Départ - Face sud de Sainte-Victoire (Aix en Provence) :
Le "petit décollage" (altitude 580m, dénivelé 150m) est au pied du déco du "Pic des mouches" (1000m) :
20 min à pied, le reste en volant… (clic sur photo = déroulement d'un diaporama)


Le 24 avril 97, à 12h55, j'y ai décollé avec Phil (Berthoux) qui,
malheureusement, n'était pas couvert et a eu froid très vite…
Par chance, j'avais un appareil photo jetable, et il a marché !
Ce qui m'a donné la chance de revivre infiniment ces très précieux moments.

Pour comprendre la portée de ce vol, il faut réaliser que notre bande de pilotes essayait depuis des années
de partir vers le nord-est sans succès.
Notre graal était l'inaccessible lac de Sainte-Croix,
et nous partions toujours directement dans cette direction.
Le seul pilote qui était arrivé au sud du lac (Aups) était Virginie Lolies, il y a bien longtemps...
Vol jamais même égalé depuis, malgré toutes nos tentatives.

Et puis en 1997, tout a changé : je suis allé à Saint-Vincent (Serre-Ponçon),
puis à Saint-André (Castellane) en un mois...
D'autres essais sur la plaine, moins brillants, mais aussi instructifs,
en partant de Sainte-Victoire, mais aussi de Signes (près de Toulon),
m'ont permis d'élaborer une nouvelle façon de voler, beaucoup plus lente
(mais donc plus sûre) et plus fine, adaptée au vol de plaine.

Depuis, je ne jure plus que par le vol de plaine,
et mes meilleurs potes ont aussi attrapé le virus.
Désormais, je ne me sépare plus de mon jetable...
Voici quelques très belles images du premier de ces vols fabuleux que j'ai eu la chance de vivre ce jour-là :


En cliquant sur une photo miniature, vous avez accès à l'image en grande taille et au diaporama plein écran
Pour bien suivre l'histoire (images et commentaires), je vous conseille de régler votre micro comme ceci :
vous pouvez passer le diaporama en SVGA (800x600) si vous êtes en plein écran (ni barre d'outils, ni menu, ni barre de titre, etc.),
mais le réglage le plus confortable est sûrement le mode
XGA (1024x768).

1 - 13 h
Au revoir
Ste-Victoire…

Dès qu'on quitte le relief, le plafond monte…
En fait les thermiques dérivent, et en restant en local, on en rate la moitié…

2 - En route vers Vautubière…
dernière petite colline avant la vraie plaine.


Là faut pas se rater,
il y a des billets de par terre partout…

Surtout, ne pas aller plus vite que le front de brise de mer !


3 - Vinon
sur Verdon,
déjà 25km…


Comme je la connais, cette route que je prends si souvent pour monter dans les Alpes (en voiture…).
Aujourd'hui, c'est Noël, je monte en volant…


4 - Valensole…

Pas moyen de monter au nuage… et il faut être TRÈS patient, genre 40 min dans du 0,5m/s…

Altitude maxi = 1 900 m, ce qui est peu quand on n'a pas le moindre relief pour s'appuyer


5 -
Le Cousson et Digne, vers 16h30…
Le plafond change radicalement !

Je passe verticale Digne
vers 17h,
vers 3 000 m…
Enfin de la marge ! Tout paraît si facile en montagne quand on vient de la plaine !

 

6 - Mélan et Géruen

Ma belle marge de tout à l'heure a été dévorée par la transition sur Courbons (forte brise travers très haut dans le ciel, au-dessus de Digne).
Le ciel est superbe,
le soleil ardent,
les brises modérées,
tout baigne…
J'ai même le temps d'en profiter comme un gros goinfre…

 

 

 

 

7 - Blayeul et Chine

Je passe par Thoard en pèlerinage
(premier cross, il y a longtemps),
et à droite, je vois bien La Colle et le Blayeul qui m'attendent…

 

 


8 -
Face ouest du Blayeul, rougeoyante…

Ça y est, je me suis lancé dans cette traversée très inhospitalière vers l'est :
pas une maison,
pas d'atterro… Heureusement,
c'est farci de thermiques par ici…

 


9 -
La crête du Blayeul
vers 17h30

C'est sûrement le moment le plus fort du vol : je sens que c'est gagné : 3 000 sur le Blayeul avec un rapace et un planeur…
Il y a des jours où tout est permis !
Quel veinard !
Vous avez vu cette rue de nuages devant ?!!!

10 - Le Cheval Blanc
vu du Blayeul

Un point de vue assez rare, en me retournant vers la droite.
En fait, c'est le Blayeul qui est rare…

Moments précieux, vraiment…

 

11 - Le sommet du Blayeul



On ne le voit pas sur la photo, mais à 3 000 en avril, ça caille menu menu…

 

12 - Col de Charchery, Seyne et Dormillouse au loin…


Cette image est très forte : je sens encore Sainte-Victoire dans mon dos et, cette fois, je vois tout près ce paradis que j'aime tant : Seyne et Dormillouse.
Et cette rue,, cette rue !

 


13 -
À droite, Roche Close à l'ombre… Mauvais cheminement


Aujourd'hui, c'est clair,
il faut passer plus à l'ouest…
3000 sur Grand-Puy et je me lance sur la Blanche toute à l'ombre ou presque…

 



14 - Saverne
et Dormillouse, peu de soleil et peu de marge d'altitude… Il faut faire vite…

tout droit, tout droit,
tout droit…
Je serre les fesses, c'est pas le moment de se rater…

 

 

15 - Le lac de Serre-Ponçon à contre-jour, vers 18h30…

Quelle balade !

Je passe haut sur St-Vincent (genre 2 000 m), Le Grand-Morgon me tend les bras, facile, face ouest brune, ensoleillée et au vent… Puis c'est Embrun au moins, en finesse… Je vais passe sur les rives nord du lac, côté Morgon...

Mais le devoir m'appelle…
J'ai cours demain, et il est déjà presque 19 heures…
Il ne va plus y avoir de voitures sur les routes !!!
Pas grave : je me pose et je recommencerai après-demain…
Ça vole tous les jours en ce moment…
Tu parles !
Quand tu l'as, ce vol,
profites-en bien…

 

16 - Retour vers Saint-Vincent :


On voit les pilotes locaux qui ont du mal à même tenir en l'air. Tout est si différent suivant les masses d'air…

Longue séquence accélérateur à fond et grandes oreilles…
Aujourd'hui, je regrette un peu cette décision…
Tant pis…

 




17 -
Dernier coup d'œil
à gauche sur
la vallée de l'Ubaye
et les 2 Séolanes.


Posé à 18h45...

Gilles (Schwab) est à l'atterro…
"D'où tu viens encore ?…"
"Ben de chez moi, pardi…"


Quelle balade !!!

 



Merci à Guy pour la récup
le soir à Digne…

Merci au soleil et au vent.

Merci à Airwave
et à mon Alto XM chérie !

Ah que je l'aime celle-là,
c'est de l'adultère…


Retour au sommaire des vols

Remarques : la qualité des photos est plutôt médiocre car l'appareil était un jetable
et toutes les photos ont été tirées "très rouges"...
j'ai donc dû parfois bidouiller les couleurs pour revenir à une lumière à peu près normale,
avec plus ou moins de succès... Pardon...


Pour me contacter... etienne.chouard@arc-en-ciel.info