Forum du plan C : pour une Constitution écrite par et pour les Citoyens

Ce n'est pas aux hommes au pouvoir d'écrire les règles du pouvoir.
Les membres de l'Assemblée constituante doivent être tirés au sort
et, bien sûr, inéligibles aux fonctions qu'ils instituent eux-mêmes.

Vous n'êtes pas identifié.

Bienvenue :o)

Bonjour :o)
Ici, depuis le 1er janvier 2006, nous parlons d'un sujet que les politiciens de métier voudraient bien garder pour eux : nous parlons de la Constitution, de ce texte absolument fondamental pour tous les citoyens (et pourtant complètement négligé par eux), de ce texte qui pourrait nous protéger tous contre les abus de pouvoir si nous le faisions nôtre au lieu d'en abandonner la maîtrise à ceux-là mêmes qu'il est censé contrôler.
Nous discutons principe par principe, méthodiquement. Nous avons d'abord suivi le plan de mon document "Les grands principes d'une bonne Constitution", mais nous avons ensuite élargi nos thèmes à partir de vos réflexions, critiques et suggestions. C'est simplement passionnant. Ce que nous avons mis au clair sur la monnaie, sur le vote blanc, sur les vertus méconnues du tirage au sort et sur le référendum d’initiative populaire, par exemple, est enthousiasmant.
Le prolongement de cette réflexion constituante, c’est d’écrire enfin nous-mêmes un exemple de constitution, article par article. C’est ce qui se passe sur la partie wiki-constitution de ce site. Je vous invite à venir y participer également, ne serait-ce que sur un article ou deux. Vous verrez, c’est passionnant ; on sent vite qu’on est là sur l’essentiel, sur la seule vraie cause (et aussi la solution !) de nos impuissances politiques.
C’est un projet pédagogique en quelque sorte, un objet concret, réel, qui montre que 1) c'est possible : des hommes dont ce n'est pas le métier peuvent écrire une Constitution, et 2) c'est beaucoup mieux : quand ils n'écrivent pas des règles pour eux-mêmes, quand ils n'ont pas un intérêt personnel à l'impuissance des citoyens, les délégués constituants écrivent les règles d'une authentique démocratie. Merci à tous pour ce travail formidable.
Amitiés. Étienne.
[19 août 2012 : ATTENTION : pour cause de spam ultra-actif mi 2012, je FERME la possibilité aux nouveaux venus de créer un compte sans moi : il faut m'écrire à etienne.chouard@free.fr (EN ME DONNANT LE PSEUDO QUE VOUS VOULEZ) et je créerai votre compte à votre place. Il faudra ensuite venir ici pour définir un nouveau mot de passe. Désolé, mais les spammeurs deviennent infects et je n'ai pas le temps de gérer les spams (je préfère vous aider un à un à nous rejoindre). Au plaisir de vous lire. ÉC]

#1 31-05-2012 13:50:24

scarch
Membre
Message n°18238
Date d'inscription: 07-05-2012
Messages: 65

Comment éveiller l'intérêt de nos interlocuteurs sur la necessité d'un changement?

Salut tout le monde.

J'ai pensé que ce serait une bonne chose que nous partagions nos moyens d'éveiller l’intérêt de nos interlocuteurs sur ce que nous faisons, c'est à dire la construction d'un monde plus équitable et juste à commencer par notre pays.

J'en appelle à ceux qui militent pour des partis politiques (Sandy par exemple wink ) pour partager les moyens qu'ils utilisent et qui sont efficaces pour que tout le monde puisse s'en inspirer et que chacun d'entre nous devienne un colon de la démocratie directe partant s'installer en terrain hostile pour y faire grandir l'espoir.

Le but est de créer ensemble un petit guide du militant.

Voici ma petite liste personnelle, inutile de lancer une polémique, si vous n'êtes pas d'accord avec un point, dites le, cela m'enrichira personnellement et je modifierais la liste. Les conseils suivants s'adressent avant tout aux personnes qui ont, par exemple, entendu une conférence d’Étienne et qui veulent propager l'idée sans trop savoir comment faire. Cela ne s'adresse donc pas a vous qui êtes déjà instruit en la matière. Je mettrai a jour ce post pour y inclure vos conseils et/ou retirer les miens.


- Nos luttes sont un sujet sérieux qui n'a pas à être marginalisé ou pris comme une recherche utopique. Il ne sert à rien de répondre aux questions et aux affirmations stupides du genre : « Et tu crois que tu vas changer le monde? », « En fait, vous êtes des hippies... » « Mais ça sert à quoi! De toute façon vous n'allez rien changer! » par une justification de nos actions ou un rappel de la situation alarmante de notre pays. C'est exactement le genre de réponse qui peut amener une polémique qui noierait le poisson.

- Il nous faut, au contraire, montrer qu'il y a bel et bien une vie citoyenne à mener et qu'au delà du changement, nous souhaitons rendre service au publique par nos petites contributions personnelles. Par exemple, par l'éducation populaire.

- Nous pouvons donc, de fait, poser des questions sur des sujets divers comme le fonctionnement de la retraite par répartition, ce qu'est la souveraineté nationale, le rôle des médias. Toute question qui peut susciter un débat et non une polémique.

- Il est donc important d'être nous même parfaitement instruit sur le fonctionnement de notre pays, et de s'entrainer à vulgariser au maximum l'information en utilisant des paraboles. Nous pouvons nous inspirer sans problème des conférences gesticulées de la scop le pavé.

- Il est important également de ne rien faire pour convaincre. Nous respectons la vie des autres et nous sommes nous-même respectables. Convaincre est impossible de toute façon. Ne pas parler dans le but de convaincre est une manière de montrer que résister, ce n'est pas faire partie d'une secte, c'est être pleinement conscient de ce qui ne va pas et contribuer à la recherche de solutions. Il n'y a pas de grand méchant, il y a le système capitaliste qui fait partie de notre histoire, qui fut utile au progrès mais qui doit être changé. Il y a la démocratie représentative qui fait également partie de notre histoire, qui fut un premier pas vers l'avènement du pouvoir au peuple, mais qui doit évoluer.

- Aussi étrange que cela puisse paraître, il nous faut utiliser la démagogie dans un premier temps pour amener le débat constructif. A une personne de droite, par exemple, nous pouvons amener le sujet sur François Hollande en disant qu'il va ruiner le pays. Cela va intéresser votre interlocuteur et vous n'aurez plus qu'a lui expliquer que faire du social dans un pays endetté est économiquement impossible.

- A une personne dont les idées vont plutôt à gauche au contraire, nous pouvons commencer par nous réjouir du retour au social pour ensuite soulever les problèmes que cela provoque  au niveau du budget.

- A nous de nous adapter à notre auditoire. Nous menons un beau combat, il nous faut les meilleures armes. Ces armes sont le savoir. Il est important d'avoir le plus possible de savoir démagogique, c'est à dire de connaître ce qui est populaire pour tenir la conversation et l'amener imperceptiblement sur notre terrain. Nous ne pouvons pas mener cette lutte en marge, il nous faut aller au delà des lignes ennemis, nous infiltrer, faire croire à nos interlocuteurs que les idées viennent d'eux. Pour cela il faut savoir poser les bonnes questions et laisser parler.

- De ce fait, nous avons le devoir de maitriser avant tout les rouages du fonctionnement de notre pays. Il est inutile de parler de ce qu'il se passe dans le monde de prime abord, sauf si l'interlocuteur amène le sujet là-dessus. Il nous faut donc connaître parfaitement l'histoire de la démocratie française (de 1750 après la bataille de Fontenoy et au début de l'augmentation du prix de la miche) à nos jours. Il nous faut également savoir comment fonctionne le pouvoir, qui fait quoi, en quoi consiste les charges salariales, ou vont les impôts sur le revenu, la TVA, comment fonctionne la retraite par répartition, pourquoi l'age de la retraite a-t-il été augmenté, qui sont les syndicats, leur rôle politique, ce que sont la libéralisation de secteurs économiques et la privatisation d'entreprise, pourquoi nous sommes endettés, comment fonctionne l'inflation, etc...

- Il ne faut pas hésiter, en cas de désaccord à aller chercher l'information sur internet avec lui pour montrer notre bonne foi.

- Nous avons choisis de ne plus rester les bras croisés à attendre que tout s'écroule. Notre devoir est donc de montrer que ce n'est pas un hobby mais un vrai combat. Que la vie est toute aussi passionnante que le meilleur jeux vidéo ou le plus passionnant des films.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB 1.2.12
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr