hors ligne

 

#2 14-08-2008 14:18:47

orbi
Membre
Message n°4348
Lieu: brest
Date d'inscription: 24-05-2006
Messages: 504
Site web

Re: Art. 01 Peine de mort...

d'accord

Hors ligne

 

#4 14-09-2008 10:43:31

CM
Nouveau membre
Message n°4816
Date d'inscription: 02-09-2008
Messages: 7

Re: Art. 01 Peine de mort...

La race humaine n'existe pas, c'est fini, jeté, échoué du racisme scientifique.
Le mot race n'a donc rien à faire dans ce texte

Par contre je pense qu'il serait bien d'en revenir aux idéaux laïques, c'est-à-dire de spécifier : sans conditions de naissance ou de fortune, ce serait plus claivoyant

Je sais : le critère de fortune, l'aristocratie, les usuriers, toute la lutte des classes,  c'est fini, aujourd'hui les créateurs de richesses sont si bons, ils sont si bons, mais si bons, ...
pourquoi revenir avec ces sales idées, d'une égalité en droit sans condition de fortune,
Y a qu'à oublier, s'éparpiller  plutôt qu'énoncer une égalité de naissance sans condition de fortune...,
Allons-y, énumérons toutes les inégalités de naissances possibles de la nature même parmi les possibles, féminin, masculin, yeux bleus, yeux marrons, handicapé, non-handicapé, n'importe quoi, pourvu qu'on énumère, qu'on énumère et que la liste soit longue...

Surtout revenons-en aux races humaines ; les races humaines n'existent plus mais revenons-y, le racisme scientifique, l'angle facial, le nègre entre le blanc et le singe, le néodarwinisme social, c'était bon, ah c'était si bon, allons-y, oui, redemandons, car combien c'était bon, comme c'était bon, ...

Est-ce que vous rappelez-vous seulement  l'angle facial ? Avant la seconde guerre mondiale, une théorie scientifique, aujourd'hui répudié sous le nom de "racisme scientifique".
Ce n'est pas Hitler, c'est lors de la classification des espèces, des grands savants Linné, Darwin ...., vertébrés, invertébrés, à sang froid à sang chaud,..  pourquoi, comment, ... quel critère, quelle mesure ?

Et dans tout ça l'angle facial, Galton, le néodarwinisme social, les races, l'angle facial,
puis Hitler, et Hitler et Hitler et Hitler et rien qu'Hitler (comme si nous étions innocent de tout ?)...

La Science (et pas seulement le nazisme, la théorie nazie..) s'est mis bien bas, et elle a répudié le racisme scientifique et vous n'en savez rien, rien de rien, vraiment je m'en étonne. (J'ai lu un autre livre de 1910, un livre d'école du côté de mon père, une école catholique En gros les nègres sont un peu bêtes mais tellement gentils, l'esclavage existe encore, quoique un livre de l'enseignement catholique, l'esclavage doit être aboli, le duel existe encore, lui aussi  comme tout comme l'esclavage est  franchement découragé, présenté comme immoral, comme vraiment mal, voire même très mal, à proscrire)

Cela cependant qu'obnubilé d'un critère racial qui n'existe plus vous en oubliez la lutte des classes, le retour au vote censitaire, la résurgence d'une société féodale, les marchands d'esclaves ? Je m'interroge et je m'inquiète.
Pourquoi ce mot "race", plutôt que "naissance", pourquoi cette absence à considérer la ségrégation de classes, le mur de l'argent, d'hyper-riches à extra-pauvres comme une ségrégation effective, quelle importance ou surtout pourquoi  ce mot de "religion", ceux qui n'ont pas de religion, les laïques, vous les jetez aux oubliettes, ils n'existent pas ou alors ils sont discriminés par principe.

Je l'avoue, là aussi, je suis agacée, je demande haut et fort la liberté de conscience (et non pas la liberté de religion, comme aux USA, j'en ai plus que mare de la propagande US, et cela d'autant plus que cette propagande fonctionne à fond et que sur ce site, que je pensais laïque, c'est idem Sarko, on régresse à la liberté de religion, la liberté de conscience, c'était pour les nouilles, les laïques, les athées, les agnostiques, c'était vraiment du pipi de chat, allez hop aux oubliettes, l'Amérique, l'Amérique, c'est tellement beau

Ci-dessous dictionnaire d'histoire naturelle  (vers 1910, l'ouvrage n'est pas daté, mais à cette définition Homme, il est mentionné cette date de 1908, je dis 1910 c'est peut-être c'est 1920, 1930, je ne sais pas, c'est un esprit puant de colonialisme, dégoulinant de racisme scientifique, répudié depuis plus de 60 ans = depuis 60 ans, le mot race n' a rien à faire dans un texte de loi, il n'y a pas à plus à parler de races humaines, les races humaines n'existent pas). C'est une copie, je ne sais pas intégrer une image scannée dans un message (Étienne Chouard étant débordé, les mels ont peu de chance d'aboutir...)

(Extrait)

"ANGLE FACIAL.

Le squelette de la tête est formé de deux parties chez tous les Mammifères : le crâne proprement dit, réceptacle du cerveau, et la face, qui réunit les principaux organes de sens et l’appareil de mastication. Leur développement est en raison inverse et leur situation respective en rapport avec ce développement. Chez l’homme, le crâne est volumineux et placé au- dessus de la face ; chez les animaux quadrupèdes, il se rapetisse et se porte de plus en plus en arrière. Ces deux caractères acquièrent une haute importance pour évaluer le développement du cerveau et, par conséquent, de l’intelligence. Camper, le premier, fit l’application de cette méthode et inventa l’angle facial

Le degré d’ouverture de cet angle, en donnant les proportions relatives du crâne et de la face, peut indiquer d’une manière assez exact le développement plus ou moins considérable de l’intelligence chez l’homme et les divers animaux

Ainsi dans notre tête européenne, l’angle offre une ouverture d’environ 80 degrés, tandis qu’il est beaucoup moins ouvert et n’offre plus que 70 degrés dans la tête africaine. L’ouverture de l’angle facial diminue à mesure que l’on s’éloigne de plus en plus de l’homme et qu’on descend davantage dans l’échelle animale. L’angle facial est d’environ 80 degrés dans les têtes européennes, de 75  dans les têtes mongoles et de 70 seulement chez les nègres ; chez le gorille, cet angle n’est plus que de 58 degrés.

Aujourd’hui, l’étude du crâne forme la base fondamentale des recherches anthropologiques. On ne se contente plus de mesurer l’angle facial, on y ajoute d’autres mensurations, et principalement le cubage de la cavité crânienne.

Les crânes des Australiens donnent en moyenne 1347 centimètres cubes, ceux des nègres de l’Afrique occidentale 1430, ceux des Chinois 1518, ceux des Parisiens 1558.

HOMME (Homo)

   Depuis longtemps, on a agité la question de savoir si les différentes races humaines appartiennent à une seule espèce, où si chaque contrée a eu ses espèces particulières ; « L’homme, dit Buffon, blanc en Europe, noir en Afrique, jaune en Asie et rouge en Amérique, n’est que le même Homme teint de la couleur du climat. »….Mais on a opposé de nombreuses objections à cette conception. Toutes les terres situées dans la zone torride ne sont pas comme en Afrique, habitées par des hommes de couleur noire…..Quelle distance n’y a-t-il pas du Cafre, grand, bien fait, intelligent, au Hottentot, petit, laid, obtus ; et tous deux cependant vivent depuis des siècles côte à côte.

   On ne connaît pas assez, actuellement  encore, les nombreuses races humaines qui peuplent la terre pour donner à cette question une réponse nette. D’autre part, le degré de ressemblance ne peut pas aider à établir s’il s’agit d’une espèce ou de sa subdivision, d’une variété ou d’une race. Aussi les anthropologistes modernes abandonnent-ils généralement la discussion de cette question et se borne-ils à étudier les différents caractères qui diversifient les différents types humains et à les classer.

   On étudie principalement la forme du crâne et du nez, la taille, la couleur de la peau, la couleur et la nature des cheveux. La forme du crâne a depuis longtemps attiré l’attention des anthropologistes. Camper, généralisant cette observation, établit en principe que le degré de proéminence du front est en rapport avec celui des facultés intellectuelles. Ainsi, de 80 à 90 degrés chez l’Européen, l’angle facial n’est plus que de 60 à 75 chez le nègre, de 35 à 40 chez l’orang et devient de plus en plus aigu en descendant l’échelle animale.

  En se fondant sur ces divers caractères, différents auteurs ont proposé des classifications très variées des races humaines.
Si Linné reconnaissait cinq races humaines :
1° l’américaine brune ;
2° l’européenne blanche ;
3° l’asiatique jaune ;
4° l’africaine noire ;
5° la monstrueuse,
Cuvier ne considérait dans les variétés de l’espèce humaine, que trois races distinctes :
1° la blanche ou caucasique ;
2° la jaune ou mongolique ;
3° la noire ou éthiopique.

Il comprenait dans la race mongolique la variété américaine.
Is. Geoffroy Saint-Hilaire admettait quatre races principales :
1° caucasique ;
2° mongolique ;
3° éthiopique ;
4° hottentote.

Plus tard Huxley proposait cinq races principales :
1° négroïde ;
2° australoïde ;
3° mongoloïde ;
4° xanthochroïde ;
5° mélanochroïde.

Dans la classification de Topinard, le nombre de races est plus grand : dix-neuf. Et dans un des ouvrages les plus récents d’anthropologie et d’ethnographie, J. Deniker propose une classification qui ne compte pas moins de vingt-neuf races.

  Cependant, les nombreuses races humaines du globe se laissent ramener à un certain nombre de types, qui se distinguent entre eux par le caractère du crâne, la couleur de la peau et la nature et la couleur des cheveux. Cette division n’a pas de base scientifique indiscutable, mais elle est commode et généralement acceptée. On appelle également races ces grandes divisions.

Trois races se partagent l’humanité :
1° La race blanche……500 millions d’hommes.
2° La race jaune………environ 520 millions d’hommes.
3° La race noire……..environ 136 millions d’hommes. 

« Quelque variées que soient les formes revêtues par l’Homme sous les différents climats, dit Edmond Perrier, on observe entre ces formes tous les intermédiaires possible ; on peut passer de l’une à l’autre par une infinité de transitions insensibles ; certains individus présentent des caractères tellement mixtes qu’on ne peut les rattacher à aucune race définie. Il est donc évident qu’entre les races humaines il n’existe aucune démarcation bien tranchée ».

... Depuis... crâne de Néanderthal : en 1908, la découverte a été faite à La Chapelle-aux-Saints… quelques années plus tard, à La Quina."

Hors ligne

 

#5 14-09-2008 11:20:18

Étienne
Message n°4817
Lieu: Trets (France, 13)
Date d'inscription: 28-01-2006
Messages: 1660
Site web

Re: Art. 01 Peine de mort...

Chère Cécile,

Je suis débordé, c'est vrai, mais je vous répondrai si vous m'écrivez, bien sûr smile

Si vous voulez publier des pdf, envoyez-les moi.

Amitiés.

Étienne.

Hors ligne

 

#6 14-09-2008 19:35:04

NingúnOtro
Membre
Message n°4819
Lieu: Motril - Espagne
Date d'inscription: 18-05-2008
Messages: 579
Site web

Re: Art. 01 Peine de mort...

Quand même, CM... l'idée dans ce très court article en utilisant le mot "race"... c'est de dire qu'on n'en reconnaît qu'une... la race humaine. Implicitement, cela veut dire qu'on n'accepte pas des discriminations issus de traits raciaux différentiés...

Je ne vois pas en quoi cela peut être utile de developper l'historique des considérations raciales dans ce contexte-ci. Tous les humains sont égaux devant la loi. En droits et en devoirs. Point. C'est à prendre ou à laisser, et on n'a point envie de catégoriser et de discuter les catégories.

Entrer dans cette discussion, c'est accepter qu'il y aurait matière à discuter, ce qui n'est pas le cas. L'histoire, elle est là pour nous rappeler qu'on n'est pas parfait, pas pour nous imposer maintenant ce qui a été par le passé, sauf pour le regretter et essayer de réparer le tort causé.

Cela va de même pour les catégories que vous semblez préférer... riche, pauvre, travailleur... la lutte de classes, sauf pour dire que la loi n'accepte pas des discriminations par droit de naissance, c'est-à-dire que chaque humain naît égal en opportunités devant la loi, n'a point lieu d'être dans une constitution.

Nous ne luttons pas contre la dérive neo-libérale qu'ils voulaient éterniser dans le Traitre Constitutionnel et les propos alternatifs consécutifs pour les voir remplacés par d'autres critères tout aussi discriminatifs chers à une idéologie différente. La condition d'être humain est universelle par la seule naissance (du moins jusqu'à ce que la biotechnologie ne produise des clones et qu'ils essayent d'imposer qu'un clone, plutôt qu'un être humain, est une propriété intellectuelle sujet à brevetage et commercialisation). Mais cela, c'est encore un débat qui nous réserve un futur assez proche.

Hors ligne

 

#7 20-12-2008 12:48:36

dragopierrot
Nouveau membre
Message n°5731
Date d'inscription: 20-12-2008
Messages: 2

Re: Art. 01 Peine de mort...

Personnellement j'écrirais :
La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité
devant la loi de tous les citoyens sans aucune distinction. Elle respecte
toutes les croyances.

Ainsi au lieu de faire une liste des distinctions possibles on met "aucune", cela enlève le problème lié à la race.

Sur la peine de mort, il y a déjà un article de la constitution qui dit que "personne ne peut être condamné à la peine de mort". Il pourrait être judicieux de placer cette déclaration dans le préambule pour lui donner une grande importance.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB 1.2.12
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr