Précédente Accueil Suivante

L'immense forêt à l'est de Sainte-Victoire : les premières fois, ça impressionne : on se fait du souci pour les atterros, et surtout pour la récup... Il ne faut pourtant pas penser à la récup, voilà une autre clef du vol en plaine...
J'observe les nuages, leur dérive, je ne cherche pas à voir d'où ils viennent (je trouve ça impossible), je cherche des martinets (parfaits détecteurs des meilleures pompes), des papillons (incapables d'arriver aussi haut sans thermiques puissants)
, mais aujourd'hui pas de papillons car les thermiques sont mouligasses... Je redoute la transition actuelle car elle est difficile...

20mai2002SignesTallard28ForetEstSteVictoire