avril 2012 - Blog du plan C, pour une Constitution Citoyenne, écrite par et pour les citoyens

Blog du plan C, pour une Constitution Citoyenne, écrite par et pour les citoyens


C'est notre Constitution qui est notre seule arme (et c'est aussi la meilleure) pour contrôler les pouvoirs. À nous d'en parler, entre simples citoyens, pour devenir des millions à l'avoir compris : ce n'est pas aux hommes au pouvoir d'écrire les règles du pouvoir.

Bienvenue :o)


Étienne Chouard
Je cherche ici à mettre en débat ouvert ce dont on ne parle nulle part : les plus grands principes institutionnels dont tous les citoyens (gauche, centre, droite) ont besoin pour se protéger des abus de pouvoir.

Je vous propose d'aller voir le FORUM et de suivre le SOMMAIRE, point par point (un principe par jour pour une digestion facile ?), et de réfléchir à votre propre position : Pour ? Contre ? Partagé ?

Et si personne (ni moi, ni d'autres ici) n'a encore défendu les arguments qui vous semblent importants, formulez-les vous-même : nous progressons ensemble en combinant nos réflexions, démocratiquement et positivement :o)

Suggestion :
pour parler nombreux
sur de nombreux sujets :
. soyons brefs,
. dans le sujet,
. et patients :-)

Une fois les principes bien débattus sur le FORUM, vous pouvez, dans la partie WIKI, écrire vous-mêmes les articles qui vous semblent importants dans une Constitution, aussi bien nationale qu'européenne.

Sur cette partie BLOG, je vous propose de nous parler plutôt des problèmes qui ne sont pas spécifiquement institutionnels (économie, histoire, philosophie, sociologie, société, actualité, technique, littérature, etc.), mais qui tournent quand même autour des sujets évoqués sur le forum : on cherche à imaginer ensemble un outil intellectuel, robuste et durable, contre les abus de pouvoir.

J'ai hâte de vous lire :o)

Étienne Chouard


Retour à la page centrale :
Le site d'origine s'appelle AEC : "Arc-en-Ciel" (après la pluie le beau temps) :o)


Présentation du PLAN C :


Rouages fondateurs d'une vraie démocratie :


Citoyens Européens Contre le Régime Illégitime :


Malformation congénitale de l'Union européenne :


Liberté d'expression :


Vote blanc = protestation légitime:


Henri Guillemin


Jean-Jacques ROUSSEAU


Cornélius Castoriadis


Gentils virus






Commentaires récents (de la partie blog ; voir aussi le forum et le wiki) :

Articles récents :




lundi 30 avril 2012

SYNTHÈSE SUR L'EXEMPLE DE L'ISLANDE : les banquiers en prison et une Assemblée constituante tirée au sort pour remplacer la mafia politicienne (33)

LA SOLUTION À >>LA CRISE<<

INTÉRESSANTE SYNTHÈSE SUR
L'EXEMPLE DE L'ISLANDE
QUI N'INTÉRESSE PAS NOS
>>JOURNALISTES<< PROFESSIONNELS :

les banquiers en prison et une Assemblée constituante tirée au sort pour remplacer la mafia politicienne...


En plus, il faut ajouter que les résultats économiques de ce pays qui s'est libéré (temporairement ?) du fardeau de la dette sont (évidemment) BIEN MEILLEURS que ceux des autres pays.


_______________

Électeurs éveillés, aspirants citoyens, n'oubliez pas les guillemets à l'envers autour des mots menteurs de Big Brother, comme signe de reconnaissance.

On se retrouvera sur OPINEWS TOUS LES MARDIS à 21 h (8)

Si tout se passe comme prévu, je vous rejoindrai sur OPINEWS TOUS LES MARDIS à 21 h, à partir de DEMAIN :o)

...

SAUF ! SAUF... SAUF les jours de bons vols : ceux où j'aurai pu voler très loin (au delà de DIGNE en partant d'Aix) et où le temps de retour en STOP (parfois je rentre à 23 h...) m'interdira d'être à l'heure => DONC, BRIEFING MÉTÉO LA VEILLE (tous les lundis) pour savoir si la météo du mardi est bonne, et si, donc, le risque d'absence du père Chouard est élevé...

...

Comment ça "Ah ben non c'est charrié" ??? tss tss tss : c'est à prendre ou à laisser...
("l'important dans la vie, c'est de voler ; le reste, c'est des c...").
:-D

http://www.opinews.com/Emission/Sujet.aspx?room=ed58066e-94ea-479a-922d-1b435de9708a

Ça va être bien de se parler en vrai toutes les semaines, pour faire le point des controverses et des nouvelles du front en matière de VRAIE démocratie, non ?

Myret ZAKI explique le coup d'État (la prétendue "crise") (10)


Myret Zaki donne de nouvelles clefs pour
comprendre le coup d'État
(appelé "la crise" par les prétendus "journalistes",
chiens de garde du système)

Nota : notre conférence de Genève (celle qui a passé 220 000 vues sur YouTube, quel outil !) est en cours d'enrichissement :

VERSION "ENRICHIE" DE LA CONFÉRENCE DE GENÈVE / PREMIÈRE PARTIE DISPONIBLE ICI :


Rappel : la conférence de Genève originale est là :

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/12/23/176-geneve-dec-2011-l-etat-et-les-banques-les-dessous-d-un-hold-up-historique

jeudi 26 avril 2012

Échange INTERACTIF à LYON, 5 mai 2012 : QU'EST-CE QUI COMPTE LE PLUS DANS UNE CONSTITUTION DIGNE DE CE NOM ? (25)


Échange INTERACTIF programmé à LYON, le 5 mai 2012, à 19 h :


POUR UN PEUPLE CONSTITUANT :

QU'EST-CE QUI COMPTE LE PLUS, CONCRÈTEMENT,
DANS UNE CONSTITUTION DIGNE DE CE NOM ?

(du point de vue des citoyens)



http://resistanceaucecr.wordpress.com/2012/04/25/rendre-au-peuple-sa-democratie-conference-debat-detienne-chouard-a-lyon/


Proposition de rencontre interactive, qui pourrait s'intituler :

"POUR UN PEUPLE CONSTITUANT :

QU'EST-CE QUI COMPTE LE PLUS
DANS UNE CONSTITUTION DIGNE DE CE NOM ?"


Je vous propose, — entre simples citoyens, n'aspirant pas au pouvoir mais soucieux de devenir enfin autonomes (donc plus actifs et mieux protégés que de simples électeurs) —, d'entrer dans le détail des GRANDS PRINCIPES D'UNE BONNE CONSTITUTION, un par un, en comparant :

1) notre Constitution actuelle,
2) l'anti-constitution européenne,
3) un projet citoyen (pour voir).


Après un rapide RAPPEL du rôle essentiel d'une Constitution, nous pourrions consacrer, pour chaque principe, 10 minutes d'exposé introductif et 20 minutes d'échanges (et plus si affinités), [30 min. par principe => 4 à 6 principes maximum à envisager en une soirée], et nous revoir plus tard (pour la suite) si nous n'avons pas fini (ce qui est hautement probable).

Pour ne pas perdre notre temps, je vous propose de PRÉPARER un peu le sujet avant de nous rencontrer, avec deux documents, à télécharger et à imprimer chez vous, puis à lire et commenter de votre côté (au moins le tableau comparatif de deux pages), avant que nous nous rencontrions :

1) Tableau comparatif de projets constituants, point par point.

2) Documents de référence (tout en un) : Constitution de 1958, Préambule de la Constitution de 1946, DDHC 1789 et 1948, parties 1 2 et 4 du TCE (rejeté par référendum en 2005 et imposé par voie parlementaire en 2008), Plan C, programme du CNR.


Idéalement, je rêve que de simples électeurs effectuent d'abord eux-mêmes une sorte d'état des lieux détaillé des anti-constitutions actuelles : qu'est-ce qui ne va pas ? Qu'est-ce qui manque ? Point par point. Ensuite, qu'ils rédigent eux-mêmes des propositions d'articles jugés indispensables dans une Constitution digne de ce nom => Nous apporterions ainsi la preuve tangible d'une métamorphose d'électeurs en citoyens, de mineurs politiques aspirant à devenir majeurs, concrètement, pragmatiquement, non utopiquement.

Prenez du papier et de quoi écrire ;)

Au plaisir de vous retrouver dans ces échanges.

Étienne Chouard.

___________

Adresse des deux documents à télécharger/imprimer/étudier :

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Documents_conferences/01_DDHC_Preambule46_C58.pdf

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Documents_conferences/02_Comparaison_de_projets_constituants.pdf

• Liste des points suggérés à l'étude :

Points importants à surveiller (PAR NOUS TOUS), dans un projet constituant :

1. DÉSINTÉRESSEMENT des constituants aux fonctions qu'ils instituent eux-mêmes (tirage au sort et inéligibilité)
2. Indépendance et contrôle citoyen du Conseil Constitutionnel
3. Référendum obligatoire pour toute révision de la Constitution
4. Force supérieure du Préambule sur toute autre règle
5. Force supérieure de la Constitution sur les traités
6. Arbitrages populaires en cas de conflits entre organes
7. Référendum d'initiative populaire législatif
8. Référendum d'initiative populaire abrogatoire
9. Référendum d'initiative populaire révocatoire
10. Référendum d'initiative populaire constituant
11. Responsabilité des acteurs politiques (reddition des comptes et sanctions)
12. Contre pouvoir au Gouvernement
13. Contre pouvoir au Parlement
14. Contre pouvoir aux juges
15. Contre pouvoir au CSA
16. Pouvoirs importants de la Cour des Comptes
17. Constitutionnalisation du mode de scrutin (pour le mettre hors de portée des parlementaires, juges et parties)
18. CHOIX DES CANDIDATS POPULAIRE ET LIBRE
19. Respect du vote blanc
20. Interdiction du cumul des mandats
21. Limitation du renouvellement des mandats
22. QUORUM (taux de participation minimum pour qu'une élection soit valide et s'impose à tous)
23. Mode de scrutin pour l'assemblée nationale
24. Organisation de la deuxième chambre (tirée au sort ?)
25. Protection et énumération des services publics
26. Référendum avant toute nationalisation ou privatisation d'importance
27. Contrôle public de la création monétaire et des banques
28. Contrôle public de la télévision
29. Protection de la parole donnée aux mouvements sociaux dans les médias de masse
30. Constitutionnalisation du droit à l'Internet gratuit et de la consultation systématique des citoyens pour une réelle recherche de la volonté générale
31. Contrôle public des oligopoles (énergie, communication, santé, transports, grande distribution, eau, médicaments, soins, info, stats, sondages…)
32. Laïcité fortement proclamée et concrètement défendue
33. Participation des salariés à la gestion des entreprises et droit de veto contre les fusions et ventes inutiles.
34. ARMÉE & POLICE = CONSCRITS => peuple armé et entraîné


Mise à jour 13 mai 2012 :
Les vidéos de cette rencontre sont publiées, là :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/05/13/221-videos-de-notre-recent-echange-a-lyon-le-5-mai-dernier

La première (d'une série de 5) :

dimanche 22 avril 2012

Le tirage au sort démonte le mécanisme qui conduit à notre impuissance actuelle (75)

Le tirage au sort démonte le mécanisme qui conduit à notre impuissance actuelle

Entretien avec Étienne Chouard (Nexus n°78)

Chercheur indépendant, citoyen sans parti, sans étiquette et sans ambitions politiques personnelles, Étienne Chouard s’est fait connaître du grand public en 2005 à l’occasion du référendum sur le traité établissant une constitution pour l’Europe en argumentant pour le « non ». Devenu depuis un adepte du tirage au sort, il en est aussi l’un des principaux propagateurs et théoriciens. Conférencier infatigable, il sillonne les routes pour en expliquer la logique.


Nexus : Qu’est-ce qu’il y a de révolutionnaire dans le tirage au sort ?

Étienne Chouard : Tout. Le tirage au sort démonte le mécanisme qui conduit à notre impuissance actuelle. Il y a quantité de causes à notre impuissance, qui s’imbriquent les unes les autres. Ma méthode, empruntée à Hippocrate, consiste à chercher la cause des causes, à remonter à la racine du problème. Quand j’étudie les raisons de notre faiblesse par rapport aux abus de pouvoir, de proche en proche, j’aboutis à tous les coups à la même chose : la Constitution. La Constitution est en effet l’outil génial que les hommes ont inventé pour affaiblir les pouvoirs. Or, qui écritaujourd'hui la Constitution ? Des parlementaires, des professionnels de la politique, des ministres, des juges… Autrement dit, ceux-là mêmes qui vont exercer le pouvoir et qui devraient craindre les lois institutionnelles. Et il ne s’agit pas là d’un accident isolé, mais d’une règle générale : dans tous les pays du monde et à toutes les époques, ce sont les hommes au pouvoir qui dictent les règles du pouvoir — même si ces règles sont désormais souvent votées par les peuples, ce qui montre au passage qu'il est assez facile de convaincre le peuple d'accepter lui-même sa propre impuissance. C’est le grand paradoxe des constitutions : originellement pensées comme le moyen de protéger les citoyens contre les abus de pouvoir, elles donnent aujourd'hui une légitimité aux abus de pouvoir ! Voilà la cause des causes de nos problèmes. Malheureusement, les humains, qui restent à ce stade des enfants, ne mesurent pas l’importance du processus constituant. S’il est aussi stratégique qu’un tel processus soit désintéressé, c’est pour éviter très prioritairement les conflits d’intérêts. Pour cela, il faut radicalement séparer le pouvoir constituant des pouvoirs constitués. C’est là que le tirage sort s’impose comme solution : en raisonnant a contrario, on peut dire que, mécaniquement, n’importe qui fera mieux pour l'intérêt général qu’une personne qui a un intérêt personnel à défendre contre l'intérêt général.


Seule manière de récupérer la démocratie à ceux qui l’ont confisquée ?

Ils ne l’ont pas tant confisquée qu’empêchée d’advenir. La non-démocratie est écrite par des personnes qui ont un intérêt personnel à ce qu’il n’y ait pas de démocratie. Nos régimes sont délibérément et sciemment pensés et voulus comme des non-démocraties. La plupart des pères fondateurs de nos régimes parlementaires étaient des notables pleins de méfiance à l’encontre du peuple. Ils ont institué des gouvernements représentatifs qu’ils ont, plus tard, fallacieusement étiqueté du nom de "démocratie". Mais c’est une escroquerie qui ne fonctionne qu’auprès des naïfs. C’est pourquoi je fais la grève du mot "démocratie". Ce n’est d’ailleurs pas parce qu’on s’est fait berner pendant deux cents ans que cela va durer éternellement. J’ai bon espoir que nous nous passions le mot entre nous et que nous transformions en virus démocratique le principe du tirage au sort, seul antidote durable contre la confiscation du pouvoir par une oligarchie.


Mais vous l’avez dit, il y a quelque chose d’imparable dans la mécanique électorale, c’est le consentement : le peuple consent à sa propre domination…

C’est le mécanisme même de toute escroquerie. Les escrocs sont toujours des gens très séduisants, jamais des affreux qui font peur aux enfants. Ils nous piègent en nous flattant et en détournant la puissance libératrice de notre volonté : "puisque vous votez, vous êtes le souverain", nous disent-ils. Et c’est vrai qu’au niveau individuel, l’exercice de notre volonté nous permet souvent d'améliorer notre sort, à la condition qu’elle ne soit pas biaisée par des escrocs (c’est le point essentiel). Notre erreur est de croire que notre volonté, qui fonctionne bien au niveau individuel, va pareillement fonctionner au niveau collectif, alors qu’à ce niveau, apparaissent des raisons puissantes de circonvenir la volonté générale, des mobiles de crimes . De l'utilité souvent confirmée de notre volonté individuelle, nous déduisons fautivement qu'il en sera de même au niveau collectif. C’est une erreur. Au niveau collectif apparaissent des trompeurs d’opinion et l'élection donne une prise à ces voleurs de pouvoir.Le plus riche pourra financer les campagnes électorales et faire élire son candidat qui, du coup, sera son débiteur et mènera les politiques qui lui sont favorables. Le tirage au sort écarte cette mécanique corruptrice de l’élection en ne donnant aucune place à la volonté. C’est la loi des grands nombres (incorruptible par construction) qui décide, et non plus une volonté susceptible d’être trompée.


Mais on vous rétorquera que le sort est arbitraire ?

Impartial, plutôt. Le projet démocratique consiste à ne déléguer que très peu de pouvoir aux représentants. Ce que le tirage au sort permet. Il ne cherche pas à rendre l’humanité parfaite, il veut au contraire s’adapter à son imperfection, en en tirant les conséquences logiques : puisque nous sommes imparfaits, ne donnons jamais la totalité des pouvoirs à quelques-uns. Donnons un tout petit peu de pouvoir, à un grand nombre de personnes, pour très peu de temps, et jamais deux fois de suite. Le tirage au sort emporte avec lui la rotation des charges (des mandats courts et non-renouvelables) et le contrôle systématique des représentants. L'expression "démocratie indirecte" est un oxymore, une contradiction dans les termes. La démocratie est directe ou elle n'est pas. Certes, nous avons besoin de représentants, mais pas pour voter les lois : seulement pour les exécuter, les interpréter et les préparer. Ces représentants doivent être tirés au sort pour qu'ils restent nos serviteurs et qu'ils ne deviennent jamais nos maîtres. Les dérives corporatistes qui viennent toujours avec la professionnalisation des fonctions de représentation sont profondément anti-démocratiques. Les démocrates dignes de ce nom tiennent prioritairement à l’amateurisme politique.


Que répondez-vous aux deux objections les plus couramment formulées contre le tirage au sort, à savoir la dimension technique des problèmes, beaucoup plus complexe aujourd’hui, et le changement d’échelle : les citoyens ne se chiffrent plus en dizaines de milliers comme à Athènes, mais en dizaines de millions, sinon en centaines ?

La compétence d’un représentant fraîchement élu n’est pas innée. Il va devoir trancher sur une profusion de sujets, juridiques, techniques, scientifiques, etc. Il va acquérir sa compétence chemin faisant. Ce n’est pas un surhomme omniscient. C’est son travail qui va le rendre compétent. Toutes les expériences d’assemblées citoyennes démontrent que des personnes distinguées par le hasard se transforment, s’investissent, se responsabilisent et choisissent finalement les bonnes solutions, y compris sur des sujets complexes. Voyez comment les parlementaires européens, soi-disant si compétents, votent les lois : savez-vous qu’ils ont à leurs pieds une sorte de grande cantine dans laquelle sont classés tous les dossiers du jour ? Ces dossiers sont si nombreux, si complexes, si ardus, qu’il est impossible de seulement les lire à temps. Chaque dossier comporte donc un numéro et une consigne de vote fournie par le parti. Le député moderne n’est donc alors qu’un automate et l'argument de sa nécessaire compétence paraît bien surfait.


Et l’objection de la taille ?

Elle ne tient pas non plus. Raisonnons à partir de la cellule de base démocratique, qui n’est ni le continent, ni le pays, ni la région, mais la commune, la démocratie ne s’imposant pas par le haut, mais par le bas. A cet égard, rien n’a changé depuis les Grecs, la cellule de base pour nos démocraties reste la même. Au niveau communal, les gens se côtoient et se connaissent. Ils peuvent se surveiller mutuellement. Au niveau plus large, la démocratie s’organise autour de communes libres gérées dans le cadre d’une fédération. Les exemples fédératifs ne manquent pas (États-Unis, Suisse, Allemagne, etc.). Il n’est pas exagéré de dire qu’ils fonctionnent très bien, à cette réserve près qu’ils utilisent tous, à la base, une procédure aristocratique : l'élection. C’est cette procédure qu’il faut changer. Comment ? En la remplaçant par la seule procédure démocratique qui soit : le tirage au sort. Les citoyens de chaque commune décideront alors librement des sujets qu’ils sont en mesure de traiter eux-mêmes, directement, et ils délégueront les autres au niveau fédéral, selon le principe de la subsidiarité, qui veut que l’on ne doit pas faire à un échelon plus élevé ce qui peut l’être avec plus d’efficacité à un échelon plus petit.


Que pensez-vous des (rares) expériences de tirage au sort ?

Elles sont toutes enthousiasmantes, car elles montrent toutes que l'homme normal n'est pas bête mais astucieux et avisé. Tant que ce sera des hommes de parti et des élus qui parleront de démocratie participative, les choses n’avanceront pas. Les professionnels de la politique n’accoucheront jamais de la vraie démocratie, non parce qu’ils sont mauvais en eux-mêmes, mais parce qu’ils sont en conflits d’intérêts. Le conflit d’intérêts est la clé de compréhension de notre impuissance politique. Les constituants ne doivent plus être en conflits d’intérêts. Le jour où nous serons des millions à dire qu’on ne veut plus d’hommes de pouvoir dans les assemblées constituantes, mais seulement des gens normaux et désintéressés, alors tout changera.


Propos recueillis par François Bousquet.

À visiter :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/

Source : revue Nexus, n°78 janvier-février 2012.

samedi 21 avril 2012

Traces de la soirée TEDx à PARIS, le 22 mars 2012, et d'une conférence à BRUXELLES le 25 mars (11)

• 22 mars 2012 : soirée TEDx à PARIS
• 25 mars : Bruxelles

Le 22 mars dernier, j'ai été invité à Paris par TEDx Republic Square, pour résumer en un quart d'heure mon travail sur la démocratie.

la vidéo de 18 minutes :


• Un gentil virus a procédé à une RETRANSCRIPTION :
http://captainshortman.blogspot.fr/2012/04/chercher-la-cause-des-causes-etienne.html


• L'enregistrement sonore intégral (25 minutes) :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/multimedia/Etienne_Chouard_TEDx_Paris_22_mars_2012_25_min.mp3


Juste après le talk, un journaliste s'est approché avec son micro, et on a échangé quelques mots, tranquillement. C'était Hervé Pauchon, alors c'est devenu cela :

France Inter, "Un temps de Pauchon", 19 avril 2012 : ITV de 4 minutes, juste après le talk TEDx :


http://etienne.chouard.free.fr/Europe/multimedia/EtienneChouard_UnTempsDePauchon19042012_juste_apres_talk_TEDx_22032012.mp3


Échanges sur Facebook :
www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=371770592865400&id=600922316


Trois jours après, dimanche 25 mars 2012, je faisais une conférence à BRUXELLES, dont un gentil virus (fille) a fait ce résumé bien dense :

BRUXELLES, conférence du 25 mars 2012, résumé en 15 minutes :

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/multimedia/E_Chouard_Bruxelles_25_mars_2012-pour-un-peuple-constituant_montage_reduit_15_min.mp3

Et la vidéo complète, qui a n'a été publiée que plus tard :


Bilan du talk TED : de mon point de vue, au-delà de l'humanité chaleureuse et ravigotante qui s'est dégagée de toute cette soirée, cette invitation de TEDx m'a poussé à travailler la synthèse, raccourcir mon temps d'exposé, essayer de ne dire que l'essentiel de l'essentiel, pour que le format, très court, permette à un plus grand nombre de personnes de découvrir cette idée nouvelle. J'ai bien senti que ce travail sur moi-même (qui a duré plusieurs semaines avant le 22) a transformé mes interventions, juste avant (à Cannes, à Nice ou à Lyon) et juste après (à Saint-Sauveur et à Bruxelles) : elles sont devenues plus courtes, plus denses.

Merci à tous les gentils virus qui bossent pour faire connaître l'idée démocratique et pour fabriquer plein de globules blancs anti-oligarchie :)

Étienne.


PS (24 avril 2012, 1 h du mat) : TRANSCRIPTION ET TRADUCTIONS de la soirée TEDx sont déjà bien avancées !!!

Tout le monde peut participer, si j'ai bien compris...

Pour la technique, il faut demander à Luis Bicalho, gentil virus initiateur du process 'traduction TEDX".

http://www.universalsubtitles.org/fr/videos/GHnNaj21BEVm/info/etienne-chouard-chercheur-en-cause-des-causes-tedxrepubliquesquare/

Purée, ils ont de plus en plus d'énergie, tous ces virus !...

Mille mercis à tous mes frères humains qui montent sur le pont pour que la prise de conscience se fasse à temps.

Étienne.

mercredi 18 avril 2012

Le plan de bataille des financiers : faire supprimer le CDI (54)

Le plan de bataille des financiers :
faire supprimer le CDI !

On est mal.

Les marchés et leurs acteurs à la lanterne.

Minute 9, LA SOLUTION ; soyez attentif :
le Talon d'achille de l'oligarchie, c'est la volonté populaire.

Merci François, merci Daniel.

Bon, ça en est où, notre projet viral ?

Étienne.


"LES MARCHÉS", ENNEMIS DU PEUPLE,
ET POURTANT AU POUVOIR,
PORTÉS PAR LES MENSONGES,
ET PAR LE FAUX "SUFFRAGE UNIVERSEL" :


Le script de l'entretien :

http://www.fakirpresse.info/Le-plan-de-bataille-des-marches,359.html



Quels salopards... Ramassis de menteurs professionnels. Décidément, le peuple a toujours "les Versaillais" sur le dos...

Il faut sortir d'urgence de ce piège à rats : l'article 123 du TL — comme la plupart des autres articles de l'anti-constitution européenne— est un poison antisocial violent : IL FAUT SORTIR DE L'UE, VITE !

Si je vote encore, je ne voterai plus jamais pour quelqu'un qui m'enferme dans ce projet tyrannique appelé UE.

Plus jamais.


La discussion sur Facebook :

http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=211271045648321&id=600922316

dimanche 15 avril 2012

Énorme clash entre Dupont-Aignan et l'équipe du Grand Journal : COMBIEN GAGNEZ-VOUS ?! (15)

Énorme clash entre
Nicolas Dupont-Aignan
et l'équipe du Grand Journal :
COMBIEN GAGNEZ-VOUS ?!

Excellent !!!!!

Merci Nicolas, Merci !!

http://rutube.ru/tracks/5531565.html

Du bonheur pur, pour les gueux que nous sommes : le grand voleur de parole publique, Michel Apathie, qui s'étrangle de rage de se voir enfin publiquement jeter sa honte impunie au visage, par surprise : "Mais comment ? Mais traitez-nous de voleurs tant que vous y êtes !?!", "vous vous mélenchonisez...", "Mais je le mérite mon salaire, moi monsieur !", "Eh bien je ne vous le dirai pas !", "Inquisiteur !", "C'est du populisme intégral, c'est ridicule, vous vous discréditez complètement...", "c'est vous qui donnez des leçons !"(répété dix fois, hystériquement, mécaniquement).

Difficile de cacher sa joie de voir la colère de ces voleurs-tricheurs-menteurs enfin accusés publiquement et clairement, par surprise forcément (puisqu'ils se sont mis en position d'éviter précisément toute remise en cause radicale de ce type)... MOMENT RARE, à savourer.

Un échange emblématique, historique peut-être, à analyser méticuleusement, un peu plus tard et à froid : un vrai cas d'école, apparemment, pour ceux qui sont intéressés par les abus de pouvoir, et par les résistances possibles.

Merci à Serge A d'avoir signalé ça sur Agoravox (pour ceux qui ont jeté leur télécran et qui avaient raté cette perle) :

http://www.agoravox.tv/actualites/medias/article/enorme-clash-entre-dupont-aignan-34715

Étienne.

samedi 14 avril 2012

« L’ULTRALIBÉRALISME VOILA L’ENNEMI ! », Lettre ouverte de l'AIRAMA aux Candidats à la Présidence (8)

« L’ULTRALIBÉRALISME VOILA L’ENNEMI ! »

Lettre ouverte aux Candidats à la Présidence de la République
par l'AIRAMA (Alliance Internationale pour la Reconnaissance des Apports de Maurice ALLAIS en Physique et en Économie)

NON AU « LAISSEZ-FAIRISME » SUICIDAIRE !
NON À L’ÉTAT DESTRUCTEUR DES EMPLOIS ET DE LA CROISSANCE !
OUI À LA RELANCE DE LA « PROTECTION COMPÉTITIVE » DES 30 GLORIEUSES !

http://combats-maurice-allais.info/documents/2012-04-12_AIRAMA_L.ultraliberalisme-voila-l.ennemi_Lettre-Ouverte-a-TOUS-les-Candidats-a-la-Presidence-de-la-Republique.pdf



Sur les avertissements de Maurice, depuis bien longtemps, je rappelle ceci :

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/messages_recus/La_crise_mondiale_d_aujourd_hui_Maurice_Allais_1998.pdf




Et à propos de protectionnisme (évident et urgent) et de libre-échange (toujours catastrophique pour les peuples et ne servant que les cartels),
je renouvelle ici mon conseil de lecture enthousiaste pour un nouveau livre PASSIONNANT et IMPORTANT :

"Comment les pays riches sont devenus riches
et pourquoi les pays pauvres restent pauvres"



d'Éric Reinert : http://www.amazon.fr/Comment-devenus-pourquoi-pauvres-restent/dp/2268072908
traduit et armé d'une stimulante et captivante préface par l'excellent Claude Rochet : http://www.facebook.com/claude.rochet2

Ce livre est FORMIDABLE !

vendredi 13 avril 2012

Conférence de LYON, 9 mars 2012 : La démocratie est-elle un leurre ? (30)

Conférence de LYON, 9 mars 2012, avec la MJC Saint-Just

La démocratie est-elle un leurre ?


[Mise à jour août 2012 : cette conférence a été retranscrite en français, puis traduite et sous-titrée EN ANGLAIS. (L'espagnol est en cours.)
La page des vidéos traduites, intitulée "Is Democracy a trap ? — Etienne Chouard — March 2012" est là : http://www.youtube.com/playlist?list=PLF810C7CF34155740
(Il faut activer manuellement les sous-titres, en bas des vidéos.)
Merci aux modestes et géniaux gentils-virus qui se chargent discrètement de ces travaux d'Hercule.]


D'abord, l'annonce :


PARTIE I : Parcours depuis 2005.

Un chantier original. — Le traité anti-constitutionnel. — Douze mille mails sous les mers. — S'opposer et construire. — Rôle des constitutions. — De la contradiction. — Les outils collaboratifs du plan C : Le forum, le wiki, le blog.


PARTIE II : Remettre les mots à l'endroit.

Nos acteurs politiques, l'intérêt général, et l'intérêt des banques. — 1% et 99%. — Élections = démocratie ? — Démocratie et gouvernement représentatif. — Désigner des maîtres. — La constitution : le problème et la solution. — La vergogne. — 1789, l'abbé Sieyès. — Henri Guillemin. — Chercher la cause des causes.


Partie III : Impuissances et constitutions.

Les résistances impuissantes. — Les branches et les racines. — Considérations sur Internet. — Qui écrit les constitutions ? — Notion de conflit d'intérêts. — Constituer une assemblée constituante. — La Tunisie et l' Islande.


Partie IV : objections et réfutations.

Les Iroquois et la place du chef. — Élections, aristocratie, et oligarchie. — Athènes, Platon, et les sophistes. — Tirage au sort et démocratie.— Vouloir la démocratie. — Désynchroniser la richesse économique et le pouvoir politique.

Les objections de «l'assemblée du 5ème arrondissement de Lyon» :
— Pourquoi la démocratie athénienne s'est-elle éteinte ?
— Les humains veulent-ils la démocratie ?
— Esclavagisme et phallocratie à Athènes, au Vème siècle avant J.-C.
— Le tirage au sort et la question de la compétence.
— La question du nombre.

— Montaigne, et l'art de converser.


Partie V :

L'assemblée des citoyens à Athènes, à l'époque de la démocratie. —
le-message.org. — Amateurisme politique, égalité politique, et question de la compétence. —
Assemblées citoyennes tirées au sort. — Élections, endettements, et retours d'ascenseurs. —
Question de la corruption. — Question du contrôle des pouvoirs.

Références bibliographiques :
- Cornelius Castoriadis, Post-scriptum sur l'insignifiance. — Éditions de l'Aube (7 mai 2004).
- Yves Sintomer, Petite histoire de l'expérimentation démocratique. Tirage au sort et politique d'Athènes à nos jours. — Éditions La Découverte (13 octobre 2011).


Partie VI : DÉBATS

— Une proposition originale de Boris, débattue ensuite avec Monique.
— Une idée simple et puissante : «Nous ne voulons pas de professionnels de la politique dans l'assemblée constituante.»

Retour sur :
- L'importance de la constitution.
- Le conflit d'intérêt.
- La cause des causes.
- Les questions de la compétence et de la volonté.

Bibliographie :
- Alain, Propos sur les pouvoirs. — Éditions Gallimard (1 janvier 1985).



PARTIE VII :

Rédaction d'une constitution : le cas du Venezuela, une alternative au tirage au sort.
— Référendums d'initiative populaire, fonctionnements possibles.
— Revenu de base, revenu universel, dividende universel, salaire à vie.
— Quelles armes contre l'oligarchie ?
— Le diplodocus et le virus.
— Internet et l'exponentielle.

Bibliographie :
- Bernard Friot, L'enjeu du salaire. Éditions La Dispute (19 janvier 2012).
- Bernard Friot, L'enjeu des retraites. Éditions La Dispute (25 mars 2010).
- Duboin Jacques, La grande relève des hommes par la machine. Éditions Nouvelle (1932).
- Bernard Manin, Les principes du gouvernement représentatif. Flammarion (15 septembre 2008).



FIN de la conférence :)

Mille mercis à Matthieu Wagon pour ce boulot considérable,
et merci aussi à tous les militants qui ont rendu tout ça possible,
et qui m'aident tant à semer toutes ces graines d'émancipation à venir.

Bien amicalement.

Étienne.

jeudi 12 avril 2012

Appel du Dr Rath (depuis Berlin) aux populations d'Allemagne, d'Europe et du monde entier : attention aux racines nazies de l'UE (72)

Un très intéressant appel :

Il y a des thèmes chers à Guillemin dans ce discours : par exemple, cette observation de fait que, depuis 400 ans, chaque fois que les très riches ont craint pour leurs privilèges, ils ont mis la planète à feu et à sang.

Je découvre petit à petit ce docteur RATH.
Avez-vous des infos (si possible contradictoires) sur cette personne ?

Je suis en train de lire un "livre" (sans éditeur papier, apparemment) qui est coécrit par ce docteur (avec un autre rescapé d’Auschwitz ayant des compte à régler avec les négriers d'IG Farben et leurs successeurs) et qui s'appelle :

"Les racines nazies de l'Union européenne"

http://www4fr.dr-rath-foundation.org/pdf-files/eu_book_jul2010_fr.pdf

http://www.scribd.com/doc/66429638/Les-Racines-Nazies-de-l-Union-Europeenne

http://www.mediafire.com/?yxirszccx0l50kf

Je suis effaré de ce que je lis, et j'aimerais en savoir davantage sur les auteurs, ou sur les controverses éventuelles qui ont eu lieu à propos de leur travail. Merci de nous faire savoir ici ce que vous en savez vous-mêmes.

Je recoupe ces infos, bien sûr, avec celles que rapporte notre indispensable Annie Lacroix-Riz :

Annie Lacroix-Riz : "L'intégration européenne" :

Au plaisir de vous lire.

Étienne.

Bernard FRIOT : L'ENJEU DU SALAIRE (15)

Conférence passionnante de Bernard Friot (expression pléonastique)
à la librairie Tropiques, sur
l'enjeu du salaire :


Bernard Friot : Enjeu du salaire 1 par urbain_glandier


Bernard Friot : Enjeu du salaire 2 par urbain_glandier


Bernard Friot : Enjeu du salaire 3 par urbain_glandier


Bernard Friot : Enjeu du salaire 4 par urbain_glandier


Bernard Friot : Enjeu du salaire 5 par urbain_glandier


Bernard Friot : Enjeu du salaire 6 par urbain_glandier


Bernard Friot : Enjeu du salaire 7 par urbain_glandier

Merci à la librairie Les Tropiques, d'avoir organisé, enregistré et diffusé cette conférence passionnante.

Étienne.

Passionnant Bernard FRIOT : distinguer la PROPRIÉTÉ D'USAGE de la PROPRIÉTÉ LUCRATIVE, pour étendre la première et interdire la seconde. (13)

Passionnant Bernard FRIOT, qui nous dit :

il est essentiel de bien distinguer
la PROPRIÉTÉ D'USAGE
de la PROPRIÉTÉ LUCRATIVE,
pour étendre la première
et interdire la seconde.

Je trouve cet homme lumineux, épatant.


Faut-il fixer des limites à la propriété ? par ConfUtopia

L'expression "PROPRIÉTÉ LUCRATIVE", que j'ai découverte dans les conférences de Bernard il y a quelques mois, me paraît opérationnelle, efficiente, pour diagnostiquer correctement (une partie de) la maladie dont notre corps social est atteint, et donc pour imaginer des solutions intelligentes.

Il faudra sans doute interdire au plus haut niveau du droit ce type de propriété aliénante, dans une Constitution digne de ce nom (c'est-à-dire un texte qui serve de protection au peuple, plutôt que de prison), mais cela ne se fera que si cette Constitution est d'origine Citoyenne, évidemment.


Merci à Sheeldon d'avoir signalé cette conférence sur Agoravox.

samedi 7 avril 2012

CENSURE POLITIQUE EN FRANCE : l'exemple de Nicolas Dupont-Aignan (63)

CENSURE POLITIQUE EN FRANCE :
l'exemple de Nicolas Dupont-Aignan

Ce clip est une illustration intéressante (une de plus) de l'imposture parlementaire,
et de l'importance stratégique des chiens de garde médiatiques pour que perdure l'imposture.

Je trouve Nicolas Dupont-Aignan courageux,
et sa résistance (au projet antisocial de l'Union européenne,
projet des multinationales et des banques contre les peuples),
sa résistance est très utile.

Que nous votions ou pas pour lui, nous devrions l'aider
en le faisant connaître, en parlant de lui autour de nous,
pour résister à la base contre les mensonges des voleurs de pouvoir.

Étienne.