Émile Chartier, dit Alain, 1868-1951, écrivain et philosophe, professeur et journaliste, démocrate radical, est un personnage attachant et bien utile pour notre époque déboussolée.

Je dévore ses "Propos" sur le pouvoir (Folio essais) et je pense à vous souvent car ce qu'il écrit est à la fois clairvoyant et savoureux. Je vais reproduire ici (dans la catégorie Propos sur le pouvoir, la richesse, le bonheur...) certains propos, pour les soumettre à votre jugement, pour que nous en parlions un peu — un de temps en temps — comme il faisait lui-même en écrivant tous les jours dans un journal.

Dans ce premier propos, Alain justifie la forme de ses petits billets alors qu'on lui demande d'écrire de vrais livres.

Sa pensée subtile devrait bien intéresser les blogueurs d'aujourd'hui ;o)

« Un ami inconnu m'a écrit : "Ces propos sur la paix et la guerre ne sont que des feuilles volantes ; faites donc un livre." Il y a quelque temps, un critique plus sévère me donnait le même conseil sur un autre ton : "Quoi, disait-il, toujours des improvisations et des mouvements d’humeurs ? Vous laissez trop au lecteur à coordonner, et du reste il ne le fait point ; il lit, il oublie. On ne sème pas un grain de blé, on ensemence un champ. J’admet qu’il y a une doctrine radicale ; mais encore faut-il la formuler afin que d’autres la comparent à ses voisines et la jugent. Je ne lirai plus vos petits billets ; mais faites un livre ; je le lirai."

Lire la suite