Bonjour à tous.

Je vous signale, dans l'ordre chronologique, trois prochaines conférences-débats (où j'aimerais vous rencontrer, si cela est possible) :

• Samedi prochain, 23 avril 2011, 15 h, à MARSEILLE :


-------------------------------------------------------------------------------------

• Vendredi 29 avril 2011, 19 h, à NICE :

Je reproduis ici le communiqué de l'association CNR : http://www.cnr-resistance.fr/

Conférence d'Etienne Chouard à Nice le 29 avril 2011.

Le Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR organise une conférence sur le thème de la création monétaire et de la dette publique le vendredi 29 avril 2011 à 19 h, maison des associations, place Garibaldi à Nice. Le conférencier est Etienne Chouard, professeur à Marseille.

Etienne Chouard est connu depuis 2005 pour avoir contribué à rendre accessible au plus grand nombre les informations contenues dans le Traité Constitutionnel Européen que le peuple français a rejeté massivement. Citoyen sans parti et sans ambitions politiques personnelles, son analyse critique du TCE remporte un vif succès. Depuis, il approfondit l’idée d’une Assemblée constituante tirée au sort et d’une création monétaire rendue à la puissance publique pour protéger durablement toute la société contre les abus du pouvoir.

Devant les atteintes à notre vivre ensemble, devant l'appropriation sans vergogne de tous les biens publics par une caste d'hyper riches, il est nécessaire et je dirais même plus, il est de notre devoir d'agir. Il faut s'informer sur les questions économiques. Le mécanisme de la dette est une arme de destruction massive de nos services publics. L'état doit retrouver le pouvoir de créer de la monnaie. Il doit arracher aux banques privées la création monétaire comme c'était le cas avant 1973. La séparation entre les banques de dépôts et les banques d'investissement doit être une revendication politique de premier plan. Le Conseil National de la Résistance avait imposé cela à la Libération. Cette loi a permis à l'État d'être le garant de l'intérêt général. Les trente glorieuses ont permis à notre pays ruiné et pillé de relever la tête et de redevenir une puissance industrielle de premier plan, pour le plus grand bonheur de la population. Comme par hasard les trente piteuses qui ont suivi l'interdiction faite à l'état de créer de la monnaie, ont installé la précarité. La désindustrialisation, le chômage de masse, les délocalisations, les privatisations, la finance en lieu et place de l'économie réelle, le pillage des biens publics par les puissants, ne sont que les conséquences de ce choix politique majeur et désastreux. Il faut donc ouvrir les yeux et retrouver le courage de dire non à cette entreprise de démolition programmée.

Cette conférence permet de mieux cerner les enjeux actuels.


-------------------------------------------------------------------------------------

• Samedi 28 mai 2011, 19 h, à FRÉJUS :

Ce sera à 19 h, après le Congrès d'Europe-Écologie, au Palais des Congrès. Je vous en dirai un peu plus bientôt.


-------------------------------------------------------------------------------------

Je viens de passer quelques jours avec Franck Lepage, à la maison pour rapprocher nos pièces du puzzle résistant, et dans les Alpes pour voler ensemble. Formidable bonhomme, vraiment.

Amicalement.

Étienne.