Forum du plan C : pour une Constitution écrite par et pour les Citoyens

Ce n'est pas aux hommes au pouvoir d'écrire les règles du pouvoir.
Les membres de l'Assemblée constituante doivent être tirés au sort
et, bien sûr, inéligibles aux fonctions qu'ils instituent eux-mêmes.

Vous n'êtes pas identifié.

Bienvenue :o)

Bonjour :o)
Ici, depuis le 1er janvier 2006, nous parlons d'un sujet que les politiciens de métier voudraient bien garder pour eux : nous parlons de la Constitution, de ce texte absolument fondamental pour tous les citoyens (et pourtant complètement négligé par eux), de ce texte qui pourrait nous protéger tous contre les abus de pouvoir si nous le faisions nôtre au lieu d'en abandonner la maîtrise à ceux-là mêmes qu'il est censé contrôler.
Nous discutons principe par principe, méthodiquement. Nous avons d'abord suivi le plan de mon document "Les grands principes d'une bonne Constitution", mais nous avons ensuite élargi nos thèmes à partir de vos réflexions, critiques et suggestions. C'est simplement passionnant. Ce que nous avons mis au clair sur la monnaie, sur le vote blanc, sur les vertus méconnues du tirage au sort et sur le référendum d’initiative populaire, par exemple, est enthousiasmant.
Le prolongement de cette réflexion constituante, c’est d’écrire enfin nous-mêmes un exemple de constitution, article par article. C’est ce qui se passe sur la partie wiki-constitution de ce site. Je vous invite à venir y participer également, ne serait-ce que sur un article ou deux. Vous verrez, c’est passionnant ; on sent vite qu’on est là sur l’essentiel, sur la seule vraie cause (et aussi la solution !) de nos impuissances politiques.
C’est un projet pédagogique en quelque sorte, un objet concret, réel, qui montre que 1) c'est possible : des hommes dont ce n'est pas le métier peuvent écrire une Constitution, et 2) c'est beaucoup mieux : quand ils n'écrivent pas des règles pour eux-mêmes, quand ils n'ont pas un intérêt personnel à l'impuissance des citoyens, les délégués constituants écrivent les règles d'une authentique démocratie. Merci à tous pour ce travail formidable.
Amitiés. Étienne.
[19 août 2012 : ATTENTION : pour cause de spam ultra-actif mi 2012, je FERME la possibilité aux nouveaux venus de créer un compte sans moi : il faut m'écrire à etienne.chouard@free.fr (EN ME DONNANT LE PSEUDO QUE VOUS VOULEZ) et je créerai votre compte à votre place. Il faudra ensuite venir ici pour définir un nouveau mot de passe. Désolé, mais les spammeurs deviennent infects et je n'ai pas le temps de gérer les spams (je préfère vous aider un à un à nous rejoindre). Au plaisir de vous lire. ÉC]

#1 26-03-2013 22:33:53

gilles
Membre
Message n°23983
Date d'inscription: 16-07-2008
Messages: 1268

320 Après l'Union Européenne - D'autres choix pour l'Europe - D'autres choix en Europe

« Il n'est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout. » - Henri Queuille



Fil de discussion 320 - Démentons Henri Queuille et ouvrons les possibles.


Après l'Union Européenne - D'autres choix pour l'Europe - D'autres choix en Europe



http://5.static.quoi.info/wp-content/thumbnails/uploads/2011/12/suede-croissance-604-280-564x261.jpg

Bien que la « construction » européenne ne soit pas et de loin la seule source d'injustice sur cette planète, c'est bien sur cet aphorisme cynique d'Henri Queuille que cette atroce « construction », que l'on nous impose de plus en plus tyranniquement jour après jour, compte pour perdurer, ainsi que sur la peur, le chantage et la désinformation. Aussi pourrions-nous déplorer évènement après évènement, informer sur chaque recul, chaque coup bas, minutieusement, scrupuleusement, nous l'avons fait. Informer ici sur ce forum du Plan C n'implique par forcément le déclenchement d'une action, mais implique la colère, la tristesse et à la fin le découragement.

Les défis auxquels sont confrontés le Monde, l'Europe, les nations et les peuples sont nombreux pour être tristes et découragés : crise écologique, crise d'épuisement des ressources naturelles, dominations et inégalités insupportables. C'est pourquoi un optimisme et un courage lucide sont nécessaires plus que jamais.



Pour ce qui est de notre bout de continent, nous ressentons, encore confusément pour certains, que c'est l'idée d'unification poussée trop loin, de centralisation du continent tout entier loin des citoyens qui a permis ce galop tyrannique et débridé vers tous les excès. Nous ressentons avec certains arguments difficiles à contester ( je mettrais plus tard ici des liens vers des argumentaires détaillés ) qu'une autre « construction » européenne, même basée sur les choix progressistes les plus exigeants entraînerait certains types de défauts et d'insatisfaction commun avec la construction actuelle, notamment ceux liés aux dérives dues à l'éloignement des citoyens de base. Nous pensons que d'autres choix sont possibles, porteurs à la fois de risques et de germes d'émancipation. Dans le cadre de mes modestes moyens d'analyse, je mets à la suite d'autres choix, d'autres possibilités, très peu détaillés encore, d'autres solutions, d'autres réflexions sont possibles. Faisons marcher nos cerveaux, trouvons-les, critiquons-les, explorons-les en toute lucidité en pesant le pour et le contre, c'est la démarche que je propose de lancer sur ce fil.



Quelques premiers scénarios des différents possibilités :


Scénario 0] Les solutions dégagées par les évènements nous surprendront nous ainsi que ceux qui sont aux commandes.

Scénario 1] Les pouvoirs, l'activité, l'influence morale de l'UE dissoute seraient partagés entre le Conseil de l'Europe* modifié ( abandon notamment de la notion d'union sans cesse plus étroite) l'ONU et les pays ex-membres.
*organisme purement consultatif et moral distinct du Conseil Européen qui lui est la réunion des représentants des exécutifs nationaux des pays membres de l'UE


Scénario 2] Les pouvoirs, l'activité, l'influence morale de l'UE dissoute seraient repris par les pays ex-membres qui entreraient dans des traités de coopération bilatérale.

Scénario 2A] Les pouvoirs, l'activité, l'influence morale de l'UE dissoute seraient repris par les pays ex-membres qui entreraient dans des traités de coopération bilatérale. Une organisation de régulation des échanges commerciaux prendrait la place de l'OMC afin de favoriser des coopérations internationales plus équitables. Ceci sur la base d'une version approfondie et précisée sur les principes et sur les seuils de déclenchement de la Charte de La Havane.



Scénario 3] Les pouvoirs, l'activité, l'influence morale de l'UE dissoute seraient repris par les pays ex-membres qui entreraient dans des Unions commerciales modestes pour l'industrie, la recherche et les services non-agricoles de 3 ou 4 pays maximum, sans politique agricole commune pour des raisons de souveraineté alimentaire, de circuits courts traçables et d'optimum écologique. Un peu du même type que l'Association Européenne de Libre-échange qui relie la Suisse, le Liechtenstein, la Norvège et l'Islande.
Ceci pour que les peuples gardent un pouvoir d'influence plus grand sur les processus que les lobbies en tous genres.


http://www.seco.admin.ch/themen/00513/00515/00516/index.html?lang=fr&image=NHzLpZeg7t,lnp6I0NTU042l2Z6ln1ae2IZn4Z2qZpnO2Yuq2Z6gpJCDe4F8gmym162bpYbqjKbXpJ6eiKShm4yf4w--

Vous avez tout à fait le droit de trouver cela un peu maigre, j'en conviens, mais il ne tient qu'à vous d'apporter vos idées et les développer. Trouvons le bon mélange entre les principes et le pragmatisme afin que les peuples reprennent plus en main les affaires qui les concernent. À vous !

Dernière modification par gilles (16-04-2013 15:03:53)

Hors ligne

 

#2 27-03-2013 08:56:22

lanredec
Membre
Message n°23986
Lieu: goueled Leon
Date d'inscription: 21-10-2011
Messages: 1814

Re: 320 Après l'Union Européenne - D'autres choix pour l'Europe - D'autres choix en Europe

Scénario 4 : L'empire américain continue à s'étendre et à se formaliser, effaçant peu à peu les frontières et les contre-pouvoirs, jusqu'à ce que, comme l'URSS, il s'effondre sous son propre poids et les contradictions du centralisme.

[...] puisque rien n'est ultime dans cette création toujours changeante, on peut sans risque pousser les prédictions de Tocqueville ou, plutôt ses déduction une étape ou deux plus loin et déclarer que, quoiqu'il arrive, l'état mondial ultime suivra la route de tous les autres états mondiaux ultimes de l'histoire. Après une période de vitalité éblouissante, il s'usera. Il n'y aura aucune guerre pour provoquer sa fin. Il n'éclatera pas. Comme les colosses vieillissants de l'univers stellaire, il s'effondrera graduellement de l'intérieur, laissant comme contribution principale à la postérité ses fragments, les petits états - jusqu'à ce que le processus de consolidation de grandes puissances redémarre encore une fois. Ce n'est pas une prévision agréable. Ce qui est agréable, malgré tout, est la réalisation du fait que, dans la période intermédiaire entre les périodes glaciaires intellectuelles de la domination des grandes puissances, l'histoire se répétera elle-même en toute probabilité et le monde, petit et libre encore une fois, éprouvera une autre de ces périodes de grandeur culturelle qui ont caractérisé les mondes de petits états du Moyen âge et de la Grèce Antique.


" Le problème est la solution "

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB 1.2.12
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr