Précédente ] Sommaire ] Suivante ]

Photo : Crete du Blayeul
Après, c'est encore du miel... Revoilà mon Blayeul chéri (je n'ai pas souvent l'occasion de l'approcher),
dans une ambiance de rêve : un bon thermique, un rapace, un planeur, le silence,
remontée à 3 000 m avec tout le temps et la quiétude pour goûter de cette vue adorée :
Dormillouse au bout d'une rue de nuage... et cette fois je ne suis pas cloué au sol par le vent
(fréquent quand on observe des rues de nuages)...
Aujourd'hui, je m'en mets plein la panse !!!