Coste-Longue, face sud, et la montagne de Chamatte derrière. Le Verdon est derrière Chamatte  : après avoir tenté vainement de monter haut sur le sommet de Séounes, de guerre lasse, je pars assez bas et me laisse filer vers le nord-est, c'est-à-dire vers la croupe sud de Coste-Longue. J'arrive bas, et c'est difficile de remonter, avec mon aile mono (mon alto XM chérie, bien sûr !). Il faut faire des huit serrés, gratouiller, mètre par mètre, patiemment : c'est un jeu très amusant où je me débrouille bien : ça m'amuse beaucoup de virevolter comme un petit oiseau.
Le père Philippe, en biplace (plus lourd et donc beaucoup moins agile), ne se remettra pas de ce coup-là et devra poser dans la verte vallée de Thorame. Je peste de perdre mon compagnon de route... Mais l'appel du large est le plus fort et, dès que je me suis un peu refait, je file vers l'est, Chamatte et le Verdon.
Précédente Accueil Suivante
03SudCosteLongueEtMontagneDeChamatte