Forum du plan C : pour une Constitution écrite par et pour les Citoyens

Ce n'est pas aux hommes au pouvoir d'écrire les règles du pouvoir.
Les membres de l'Assemblée constituante doivent être tirés au sort
et, bien sûr, inéligibles aux fonctions qu'ils instituent eux-mêmes.

Vous n'êtes pas identifié.

Bienvenue :o)

Bonjour :o)
Ici, depuis le 1er janvier 2006, nous parlons d'un sujet que les politiciens de métier voudraient bien garder pour eux : nous parlons de la Constitution, de ce texte absolument fondamental pour tous les citoyens (et pourtant complètement négligé par eux), de ce texte qui pourrait nous protéger tous contre les abus de pouvoir si nous le faisions nôtre au lieu d'en abandonner la maîtrise à ceux-là mêmes qu'il est censé contrôler.
Nous discutons principe par principe, méthodiquement. Nous avons d'abord suivi le plan de mon document "Les grands principes d'une bonne Constitution", mais nous avons ensuite élargi nos thèmes à partir de vos réflexions, critiques et suggestions. C'est simplement passionnant. Ce que nous avons mis au clair sur la monnaie, sur le vote blanc, sur les vertus méconnues du tirage au sort et sur le référendum d’initiative populaire, par exemple, est enthousiasmant.
Le prolongement de cette réflexion constituante, c’est d’écrire enfin nous-mêmes un exemple de constitution, article par article. C’est ce qui se passe sur la partie wiki-constitution de ce site. Je vous invite à venir y participer également, ne serait-ce que sur un article ou deux. Vous verrez, c’est passionnant ; on sent vite qu’on est là sur l’essentiel, sur la seule vraie cause (et aussi la solution !) de nos impuissances politiques.
C’est un projet pédagogique en quelque sorte, un objet concret, réel, qui montre que 1) c'est possible : des hommes dont ce n'est pas le métier peuvent écrire une Constitution, et 2) c'est beaucoup mieux : quand ils n'écrivent pas des règles pour eux-mêmes, quand ils n'ont pas un intérêt personnel à l'impuissance des citoyens, les délégués constituants écrivent les règles d'une authentique démocratie. Merci à tous pour ce travail formidable.
Amitiés. Étienne.
[19 août 2012 : ATTENTION : pour cause de spam ultra-actif mi 2012, je FERME la possibilité aux nouveaux venus de créer un compte sans moi : il faut m'écrire à etienne.chouard@free.fr (EN ME DONNANT LE PSEUDO QUE VOUS VOULEZ) et je créerai votre compte à votre place. Il faudra ensuite venir ici pour définir un nouveau mot de passe. Désolé, mais les spammeurs deviennent infects et je n'ai pas le temps de gérer les spams (je préfère vous aider un à un à nous rejoindre). Au plaisir de vous lire. ÉC]

#1 18-12-2014 23:11:07

chemkacte
Membre
Message n°27790
Date d'inscription: 18-12-2014
Messages: 11

-un pays = une prison ?

En Philo, l'un des premiers principes qui est enseignés, c'est que l'absence d'opposition n'est pas une approbation. On connait tous le bon vieux : "qui ne dit mots consent", cette phrase à pour but d'inviter les gens à dire leurs désacord précisément car l'absence d'opposition sera interprétée comme une approbation. Encore une fois, il ne faut pas prendre l'effet pour la cause! (J'ai vu des thérapeurs interdire à leurs patients de se croiser les bras pour cause que cela voulait dire qu'ils étaient fermés... ouff... Idem, si tu as les bras fermés, c'est un signe que tu es "fermé", peut-être, mais ce n'est certes pas en menottant les mains de quelqu'un dans le dos qu'il sera obligatoirement "ouvert"!)

Donc voilà le tiers problème : dans une entreprise, il y a aussi une constitution. Si les "membres" de cette entreprise n'en veulent plus et qu'ils foutent le camps, de facto, la constitution n'a plus force de loi, et les membres peuvent se reréunir et en réécrire une qui leurs convient. Or, dans un pays, tous ceux qui sont en désaccord avec la constituante ne peuvent pas tous déserter le pays! Alors, pris au piège, chacun se "désintéresse" de la politique, du droit, de l'organisation, plus par désabu qu'autre chose. Et ainsi, aucun ne dit mot, et cela est interprété comme une approbation. hum...

En somme, est-ce légitime de vouloir constituer un état?

Sonny Champagne

Hors ligne

 

#2 22-12-2014 09:39:47

frigouret
Membre
Message n°27792
Date d'inscription: 10-10-2011
Messages: 1954

Re: -un pays = une prison ?

Salut.
Il y  a l'idée de panarchie qui défend la vision d'une  adhésion volontaire a une constitution, poursuit sur google ou bien sur le fil panarchie de ce forum.

Dernière modification par frigouret (22-12-2014 12:11:45)


cool

Hors ligne

 

#3 22-12-2014 16:32:22

AlexandreHédan
Membre
Message n°27794
Date d'inscription: 30-12-2011
Messages: 162
Site web

Re: -un pays = une prison ?

@chemkacte ou Sonny Champagne, C'est légitime de constituer un État; surtout quand c'est spontané... Surtout que tous ceux qui sont désabusés peuvent s'y mettre à tout moment.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB 1.2.12
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr